Vittorio de Filippis maltraité à cause d'un david ou d'un doumé !

Le
Higher
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer l'anus
par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a vomi sur
Xavier Niel dans un commantaire d'un article de liberation.fr !
La boucle est bouclée !
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jaghemard
Le #17998861
Higher a tenté de se faire comprendre en utilisant ces mots :
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer
l'anus par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a
vomi sur Xavier Niel dans un commantaire d'un article de liberation.fr !
La boucle est bouclée !



Ca lui a peut être appris a filtrer les commentaires ...

--
Vous voulez vous débarrasser d'un emmerdeur ? Accusez le de
racisme ! C'est à la mode et ça marche.

http://jgh.7rdp.info/grenouille/

JKB, jaghemard et Hassan Cehef
doumé
Le #18000581
Le 29/11/2008, Higher a supposé :
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer l'anus
par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a vomi sur Xavier
Niel dans un commantaire d'un article de liberation.fr !
La boucle est bouclée !



Qui tu es toi ? Un larbin de plus au service de free et de sa majesté
XN ? Pauvre freemaniaque nourri au culte de la personnalité !

--
Je dis de belles choses dit le vieux Sénèque en défilant ...
Albert ARIBAUD
Le #18001531
Le Sat, 29 Nov 2008 19:53:25 +0100, jaghemard a écrit :

Higher a tenté de se faire comprendre en utilisant ces mots :
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer
l'anus par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a
vomi sur Xavier Niel dans un commantaire d'un article de liberation.fr
! La boucle est bouclée !



Ca lui a peut être appris a filtrer les commentaires ...



Surtout pas : le filtrage a priori constitue un acte éditorial qui rend
responsable éditorial au sens de la loi de 1881 des articles finalement
publiés. En ne filtrant pas, on peut arriver à n'être "que" hébergeur des
dits articles, et là, responsable seulement au titre de la LCEN, donc
tranquille pour peu qu'on honore les plaintes LCEN correctement formulées.

Amicalement,
--
Albert.
Higher
Le #18001521
"doumé" news:
Le 29/11/2008, Higher a supposé :
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer
l'anus par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a vomi
sur Xavier Niel dans un commantaire d'un article de liberation.fr !
La boucle est bouclée !



Qui tu es toi ? Un larbin de plus au service de free et de sa majesté XN ?
Pauvre freemaniaque nourri au culte de la personnalité !



Dites-moi donc, ce pauvre fils de pute de doumé est-il vraiment trop con
pour comprendre ou le fait-il exprès ?
Cela étant dit, je doute fort qu'il ait les ressources nécessaires pour le
faire "exprès" ;-)
Albert ARIBAUD
Le #18003431
Le Sun, 30 Nov 2008 12:21:46 +0100, jaghemard a écrit :

Albert ARIBAUD a tenté de se faire comprendre en utilisant ces mots :
Le Sat, 29 Nov 2008 19:53:25 +0100, jaghemard a écrit :

Higher a tenté de se faire comprendre en utilisant ces mots :
N'oublions pas que ce pauvre Vittorio de Filippis s'est fait reluquer
l'anus par des flics car un connard de la trempe de david ou doumé a
vomi sur Xavier Niel dans un commantaire d'un article de
liberation.fr ! La boucle est bouclée !


Ca lui a peut être appris a filtrer les commentaires ...



Surtout pas : le filtrage a priori constitue un acte éditorial qui rend
responsable éditorial au sens de la loi de 1881 des articles finalement
publiés. En ne filtrant pas, on peut arriver à n'être "que" hébergeur
des dits articles, et là, responsable seulement au titre de la LCEN,
donc tranquille pour peu qu'on honore les plaintes LCEN correctement
formulées.

Amicalement,



Mais en ne filtrant pas, on ouvre la porte à toutes les dérives, on
encourage la surenchère.



Le difficile équilibre entre la liberté et la responsabilité.

Et en filtrant réellement, oui, on est responsable mais pas coupable
puisque tout ce qu'on a laissé dire est conforme à la loi.



Non, justement. En filtrant, même si l'on pense avoir laissé passer
seulement ce qui est conforme à la loi, on peut avoir commis une erreur
et, du fait même d'avoir filtré, on s'est constitué éditeur du propos
publié, donc responsable sans possibilité de voir sa responsabilité
dégagée en retirant le propos incriminé, ce qu'en revanche un simple
hébergeur peut faire.

Et puis il y a quelques dilemmes comme les messages non filtrés à priori
mais dont le texte est modifié par l'hébergeur ...



Ce n'est pas un dilemme : si la modification est non triviale (s'il ne
s'agit pas de seule mise en forme ni d'un simple ajout de publicités,
fûssent-elles ciblées), alors cette modification fait passer de la
qualité d'hébergeur à celle d'éditeur, avec les responsabilités y
afférentes. A contrario, si la modification est triviale, alors la
qualité d'hébergeur est retenue.

Cela ne veut pas dire que la distinction est toujours facile, cf le
renversement dans l'affaire Fuzz, mais au moins y a-t-il des critères de
base qui permettent au juge de trier chaque espèce.

Qui assume les textes sans auteurs identifiables ?



Aucun auteur n'est réellement anonyme. On peut trouver, ici comme sur
d'autres forums, des gens qui, bien entendu afin de protéger leur vie
privée et non pour tenter d'échapper à la responsabilité de propos qu'ils
assument pleinement, ont pris soin de s'abonner à un fournisseur Usenet
hors de France, fournisseur pour lequel la liberté d'expression est une
nécessité et qui fait donc tout ce qu'il peut pour ne pas donner suite
aux plaintes à l'encontre de ses utilisateurs (contrairement à ce que
l'on pourrait croire, je ne fais pas de second degré concernant le
fournisseur). Cependant, cette ligne de défense ne tiendra pas longtemps
face à une plainte en justice, par opposition à une plainte au seul FSI.

Cela dit, la question de savoir qui assume des propos, que l'auteur soit
identifié ou non, est déterminée par la loi de 1881, qui donne un "ordre
de préséance" en son article 42 :

"Seront passibles, comme auteurs principaux des peines qui constituent la
répression des crimes et délits commis par la voie de la presse, dans
l'ordre ci-après, savoir :

1° Les directeurs de publications ou éditeurs, quelles que soient leurs
professions ou leurs dénominations, et, dans les cas prévus au deuxième
alinéa de l'article 6, de les codirecteurs de la publication ;

2° A leur défaut, les auteurs ;

3° A défaut des auteurs, les imprimeurs ;

4° A défaut des imprimeurs, les vendeurs, les distributeurs et
afficheurs."

... avec, pour Usenet par exemple, la difficulté supplémentaire que le
système étant décentralisé, il n'est pas trivial de désigner un
"distributeur" ; cependant, le serveur où a été posté le message pourrait
être considéré comme tel.

Pas de souci, donc, la loi (ainsi que sa jurisprudence) répond à la
question.

Internet est-il un vaste mur à graffitis ?



Il l'est aussi.

Amicalement,
--
Albert.
François Yves Le Gal
Le #18003771
On 30 Nov 2008 12:02:37 GMT, Albert ARIBAUD
Le difficile équilibre entre la liberté et la responsabilité.



Faux problème. Mauvaise question.

"Article IV.
La liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi,
l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui
assurent aux autres membres de la société, la jouissance de ces mêmes
droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. "

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, 1789 (version originale)

On est responsable de tous ses actes, et la liberté ne peut être bornée. Le
reste est verbiage totalitariste.
jaghemard
Le #18003901
François Yves Le Gal a tenté de se faire comprendre en utilisant
ces mots :
On 30 Nov 2008 12:02:37 GMT, Albert ARIBAUD
Le difficile équilibre entre la liberté et la responsabilité.



Faux problème. Mauvaise question.

"Article IV.
La liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi,
l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui
assurent aux autres membres de la société, la jouissance de ces mêmes
droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. "

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, 1789 (version originale)

On est responsable de tous ses actes, et la liberté ne peut être bornée. Le
reste est verbiage totalitariste.




Donc tu n'es pas d'accord avec cet article qui justement définit
la façon de définir ces bornes ?

--
Vous voulez vous débarrasser d'un emmerdeur ? Accusez le de
racisme ! C'est à la mode et ça marche.

http://jgh.7rdp.info/grenouille/

JKB, jaghemard et Hassan Cehef
doumé
Le #18003981
Higher avait prétendu :

Dites-moi donc, ce pauvre fils de pute de doumé est-il vraiment trop con pour
comprendre ou le fait-il exprès ?
Cela étant dit, je doute fort qu'il ait les ressources nécessaires pour le
faire "exprès" ;-)



La vulgarité de ton propos n'explique en rien l'incommensurable
imbécilité de ta phrase du début !
Cela ressemble à s'y méprendre à du jils pur sucre et je maintiens que
tu parles comme un suppot de free :D
En plus débile que jils ? Probablement...

--
Je dis de belles choses dit le vieux Sénèque en défilant ...
François Yves Le Gal
Le #18004111
On Sun, 30 Nov 2008 14:03:41 +0100, jaghemard
Donc tu n'es pas d'accord avec cet article qui justement définit
la façon de définir ces bornes ?



Pardon ? Il faut lire et comprendre.

Libertés naturelles = bornes naturelles qui peuvent être constatées dans la
loi. Toute autre borne est totalitaire.
Albert ARIBAUD
Le #18004251
Le Sun, 30 Nov 2008 13:50:44 +0100, François Yves Le Gal a écrit :

On 30 Nov 2008 12:02:37 GMT, Albert ARIBAUD wrote:

Le difficile équilibre entre la liberté et la responsabilité.



Faux problème. Mauvaise question.

"Article IV.
La liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi,
l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles
qui assurent aux autres membres de la société, la jouissance de ces
mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. "

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, 1789 (version
originale)

On est responsable de tous ses actes, et la liberté ne peut être bornée.



... autrement que par la loi.

Le reste est verbiage totalitariste.



Il ne faut pas tomber dans l'excès ni dans un sens, ni dans l'autre.

Amicalement,
--
Albert.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme