UE : le traité en juin ?

Le
Taureau Assis
Angela Merkel a lancé un appel à la solidarité de ses collègues pour
obtenir au prochain sommet européen en juin un accord sur un traité :

"Je suis certaine que nous y parviendrons si nous restons unis, si
nous travaillons ensemble".

Elle était entourée des présidents de la Commission et du Parlement
européens, José Manuel Durao Barroso et Hans Gert Pöttering, et les
Premiers ministres des deux pays qui suivront l'Allemagne à la
présidence de l'UE, le Portugais José Socrates et le Slovène Janez
Jansa. Selon M. Barroso :

"Il ne s'agit pas d'un mini-traité ou d'un maxi-traité mais d'un
traité qui rende l'Europe capable d'agir pour mettre en forme la
mondialisation en fonction de nos valeurs".

Tony Blair a appuyé la proposition de M. Sarkozy d'un "traité limité",
mais M. Pöttering a rappelé l'exigence du Parlement européen de
préserver les valeurs qui définissent le projet européen, inscrites dans
le projet de Constitution pourtant rejeté :

"Cela veut dire que la Partie II de la Constitution, où sont gravés
les droits fondamentaux des citoyens, doit devenir une réalité".

L'Espagne, l'Italie, la Finlande ont également rejeté l'idée de ce
'mini-traité'. On comprend mieux "l'appel à la solidarité" un peu
désespéré de Mme Merkel, dont la présidence n'aura pas su relancer la
Constitution européenne. Sauf miracle en juin.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
elvoobdc
Le #15701291
Taureau Assis a écrit :
Angela Merkel a lancé un appel à la solidarité de ses collègues p our
obtenir au prochain sommet européen en juin un accord sur un traité :

"Je suis certaine que nous y parviendrons si nous restons unis, si
nous travaillons ensemble".

Elle était entourée des présidents de la Commission et du Parlement
européens, José Manuel Durao Barroso et Hans Gert Pöttering, et les
Premiers ministres des deux pays qui suivront l'Allemagne à la
présidence de l'UE, le Portugais José Socrates et le Slovène Janez
Jansa. Selon M. Barroso :

"Il ne s'agit pas d'un mini-traité ou d'un maxi-traité mais d'un
traité qui rende l'Europe capable d'agir pour mettre en forme la
mondialisation en fonction de nos valeurs".

Tony Blair a appuyé la proposition de M. Sarkozy d'un "traité limit é",
mais M. Pöttering a rappelé l'exigence du Parlement européen de
préserver les valeurs qui définissent le projet européen, inscrites dans
le projet de Constitution pourtant rejeté :

"Cela veut dire que la Partie II de la Constitution, où sont grav és
les droits fondamentaux des citoyens, doit devenir une réalité".

L'Espagne, l'Italie, la Finlande ont également rejeté l'idée de ce
'mini-traité'. On comprend mieux "l'appel à la solidarité" un peu
désespéré de Mme Merkel, dont la présidence n'aura pas su relance r la
Constitution européenne. Sauf miracle en juin.


____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
ben
Le #15680101


Taureau Assis a écrit :
Angela Merkel a lancé un appel à la solidarité de ses collègues pour
obtenir au prochain sommet européen en juin un accord sur un traité :

"Je suis certaine que nous y parviendrons si nous restons unis, si
nous travaillons ensemble".

Elle était entourée des présidents de la Commission et du Parlement
européens, José Manuel Durao Barroso et Hans Gert Pöttering, et les
Premiers ministres des deux pays qui suivront l'Allemagne à la
présidence de l'UE, le Portugais José Socrates et le Slovène Janez
Jansa. Selon M. Barroso :

"Il ne s'agit pas d'un mini-traité ou d'un maxi-traité mais d'un
traité qui rende l'Europe capable d'agir pour mettre en forme la
mondialisation en fonction de nos valeurs".

Tony Blair a appuyé la proposition de M. Sarkozy d'un "traité limité",
mais M. Pöttering a rappelé l'exigence du Parlement européen de
préserver les valeurs qui définissent le projet européen, inscrites dans
le projet de Constitution pourtant rejeté :

"Cela veut dire que la Partie II de la Constitution, où sont gravés
les droits fondamentaux des citoyens, doit devenir une réalité".

L'Espagne, l'Italie, la Finlande ont également rejeté l'idée de ce
'mini-traité'. On comprend mieux "l'appel à la solidarité" un peu
désespéré de Mme Merkel, dont la présidence n'aura pas su relancer la
Constitution européenne. Sauf miracle en juin.


____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
======================================================

Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un consensus
politique.............. du moins entre les peuples qui ont eu la chance
d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un traité qui arrange
qui ?

