Vers une censure d'internet du révisionnisme : le "négationnisme" et l'accusation fallacieuse d'antisémitisme.

Le
Zulu
Dîner du CRIF et comparution servile de nos dirigeants à cette manifestation de
l'officine sioniste en France. Soumission vile de notre gouvernement à ce pouvoir
représentatif d'une puissance étrangère criminelle.
Prétexte "éternel" de l'antisémitisme pour instaurer une censure impitoyable contre
ceux qui doutent du dogme d'état: la religion de la shoah dont tout blasphémateur
sera dûment châtié.

Vincent Reynouard montre l'inanité du prétexte de l'antisémitisme lorsque l'on aborde
le domaine du révisionnisme.

Avec le révisionnisme - qualifié de "négationnisme" pour éluder tout débat sur le
fonds - il s'agit bien de douter d'une "vérité" historique imposée et érigée en dogme
d'état mais ce doute a des raisons légitimes d'exister que tout observateur objectif
peut apprécier.

C'est bien pour interdire l'accès du public à ces raisons de douter que la loi
liberticide Gayssot, jugée par ailleurs anticonstitutionnelle par Robert Badinter
lui-même, fut imposée aux français en 1990 après la mascarade de la récupération
politico-médiatique de Carpentras.


https://www.youtube.com/watch?v=m7lKPlRB0dA
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jmh
Le #26342011
Zulu avait écrit le 3/4/2015 :
Dîner du CRIF et comparution servile de nos dirigeants à cette manifestation
de l'officine sioniste en France. Soumission vile de notre gouvernement à ce
pouvoir représentatif d'une puissance étrangère criminelle.
Prétexte "éternel" de l'antisémitisme pour instaurer une censure impitoyable
contre ceux qui doutent du dogme d'état: la religion de la shoah dont tout
blasphémateur sera dûment châtié.

Vincent Reynouard montre l'inanité du prétexte de l'antisémitisme lorsque
l'on aborde le domaine du révisionnisme.

Avec le révisionnisme - qualifié de "négationnisme" pour éluder tout débat
sur le fonds - il s'agit bien de douter d'une "vérité" historique imposée et
érigée en dogme d'état mais ce doute a des raisons légitimes d'exister que
tout observateur objectif peut apprécier.

C'est bien pour interdire l'accès du public à ces raisons de douter que la
loi liberticide Gayssot, jugée par ailleurs anticonstitutionnelle par Robert
Badinter lui-même, fut imposée aux français en 1990 après la mascarade de la
récupération politico-médiatique de Carpentras.


https://www.youtube.com/watch?v=m7lKPlRB0dA



Je trouve élégant de la part de JM Le Pen d'avoir toujours refusé de
participer à cette mascarade
Publicité
Poster une réponse
Anonyme