Volet mécanique

Le
Gloops
Bonjour tout le monde,

Après une vingtaine d'années, la rotule d'entrainement du volet
mécanique a lâché.

La remise en état est-elle une réparation locative ou pas ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ddore
Le #26382467
Après une vingtaine d'années, la rotule d'entrainement du volet mécanique
a lâché.
La remise en état est-elle une réparation locative ou pas ?



La réparation due à une casse du locataire est une réparation locative; le
remplacement d'une pièce due à l'usure est due par le propriétaire.
Il existe une liste complète des réparations locatives que tout propriétaire
doit mettre à disposition du locataire pour l'informer. De nombreuses
situations sont évoquées et le document est assez détaillé. Désolé, je n'ai
pas de lien internet. D'ailleurs, je crois que ça se monnaie.

--
Plus je connais d'êtres humains, plus j'aimais mon chat
Gloops
Le #26382475
Le 29/12/2015 16:41, ddore a écrit :
Après une vingtaine d'années, la rotule d'entrainement du volet
mécanique a lâché.
La remise en état est-elle une réparation locative ou pas ?



La réparation due à une casse du locataire est une réparation locative;
le remplacement d'une pièce due à l'usure est due par le propriétaire.
Il existe une liste complète des réparations locatives que tout
propriétaire doit mettre à disposition du locataire pour l'informer. De
nombreuses situations sont évoquées et le document est assez détaillé.
Désolé, je n'ai pas de lien internet. D'ailleurs, je crois que ça se
monnaie.




Merci pour la réponse.

Effectivement je connaissais le principe.

Après c'est une question d'interprétation, si jamais on venait à accuser
le locataire d'avoir trop forcé.

Ah au besoin c'est précisé plus que ça alors ?

Bon on va commencer par partir du principe qu'il n'y aura pas besoin.

Si jamais ça mettait du temps à se faire j'ai évalué qu'il y a deux
approches pour résoudre ça temporairement, ou attaquer l'axe à la
perceuse pour le remplacer (il est riveté), ou mettre une pâte
thermofusible autour de ce qui reste de la rotule, et il apparaissait
assez clairement que la deuxième solution était plus appropriée car elle
permet un retour à la situation actuelle, encore que la pâte
thermofusible ce n'est pas donné.
Santa Claup
Le #26382528
Gloops a écrit sur fr.misc.droit :

Si jamais ça mettait du temps à se faire j'ai évalué qu'il y a deux
approches pour résoudre ça temporairement, ou attaquer l'axe à la
perceuse pour le remplacer (il est riveté), ou mettre une pâte
thermofusible autour de ce qui reste de la rotule, et il apparaissait
assez clairement que la deuxième solution était plus appropriée car
elle permet un retour à la situation actuelle, encore que la pâte
thermofusible ce n'est pas donné.



N'ayant que peu de traits de la serviabilité et aucun de la servilité,
je ne fiouterai pas mais ce bafouillage n'a rien à foutre ici.
Tigerfr
Le #26382545
Si jamais ça mettait du temps à se faire j'ai évalué qu'il y a deux approches
pour résoudre ça temporairement, ou attaquer l'axe à la perceuse pour le
remplacer (il est riveté), ou mettre une pâte thermofusible autour de ce qui
reste de la rotule, et il apparaissait assez clairement que la deuxième
solution était plus appropriée car elle permet un retour à la situation
actuelle, encore que la pâte thermofusible ce n'est pas donné.



Serait plus adapté dans fr.rec.bricolage.
Sinon j'ai eu le cas dans ma maison il y a peu sur un volet roulant
mécanique en bois, très lourd.
Le réparateur ne veut pas le réparer il n'y a plus de pièces, les
fabricants on cassé le marché avec des volets en plastique, légers; du
coup la partie mécanique ne tient plus le choc.
Conclusion le palliatif est de changer le mécanisme par une
motorisation.
Pour info chez le même réparateur et le même problème, ça m'avait coûté
90¤ de réparation en manuel il y a 9 ans, la motorisation va me coûetr
750¤ dans les mêmes conditions sur un autre volet.
On n'arrête pas le progrès.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26382556
Gloops
Après c'est une question d'interprétation, si jamais on venait à accuser
le locataire d'avoir trop forcé.



Bah non. Déjà, ce serait qui, ce "on" ? En quoi ses accusations
auraient-elles du poids ? Et que signifierait "accuser" ? C'est partir
dans un délire que de raisoner comme ça.

D'une manière générale, le principe est que tout ce qui est solidaire de
la maison est du ressort du propriétaire, et tout ce qui peut se
détacher ou se démonter simplement est du ressort du locataire. Par
exemple, les joints de robinet, c'est pour le locataire, le changement
du robinet pour le proprio.

A supposer que le propriétaire refuse, le locataire pourrait prendre
utilement conseil à la première association de consommateurs venue,
voire auprès de son assurance en responsabilité civile (laquelle sert à
payer à sa place les dégâts qu'il cause involontairement à autrui, pour
mémoire), qui a un devoir de conseil envers lui.

Tout propriétaire normalement constitué sait tout cela, a fortiori s'il
est représenté par une agence.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Gloops
Le #26382598
Le 30/12/2015 08:46, Tigerfr a écrit :
Si jamais ça mettait du temps à se faire j'ai évalué qu'il y a deux
approches pour résoudre ça temporairement, ou attaquer l'axe à la
perceuse pour le remplacer (il est riveté), ou mettre une pâte
thermofusible autour de ce qui reste de la rotule, et il apparaissait
assez clairement que la deuxième solution était plus appropriée car
elle permet un retour à la situation actuelle, encore que la pâte
thermofusible ce n'est pas donné.



Serait plus adapté dans fr.rec.bricolage.
Sinon j'ai eu le cas dans ma maison il y a peu sur un volet roulant
mécanique en bois, très lourd.
Le réparateur ne veut pas le réparer il n'y a plus de pièces, les
fabricants on cassé le marché avec des volets en plastique, légers; du
coup la partie mécanique ne tient plus le choc.
Conclusion le palliatif est de changer le mécanisme par une motorisation.
Pour info chez le même réparateur et le même problème, ça m'avait coûté
90¤ de réparation en manuel il y a 9 ans, la motorisation va me coûetr
750¤ dans les mêmes conditions sur un autre volet.
On n'arrête pas le progrès.




Ah oui, donc si ça arrive à un locataire, j'imagine que c'est au proprio
de décider quoi faire ...

Et d'assumer ensuite ...
Gloops
Le #26382597
Le 30/12/2015 09:30, Tardigradus a écrit :
Gloops
Après c'est une question d'interprétation, si jamais on venait à accuser
le locataire d'avoir trop forcé.



Bah non. Déjà, ce serait qui, ce "on" ?



Hum, on pourrait toujours dire que c'est la boulangère, mais ...
serait-ce bien sérieux ? ;)

En quoi ses accusations
auraient-elles du poids ? Et que signifierait "accuser" ? C'est partir
dans un délire que de raisoner comme ça.

D'une manière générale, le principe est que tout ce qui est solidaire de
la maison est du ressort du propriétaire, et tout ce qui peut se
détacher ou se démonter simplement est du ressort du locataire. Par
exemple, les joints de robinet, c'est pour le locataire, le changement
du robinet pour le proprio.



C'est un bon exemple, ça, la question s'est déjà posée.
Un robinet était en tellement mauvais état que les joints ne faisaient
pas plus de quelques mois. C'est donc au locataire de changer les joints
tous les quelques mois, ou au propriétaire d'apporter une solution à cet
état de fait.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme