à voile et à vapeurs

Le
jr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 7
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
dmkgbt
Le #26351865
jr

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/1737-laicite-juree-ass
ises-exclue-avoir-refuse-foulard.html




Code de procédure pénale :

Article 304

"Le président adresse aux jurés, debout et découverts,..."

Code Pénal :

Article 434-24

"L'outrage par paroles, gestes ou menaces, par écrits ou images de toute
nature non rendus publics ou par l'envoi d'objets quelconques adressé à
un magistrat, un juré ou toute personne siégeant dans une formation
juridictionnelle dans l'exercice de ses fonctions ou à l'occasion de cet
exercice et tendant à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la
fonction dont il est investi est puni d'un an d'emprisonnement et de 15
000 euros d'amende.

Si l'outrage a lieu à l'audience d'une cour, d'un tribunal ou d'une
formation juridictionnelle, la peine est portée à deux ans
d'emprisonnement et à 30 000 euros d'amende."

Moi, je dis que cette dame a eu de la chance de ne pas se prendre une
plus grosse amende parce qu'il y a bel et bien eu outrage par geste
envers "un magistrat siégeant dans une formation juridictionnelle dans
l'exercice de ses fonctions"

Pour le même délit d'outrage à magistrat, quand j'ai, avec mes jeunes
collègues, prêté serment au Tribunal de Bobigny, en 1981, l'un d'entre
nous a été sévérement admonesté par le Président parce qu'il mâchait un
chewing-gum et un autre, qui portait un jean effrangé et des tennis
s'est vu carrément refuser sa prestation de serment, laquelle a été
reportée aux calendes grecques.
L'administration fiscale a complété la chose avec une sanction
disciplinaire et une menace de rétrogradation de grade.

Bref, si la dame avec un foulard avait été un monsieur avec une
casquette, c'était pareil.

Le suivi sur fr.soc.religion n'a pas lieu d'être, non plus que le
crosspost avec fr.soc.feminisme donc retour sur fr.misc.droit.

--
Et le désir s'accroît quand l'effet se recule.
Polyeucte Martyr, de Pierre Corneille
jr
Le #26351866
Dominique G.
jr

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/1737-laicite-juree-ass
ises-exclue-avoir-refuse-foulard.html




Code de procédure pénale :

Article 304

"Le président adresse aux jurés, debout et découverts,..."

Code Pénal :

Article 434-24

"L'outrage par paroles, gestes ou menaces, par écrits ou images de toute
nature non rendus publics ou par l'envoi d'objets quelconques adressé à
un magistrat, un juré ou toute personne siégeant dans une formation
juridictionnelle dans l'exercice de ses fonctions ou à l'occasion de cet
exercice et tendant à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la
fonction dont il est investi est puni d'un an d'emprisonnement et de 15
000 euros d'amende.

Si l'outrage a lieu à l'audience d'une cour, d'un tribunal ou d'une
formation juridictionnelle, la peine est portée à deux ans
d'emprisonnement et à 30 000 euros d'amende."

Moi, je dis que cette dame a eu de la chance de ne pas se prendre une
plus grosse amende parce qu'il y a bel et bien eu outrage par geste
envers "un magistrat siégeant dans une formation juridictionnelle dans
l'exercice de ses fonctions"

Pour le même délit d'outrage à magistrat, quand j'ai, avec mes jeunes
collègues, prêté serment au Tribunal de Bobigny, en 1981, l'un d'entre
nous a été sévérement admonesté par le Président parce qu'il mâchait un
chewing-gum et un autre, qui portait un jean effrangé et des tennis
s'est vu carrément refuser sa prestation de serment, laquelle a été
reportée aux calendes grecques.



Et pourtant aucune loi ne parle des jeans. Pour revenir à la question de la
jupe longue.

L'administration fiscale a complété la chose avec une sanction
disciplinaire et une menace de rétrogradation de grade.

Bref, si la dame avec un foulard avait été un monsieur avec une
casquette,



Ou une kippa.

Bon, l'affaire fait déjà grand bruit chez les "tolérants". La dame aurait
pu siéger avec son foulard, ce qui est déjà une infamie (exhiber son
adhésion à des normes supérieures quand on juge en principe selon la loi.)

--
Naturellement trouble.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26351886
jr
La dame aurait
pu siéger avec son foulard, ce qui est déjà une infamie (exhiber son
adhésion à des normes supérieures quand on juge en principe selon la loi.)



Sauf que dans l'absolu le port d'un foulard ne veut rien dire de
spécial: tout dépend de l'attitude de celle qui le porte et de la façon
dont il est porté. Personne n'aurait rien eu à dire à la façon de mes
grand-mères de porter le foulard, par exemple, façon Janique aimée ou
Noëlle aux Quatre Vents, pour les moins jeunes d'entre nous...

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26351893
Le 09/05/2015 18:03, Tardigradus a écrit :
jr
La dame aurait
pu siéger avec son foulard, ce qui est déjà une infamie (exhiber son
adhésion à des normes supérieures quand on juge en principe selon la loi.)



Sauf que dans l'absolu le port d'un foulard ne veut rien dire de
spécial: tout dépend de l'attitude de celle qui le porte et de la façon
dont il est porté.




.../...


Personne n'aurait rien eu à dire à la façon de mes
grand-mères de porter le foulard, par exemple, façon Janique aimée ou
Noëlle aux Quatre Vents, pour les moins jeunes d'entre nous...



Ici c'est tombé en désuétudes dans les sixties ...
sauf pour quelques pauvres dames un peu dérangées, veuves sorties non
indemnes des bombardements de la 2WW et pointant au CCASS

Alors quand je vois une meuf format tête d'asticot
sous son tissu au format cagoule de plongée
ma première réaction cutanée est que c'est une dingue ....

On ne se refait pas


V
Caput liberum

jr
Le #26351896
Tardigradus
jr
La dame aurait
pu siéger avec son foulard, ce qui est déjà une infamie (exhiber son
adhésion à des normes supérieures quand on juge en principe selon la loi.)



Sauf que dans l'absolu le port d'un foulard ne veut rien dire de
spécial



Mais là, si. Puisque précisément elle refuse de l'enlever pour la
prestation de serment. Votre grand-mère aurait fait ça? Comment peut-on
dire qu'elle sera capable de faire abstraction de ses convictions au moment
de juger si elle n'est pas capable de le faire pour une formalité
symbolique et obligatoire?
Je vous rappelle l'Islam est aussi un système judiciaire, qui a son avis
propre sur les violences conjugales, le viol, les moyens de preuve,
l'excision,..j'imagine assez mal une bonne sœur en tenue au procès
Demaison, tout pareil.

On donne toute latitude aux avocats pour récuser des jurés sur leur sale
gueule, là ça va. Ou souvent sur leur sexe. Et personne ne va leur demander
s'ils ont discriminé.

--
Naturellement trouble.
voir_le_reply-to
Le #26351898
Tardigradus
façon Janique aimée ou
Noëlle aux Quatre Vents, pour les moins jeunes d'entre nous...



Et pour les plus jeunes, nécessité d'exemple concret :

Il faut dire que la donzelle (qui était un modèle d'indépendance et de
progrès pour l'époque !) ne lésinait pas sur la coiffe, incluant dans le
boulot. Ceci dit dans ce nouvel extrait, je crains que les rapports
médecin-infirmière (dont la fonction réelle était plutôt proche de la
secrétaire ou de la bonniche que d'une quelconque technicité), fassent
beaucoup plus hérisser les poils de nos contemporaines !

Au passage on retrouve (à la fin) Alice Sapritch "jeune" (si ! si !), et
si ce n'était le logo de la "5", on pourrait croire à un kinéscope ! On
rappelle qu'au début des années 60 le magnétoscope n'existait pas : pour
les émissions en direct, on filmait donc directement un écran de
contrôle en 16 mm pendant la diffusion si on voulait en garder une
trace.

Et l'internet, et Usenet autrefois ? En 1969, alors que le mot
télématique n'existait pas encore, un directeur de l'information pas
trop bête tenait déjà des propos pleins de bon sens. Ce n'est pas si
souvent et sa mémoire mérite donc d'être propagée : honneur à Jean
d'Arcy :
(l'interview original est saucissoné, dommage...)

--
Gérald
jr
Le #26351901
jr
Tardigradus
jr
La dame aurait
pu siéger avec son foulard, ce qui est déjà une infamie (exhiber son
adhésion à des normes supérieures quand on juge en principe selon la loi.)



Sauf que dans l'absolu le port d'un foulard ne veut rien dire de
spécial



Mais là, si. Puisque précisément elle refuse de l'enlever pour la
prestation de serment. Votre grand-mère aurait fait ça? Comment peut-on
dire qu'elle sera capable de faire abstraction de ses convictions au moment
de juger si elle n'est pas capable de le faire pour une formalité
symbolique et obligatoire?
Je vous rappelle l'Islam est aussi un système judiciaire, qui a son avis
propre sur les violences conjugales, le viol, les moyens de preuve,
l'excision,..j'imagine assez mal une bonne sœur en tenue au procès
Demaison, tout pareil.

On donne toute latitude aux avocats pour récuser des jurés sur leur sale
gueule, là ça va. Ou souvent sur leur sexe. Et personne ne va leur demander
s'ils ont discriminé.




J'ajoute que les chrétiens ne font pas chier pour la prestation de serment,
pourtant il est écrit en Matthieu 5:34-37:

34 Mais moi, je vous dis de ne pas jurer : ni par le ciel, parce que c’est
le trône de Dieu,
35 ni par la terre, parce que c’est son marchepied, ni par Jérusalem, parce
que c’est la ville du grand roi.
36 Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un
seul cheveu.
37 Que votre parole soit oui, oui; non, non; ce qu’on y ajoute vient du
malin.


--
Naturellement trouble.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26351922
jr
Mais là, si. Puisque précisément elle refuse de l'enlever pour la
prestation de serment.



Oui, d'accord, je parlais du cas où elle l'aurait remis après.
--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Cl.Massé
Le #26351928
"jr" a écrit dans le message de groupe de discussion :


Mais là, si. Puisque précisément elle refuse de l'enlever pour la prestation
de serment. Votre grand-mère aurait fait ça? Comment peut-on dire qu'elle sera
capable de faire abstraction de ses convictions au moment de juger si elle
n'est pas capable de le faire pour une formalité symbolique et obligatoire?



On en arrive à dire n'importe quoi. Pas besoin de foulard pour juger en
fonction de ses convictions, tout le monde le fait, on n'y peut rien, que ce
soit des conviction musulmanes, chrétiennes, athées, agnostiques, ou même de
droit comme pour la peine de mort et analogue. C'est pour ça qu'il y a
plusieurs jurés dans un jury. Et il ne faut pas oublier qu'ils jugent au nom du
peuple, et dans le peuple il y a de plein droit des musulmans, des bouddhistes,
des sikh, des brahmanistes, des animistes, des homosexuels, des philatélistes,
des protestants, des gardiens de musée, des créationnistes, des taxidermistes,
des bisontins, des basques, des pêcheurs à la ligne, des socialistes, des
spiritistes, des kinésithérapeutes... Il faut être sévèrement toqué pour croire
que les gaulois de souche font abstraction de leur valeurs chrétiennes.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26351931
"jr" a écrit dans le message de groupe de discussion :


J'ajoute que les chrétiens ne font pas chier pour la prestation de serment,
pourtant il est écrit en Matthieu 5:34-37:

34 Mais moi, je vous dis de ne pas jurer : ni par le ciel, parce que c'est le
trône de Dieu,
35 ni par la terre, parce que c'est son marchepied, ni par Jérusalem, parce
que c'est la ville du grand roi.
36 Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un
seul cheveu.
37 Que votre parole soit oui, oui; non, non; ce qu'on y ajoute vient du malin.



Tu sais bien qu'il n'y a plus de chrétiens. Mais les conviction chrétiennes
restent, sans qu'on s'en rende compte: abolition de la peine de mort = Tu ne
tuera point, premier commandement de Moïse. Alors fais pas chier. Tu leur
reproche d'avoir de la religion. Mais qui es-tu pour juger? Tu es omniscient
et omnipotent pour connaitre le bien et le mal? Tu n'es qu'un emmerdeur, garde
tes convictions pour toi.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme