Vente par téléphone sans signature de bon de commande et livraison de produits di fférents, quel recours ?

Le
Will
Bonjour à tous,

Je me suis fait contacter il y a 6 mois par une société (PSE, Print
Solution Entreprise) qui me proposait des cartouches de marque EPSON à
prix réduits.
J'accepte leur offre (16 cartouches EPSON) et je reçois 16 cartouches
CALANK (compatibles epson).
Malheureusement je signe le bon de livraison sans ouvrir le carton
(comme d'habitude je fais confiance à mes prestataires)

J'envoie un mail et appelle en leur demandant le retour. Le commercial
m'insulte. Je raccroche et adresse un courrier (sans recommandé ni AR)
au président de la société.

Depuis plus grand chose si ce n'est un commercial qui m'appelle deux
fois pour me promettre qu'ils allaient reprendre mes cartouches si je
leur en commandais d'autres, jusqu'à ce matin ou je reçois un courrier
de 'dernière relance' avant recouvrement par voie de justice, me
stipulant que les frais de justice seraient à ma charge.

Donc aujourd'hui j'ai deux solutions : je paye le racket (180 euros), ou
je me défends, sachant que je n'ai pas très envie de me trainer pendant
trois ans une procédure judiciaire.

Pouvez vous me donner un conseil, sachant qu'il n'y aucun bon de
commande signé (mais des correspondances relatives à la commande) et
qu'aucune conditions de vente n'était jointe à ma commande.
Pensez-vous que la (censuré) de recouvrement soit du bluff ?

J'ai vraiment la certitude d'avoir à faire à des (censuré) de grand
chemin qui exerce en toute légalité des techniques de vente forcée.


Merci de vos conseil,
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
moisse
Le #18145251
Dans le message 49465774$0$28668$, Will
Bonjour à tous,

Je me suis fait contacter il y a 6 mois par une société (PSE, Print
Solution Entreprise) qui me proposait des cartouches de marque EPSON à
prix réduits.
J'accepte leur offre (16 cartouches EPSON) et je reçois 16 cartouches
CALANK (compatibles epson).
Malheureusement je signe le bon de livraison sans ouvrir le carton
(comme d'habitude... je fais confiance à mes prestataires)

J'envoie un mail et appelle en leur demandant le retour. Le commercial
m'insulte. Je raccroche et adresse un courrier (sans recommandé ni AR)
au président de la société.

Depuis plus grand chose si ce n'est un commercial qui m'appelle deux
fois pour me promettre qu'ils allaient reprendre mes cartouches si je
leur en commandais d'autres, jusqu'à ce matin ou je reçois un courrier
de 'dernière relance' avant recouvrement par voie de justice, me
stipulant que les frais de justice seraient à ma charge.

Donc aujourd'hui j'ai deux solutions : je paye le racket (180 euros),
ou je me défends, sachant que je n'ai pas très envie de me trainer
pendant trois ans une procédure judiciaire.

Pouvez vous me donner un conseil, sachant qu'il n'y aucun bon de
commande signé (mais des correspondances relatives à la commande) et
qu'aucune conditions de vente n'était jointe à ma commande.
Pensez-vous que la (censuré) de recouvrement soit du bluff ?

J'ai vraiment la certitude d'avoir à faire à des (censuré) de grand
chemin qui exerce en toute légalité des techniques de vente forcée.


Merci de vos conseil,


Si on considère que vous êtes un particulier.
Le problème réside dans la différence entre les produits commandés et
les produits livrés.
Si vous avez les moyens de prouver que la livraison est différente de la
commande, vous pouvez laisser venir.
Vous n'êtes pas dans le domaine du droit de rétractation (7 jours après
la livraison), mais celui de la mauvaise exécution en l'espèce d'une
livraison non conforme.
La procédure ne dure pas 3 ans. Vous serez attrait devant le tribunal de
proximité de votre résidence c'est à dire en quelques semaines si votre
fournisseur vous poursuit.
A tout hasard pour conforter votre dossier, rappelez par lettre
recommandée au fournisseur (et non à la société de recouvrement)
l'erreur de livraison, que vous tenez à leur disposition l'envoi et
restez dans l'attente d'une livraison conforme.
Qu'à réception de votre courrier débuteront les frais de garde et
magasinage - 1 euro/jour par exemple - dont vous ne manquerez pas de
charger la marchandise lors de son retour vers qui il appartiendra.
A+


--
Publicité
Poster une réponse
Anonyme