BEN
elvoobdc
Le #15680051
ben a écrit :



____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
======================== ========================= ======


Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un consensus
politique.............. du moins entre les peuples qui ont eu la chance
d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un traité qui a rrange
qui ?

BEN



__________________________________________________

Je partage votre point de vue s'il s'agit de dire que la volonté
d'union existe entre les peuples, mais pas entre les différentes
classes dirigeantes.
Vous conviendrez avec moi qu'il n'y a de démocratique que ce qui vient
du peuple, par conséquent je ne reconnais aucune légitimité
démocratique là où l'approbation du traité s'est faite par voie
parlementaire.
C'est la raison pour laquelle je n'accepte pas l'idée d'un traité,
mini ou pas, qui ne serait pas pas approuvé par les intéressés, c'est
à dire par les citoyens de tous les pays, s'il s'agit de définir une
forme de gouvernement, la moindre des choses est de leur permettre de
décider comment ils veulent être gouvernés.
Nicolas
Le #15680001
ben a écrit :


Taureau Assis a écrit :
Angela Merkel a lancé un appel à la solidarité de ses collègues pour
obtenir au prochain sommet européen en juin un accord sur un traité :

"Je suis certaine que nous y parviendrons si nous restons unis, si
nous travaillons ensemble".

Elle était entourée des présidents de la Commission et du Parlement
européens, José Manuel Durao Barroso et Hans Gert Pöttering, et les
Premiers ministres des deux pays qui suivront l'Allemagne à la
présidence de l'UE, le Portugais José Socrates et le Slovène Janez
Jansa. Selon M. Barroso :

"Il ne s'agit pas d'un mini-traité ou d'un maxi-traité mais d'un
traité qui rende l'Europe capable d'agir pour mettre en forme la
mondialisation en fonction de nos valeurs".

Tony Blair a appuyé la proposition de M. Sarkozy d'un "traité limité",
mais M. Pöttering a rappelé l'exigence du Parlement européen de
préserver les valeurs qui définissent le projet européen, inscrites dans
le projet de Constitution pourtant rejeté :

"Cela veut dire que la Partie II de la Constitution, où sont gravés
les droits fondamentaux des citoyens, doit devenir une réalité".

L'Espagne, l'Italie, la Finlande ont également rejeté l'idée de ce
'mini-traité'. On comprend mieux "l'appel à la solidarité" un peu
désespéré de Mme Merkel, dont la présidence n'aura pas su relancer la
Constitution européenne. Sauf miracle en juin.


____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
====================================================== >

Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un consensus
politique.............. du moins entre les peuples qui ont eu la chance
d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un traité qui arrange
qui ?



Sarkozy a été élu pour un programme. I lse doit de le mettre en
application. Sinon, ce serait mentir aux français.

Nicolas
Nicolas
Le #15679991
a écrit :
ben a écrit :



____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
====================================================== >>

Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un consensus
politique.............. du moins entre les peuples qui ont eu la chance
d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un traité qui arrange
qui ?

BEN



__________________________________________________

Je partage votre point de vue s'il s'agit de dire que la volonté
d'union existe entre les peuples, mais pas entre les différentes
classes dirigeantes.
Vous conviendrez avec moi qu'il n'y a de démocratique que ce qui vient
du peuple, par conséquent je ne reconnais aucune légitimité
démocratique là où l'approbation du traité s'est faite par voie
parlementaire.
C'est la raison pour laquelle je n'accepte pas l'idée d'un traité,
mini ou pas, qui ne serait pas pas approuvé par les intéressés, c'est
à dire par les citoyens de tous les pays, s'il s'agit de définir une
forme de gouvernement, la moindre des choses est de leur permettre de
décider comment ils veulent être gouvernés.



Dans ce cas, peu de lois sont démocratiques : il n'y en a quasiment
aucune qui passe par référendum.
ben
Le #15679981

ben a écrit :



____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
====================================================== >

Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un consensus
politique.............. du moins entre les peuples qui ont eu la chance
d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un traité qui arrange
qui ?

BEN



__________________________________________________

Je partage votre point de vue s'il s'agit de dire que la volonté
d'union existe entre les peuples, mais pas entre les différentes
classes dirigeantes.
Vous conviendrez avec moi qu'il n'y a de démocratique que ce qui vient
du peuple, par conséquent je ne reconnais aucune légitimité
démocratique là où l'approbation du traité s'est faite par voie
parlementaire.
C'est la raison pour laquelle je n'accepte pas l'idée d'un traité,
mini ou pas, qui ne serait pas pas approuvé par les intéressés, c'est
à dire par les citoyens de tous les pays, s'il s'agit de définir une
forme de gouvernement, la moindre des choses est de leur permettre de
décider comment ils veulent être gouvernés.
===============================================
La volonté d'union n'esite pas non plus entre les peuples. Je ne suis pas
le peuple, mais je ne me sens rien de bien commun avec les polonais, par
exemple.
Du moins tant qu'ils se choisiront des gouvernements comme celui qu'ils ont.
Nous n'avons pas les mêmes valeurs, dirait Bordaux-Chesnel.
Et je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas un hiatus profond entre les anglais
et nous; cesont deux civilisations différentes.
BEN
Uly
Le #15679921
"Nicolas" 46462575$0$21146$
..............
Sarkozy a été élu pour un programme. I lse doit de le mettre en
application. Sinon, ce serait mentir aux français.



Tu oublies mon petit que c'est l'Assemblée Nationale qui ratifie les lois.
Je serais surpris que toutes ses promesses démagogique soient acceptées. Tu
oublies aussi la faculté de résistance du peuple français.
Emma
Le #15679901
a écrit :
____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?



Non, en premier, l"Europe doit avoir une Constitution digne de ce nom,
qui reconnaisse et garantisse les droits des européens sur des valeurs
communes.

Ensuite un traité pourra être proposé qui respectera cette Constitution

C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.



Mais c'est se moquer des peuples que de faire les choses sans leur volonté.

Il y a moins d'un an la France rejettait ce qu'essayait d'imposer
l'Europe. Des sondages dans d'autres pays montraient qu'il valait mieux
ne pas faire de référendum ailleurs !

Emma


--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par
l'obéissance il assure l'ordre; par la résistance il assure la liberté.
Alain
Roaringriton
Le #15679891
Nicolas a écrit :
ben a écrit :



Taureau Assis a écrit :

Angela Merkel a lancé un appel à la solidarité de ses collègues pour
obtenir au prochain sommet européen en juin un accord sur un traité :

"Je suis certaine que nous y parviendrons si nous restons unis, si
nous travaillons ensemble".

Elle était entourée des présidents de la Commission et du Parlement
européens, José Manuel Durao Barroso et Hans Gert Pöttering, et les
Premiers ministres des deux pays qui suivront l'Allemagne à la
présidence de l'UE, le Portugais José Socrates et le Slovène Janez
Jansa. Selon M. Barroso :

"Il ne s'agit pas d'un mini-traité ou d'un maxi-traité mais d'un
traité qui rende l'Europe capable d'agir pour mettre en forme la
mondialisation en fonction de nos valeurs".

Tony Blair a appuyé la proposition de M. Sarkozy d'un "traité limité",
mais M. Pöttering a rappelé l'exigence du Parlement européen de
préserver les valeurs qui définissent le projet européen, inscrites dans
le projet de Constitution pourtant rejeté :

"Cela veut dire que la Partie II de la Constitution, où sont gravés
les droits fondamentaux des citoyens, doit devenir une réalité".

L'Espagne, l'Italie, la Finlande ont également rejeté l'idée de ce
'mini-traité'. On comprend mieux "l'appel à la solidarité" un peu
désespéré de Mme Merkel, dont la présidence n'aura pas su relancer la
Constitution européenne. Sauf miracle en juin.



____________________________________________

Ces pays ont évidemment raison, l'Europe ne mérite-t-elle pas mieux
qu'un "mini" traité, la France est-elle tombée si bas qu'elle ne
puisse pas proposer un traité digne de ce nom ?
C'est offenser nos partenaires que leur proposer le service minimal.
====================================================== >>

Pourquoi faire un traité ? Quand il n'y a pas l'ombre d'un
consensus politique.............. du moins entre les peuples qui ont
eu la chance d'être consultés et les gouvernements Vous voudriez un
traité qui arrange qui ?




Sarkozy a été élu pour un programme. I lse doit de le mettre en
application. Sinon, ce serait mentir aux français.

Nicolas



Se faire élire, c'est mentir.
Nicolas
Le #15679841
Uly a écrit :
"Nicolas" 46462575$0$21146$
..............
Sarkozy a été élu pour un programme. I lse doit de le mettre en
application. Sinon, ce serait mentir aux français.



Tu oublies mon petit que c'est l'Assemblée Nationale qui ratifie les lois.
Je serais surpris que toutes ses promesses démagogique soient acceptées. Tu
oublies aussi la faculté de résistance du peuple français.



Pour celle-là, l'assemblée le votera sans problème. On fait le pari ?

Nicolas
Publicité
Poster une réponse
Anonyme