Vendeurs collants

Le
meta
Le comportement collant des vendeurs atteint de sommets dans certaines
boutiques. Les champions toutes catégories étant bien entendu les vendeurs
de meubles, mais pas seulement. Hier dans la même boutique j'ai eu droit à 2
pots de colle féminins (mon record étant de 3 pour une visite, mais je ne
désespère pas de l'améliorer) adeptes du célèbre: "je peux vous aider ? "
(et là, je résiste chaque fois héroïquement à la tentation de leur faire une
réponse à la Bigard). C'est vraiment insupportable car il n'y a plus moyen
de regarder tranquillement, de réfléchir car on tente toujours de vous
fourguer un produit dont vous n'avez pas besoin.

Ces vendeuses ont probablement l'ordre d'alpaguer la cliente dès son entrée
jusqu'à ce qu'elle achète ou qu'elle sorte (excédée), et de plus elles
savent parfaitement qu'elles dérangent, ce qui ne les empêche pas de
continuer ce qui devient alors vraiment du harcèlement. Et pour ce qui est
de l'aide, elles ne savent même pas répondre à des questions simples (ou
alors dans le sens qui arrange le client).

Avant de frôler l'incident diplomatique, je voudrais savoir s'il y a quelque
chose qu'on peut faire, des textes, un organisme à qui écrire ? Après tout,
la loi française interdit à la fois la vente forcée et le harcèlement, alors
ça devrait pouvoir être utilisable dans ce cas. Je n'ai pas l'intention de
m'adresser au responsable du magasin à chaque fois ou à passer ma vie à
expliquer à ces vendeurs qui de toutes manières n'écouteront pas que j'ai le
droit de circuler dans les rayons sans me faire emm***der. Il semble que ces
pratiques se généralisent, mais on ne sait pas à qui s'adresser pour se
plaindre ou tout simplement savoir s'il existe une protection du
consommateur contre les vendeurs abusifs J'en viens à redouter de mettre
les pieds dans certaines boutiques
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sylvain
Le #19562631
meta wrote:
Le comportement collant des vendeurs atteint de sommets dans certaines
boutiques. Les champions toutes catégories étant bien entendu les
vendeurs de meubles, mais pas seulement. Hier dans la même boutique
j'ai eu droit à 2 pots de colle féminins (mon record étant de 3 pour
une visite, mais je ne désespère pas de l'améliorer) adeptes du
célèbre: "je peux vous aider ? " (et là, je résiste chaque fois
héroïquement à la tentation de leur faire une réponse à la Bigard).
C'est vraiment insupportable car il n'y a plus moyen de regarder
tranquillement, de réfléchir car on tente toujours de vous fourguer
un produit dont vous n'avez pas besoin.
Ces vendeuses ont probablement l'ordre d'alpaguer la cliente dès son
entrée jusqu'à ce qu'elle achète ou qu'elle sorte (excédée), et de
plus elles savent parfaitement qu'elles dérangent, ce qui ne les
empêche pas de continuer ce qui devient alors vraiment du
harcèlement. Et pour ce qui est de l'aide, elles ne savent même pas
répondre à des questions simples (ou alors dans le sens qui arrange
le client).
Avant de frôler l'incident diplomatique, je voudrais savoir s'il y a
quelque chose qu'on peut faire, des textes, un organisme à qui écrire
? Après tout, la loi française interdit à la fois la vente forcée et
le harcèlement, alors ça devrait pouvoir être utilisable dans ce cas.
Je n'ai pas l'intention de m'adresser au responsable du magasin à
chaque fois ou à passer ma vie à expliquer à ces vendeurs qui de
toutes manières n'écouteront pas que j'ai le droit de circuler dans
les rayons sans me faire emm***der. Il semble que ces pratiques se
généralisent, mais on ne sait pas à qui s'adresser pour se plaindre
ou tout simplement savoir s'il existe une protection du consommateur
contre les vendeurs abusifs... J'en viens à redouter de mettre les
pieds dans certaines boutiques...




Tu a la solution de ne plus retourner dans ce magazin

--
Ne pas prévoir, c'est déjà gémir
Léonard de Vinci
Alain Montfranc
Le #19562801
meta a écrit
"je peux vous aider ? "



"Allez me cherchez le directeur" et barrez vous à l'autre bout du
magazin

Recommencer 2 ou 3 fois :-D
belloy
Le #19562971
> "je peux vous aider ? "



"Oui, avez vous l'heure?"
anonymous
Le #19562951
Il est simple de ne pas répondre aux sollicitations du vendeur.
Moi je dis simplement: "vous êtes bien aimable, je ne fais que regarder
pour l'instant". Jamais eu de pb avec ça...
meta
Le #19563331
"anonymous" 4a34c9ed$0$11770$
Il est simple de ne pas répondre aux sollicitations du vendeur.
Moi je dis simplement: "vous êtes bien aimable, je ne fais que regarder
pour l'instant". Jamais eu de pb avec ça...



Je le fais aussi mais c'est gonlfant à la longue. Et puis ça ne suffit même
plus car la plupart continuent de vous coller.
anonymous
Le #19563921
Le 14/06/2009 12:57, meta a écrit :

Je le fais aussi mais c'est gonlfant à la longue. Et puis ça ne suffit même
plus car la plupart continuent de vous coller.



Si la personne vous colle, vous pouvez dire "je vous prie de bien
vouloir me laisser libre".
Si elle vous colle encore, énervez vous
FRN
Le #19564511
Bonjour,

Le comportement collant des vendeurs atteint de sommets dans certaines
boutiques. Les champions toutes catégories étant bien entendu les vendeurs
de meubles, mais pas seulement. Hier dans la même boutique j'ai eu droit à
2 pots de colle féminins (mon record étant de 3 pour une visite, mais je
ne désespère pas de l'améliorer) adeptes du célèbre: "je peux vous aider ?
" (et là, je résiste chaque fois héroïquement à la tentation de leur faire
une réponse à la Bigard). C'est vraiment insupportable car il n'y a plus
moyen de regarder tranquillement, de réfléchir car on tente toujours de
vous fourguer un produit dont vous n'avez pas besoin.



Personnellement la première fois c'est "non merci" d'un ton poli mais ferme,
en principe ça suffit . Si ça continue en principe je vais voir ailleurs


Ces vendeuses ont probablement l'ordre d'alpaguer la cliente dès son
entrée jusqu'à ce qu'elle achète ou qu'elle sorte (excédée), et de plus
elles savent parfaitement qu'elles dérangent, ce qui ne les empêche pas de
continuer ce qui devient alors vraiment du harcèlement.


On peut pas incriminer que les vendeurs qui sont des exécutants et qui ont
une très forte pression . Dans certaines enseignes si un responsable voit
justement un vendeur qui n'accoste pas systementiquement les clients il va
lui mettre la pression . Pareil dans les magasins d'electromenager avec les
garanties de longue durée que les vendeurs proposent en insistant plus que
lourdement car ils ont la pression des supérieurs .

Et pour ce qui est
de l'aide, elles ne savent même pas répondre à des questions simples (ou
alors dans le sens qui arrange le client).

Avant de frôler l'incident diplomatique, je voudrais savoir s'il y a
quelque chose qu'on peut faire, des textes, un organisme à qui écrire ?


Oui aller voir ailleurs et le faire savoir

Après tout,
la loi française interdit à la fois la vente forcée et le harcèlement,
alors ça devrait pouvoir être utilisable dans ce cas. Je n'ai pas
l'intention de m'adresser au responsable du magasin à chaque fois ou à
passer ma vie à expliquer à ces vendeurs qui de toutes manières
n'écouteront pas que j'ai le droit de circuler dans les rayons sans me
faire emm***der. Il semble que ces pratiques se généralisent, mais on ne
sait pas à qui s'adresser pour se plaindre ou tout simplement savoir s'il
existe une protection du consommateur contre les vendeurs abusifs... J'en
viens à redouter de mettre les pieds dans certaines boutiques...



Broc_Ex_Co
Le #19566291
meta a écrit :
Le comportement collant des vendeurs atteint de sommets dans certaines
boutiques. Les champions toutes catégories étant bien entendu les vendeurs
de meubles, mais pas seulement. Hier dans la même boutique j'ai eu droit à 2
pots de colle féminins (mon record étant de 3 pour une visite, mais je ne
désespère pas de l'améliorer) adeptes du célèbre: "je peux vous aider ? "
(et là, je résiste chaque fois héroïquement à la tentation de leur faire une
réponse à la Bigard). C'est vraiment insupportable car il n'y a plus moyen
de regarder tranquillement, de réfléchir car on tente toujours de vous
fourguer un produit dont vous n'avez pas besoin.

Ces vendeuses ont probablement l'ordre d'alpaguer la cliente dès son entrée
jusqu'à ce qu'elle achète ou qu'elle sorte (excédée), et de plus elles
savent parfaitement qu'elles dérangent, ce qui ne les empêche pas de
continuer ce qui devient alors vraiment du harcèlement. Et pour ce qui est
de l'aide, elles ne savent même pas répondre à des questions simples (ou
alors dans le sens qui arrange le client).

Avant de frôler l'incident diplomatique, je voudrais savoir s'il y a quelque
chose qu'on peut faire, des textes, un organisme à qui écrire ? Après tout,
la loi française interdit à la fois la vente forcée et le harcèlement, alors
ça devrait pouvoir être utilisable dans ce cas. Je n'ai pas l'intention de
m'adresser au responsable du magasin à chaque fois ou à passer ma vie à
expliquer à ces vendeurs qui de toutes manières n'écouteront pas que j'ai le
droit de circuler dans les rayons sans me faire emm***der. Il semble que ces
pratiques se généralisent, mais on ne sait pas à qui s'adresser pour se
plaindre ou tout simplement savoir s'il existe une protection du
consommateur contre les vendeurs abusifs... J'en viens à redouter de mettre
les pieds dans certaines boutiques...



On est bien loin du harcèlement avec une simple proposition d'aide, et
autant de la vente forcée. La plupart du temps un simple "je regarde!"
suffit à vous laisser en paix.
Un grand nombre de clients demande au contraire d'être conseillé, une
cravate qui aille avec ce pantalon, le meilleur shampoing pour mes
pellicules, etc.
Heureusement, il n'existe pas de loi pour règlementer les relations
humaines, (fussent-elles commerciales) à ce petit niveau!

Personnellement, je m'inquiète beaucoup plus de cette atmosphère
délétère que reflète votre demande: des générations, qui n'ont pourtant
connu que la crise et le chomage, poussent par leur allergie aux
relations humaines à de nouveaux automatismes qui vont bientôt réduire
drastiquement l'emploi dans la fonction commerciale.
meta
Le #19566531
> On est bien loin du harcèlement avec une simple proposition d'aide, et
autant de la vente forcée. La plupart du temps un simple "je regarde!"
suffit à vous laisser en paix.



Pas toujours.

Un grand nombre de clients demande au contraire d'être conseillé, une
cravate qui aille avec ce pantalon, le meilleur shampoing pour mes
pellicules, etc.



DEMANDE. Voilà, il a tout compris ! Et quand on ne demande pas et que c'est
explicite ?

Heureusement, il n'existe pas de loi pour règlementer les relations
humaines, (fussent-elles commerciales) à ce petit niveau!



Vous feriez un bon candidat à la vente forcée, vous. Z'avez déjà songé à
changer de métier ?

Personnellement, je m'inquiète beaucoup plus de cette atmosphère délétère
que reflète votre demande: des générations, qui n'ont pourtant connu que
la crise et le chomage, poussent par leur allergie aux relations humaines



Allergie à la connerie humaine dont la vôtre. Vous êtes du genre à harceler
2 fois plus que les pots de colle que je décris du moment que vous pouvez
colelr un procès d'intention aux gens qui trouvent qu'il y a abus.

à de nouveaux automatismes qui vont bientôt réduire drastiquement l'emploi
dans la fonction commerciale.



Continuez à fumer votre moquette et laissez les grands parler en paix.
Saladin
Le #19566421
meta a couché sur son écran :
Le comportement collant des vendeurs atteint de sommets dans certaines
boutiques. Les champions toutes catégories étant bien entendu les vendeurs de
meubles, mais pas seulement. Hier dans la même boutique j'ai eu droit à 2



Oui et parfois c'est l'inverse, tu rentres tu regardes, et pas un
vendeur pour te calculer (si tu as le malheur d'être fringué un peu
décontracté, on te catalogue comme blaireau sans le sou qui vient pour
visiter)...

Donc perso, je préfère qu'on vienne m'ennuyer, quitte à dire "merci je
regarde", parce que parfois, j'ai des questions...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme