Votre banque vous surveille

Le
Cl.Massé
Bonjour,

Oui je sais, ça ressemble à la théorie du complot n°5236, mais jetez un oeil sur
ces textes:
<https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020176088&categorieLien=id>
<https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021017585&fastPos&fastReqId31454984&categorieLien=id>

C'est une ordonnance, mais elle a été ratifiée:
<https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020604162>

En clair, qu'est-ce que ça veut dire? Ça veut dire qu'en toute légalité, et
cela depuis 2009, un employé quelconque de votre banque, sans aucun contrôle, a
accès à toutes vos opérations et a tout le temps de les examiner, sous prétexte
de lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment de l'argent.
Votre banque vous demande une pièce d'identité et un justificatif de domicile,
mais la plupart du temps ne vous dit pas pourquoi. Le tour de passe-passe de
l'ordonnance à permis d'éviter le débat public, elle a été ratifiée en bloc avec
des dizaines d'autres modifications plus douteuses les unes que les autres, si
bien que personne n'est au courant.

Pourquoi cette loi? Rappelez-vous, 2009, juste après la crise financière de
2008, l'Etat renfloue les banques avec des milliards payés par nos impôts, et en
contrepartie il leur demande de nous surveiller. Nous sommes donc deux fois
cocus. Ordonnance signée par Sarkozy, arrêté signé par Lagarde, les deux
premiers voyous de France, et c'est eux qui nous surveillent, nous sommes tous
des terroristes ou des dealers, de la racaille quoi.

Maintenant la vraie question de droit:
Si l'on ne veux pas exposer sa vie privée à une entreprise privée, si l'on ne
veux pas faire leur secrétariat et leur donner des documents contenant des
informations personnelles (y compris son domicile,) qu'est-ce qu'on peut faire?
Cette loi est-elle régulière? N'est-elle pas en contradiction avec l'article 8
de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, notamment à cause du manque
de débat public "dans une société démocratique" et de contrôle? Les papiers
demandés sont-ils vraiment "nécessaires"?
<http://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf>

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gloops
Le #26389214
Le 12/02/2016 11:58, Cl.Mass� a écrit :
Bonjour,

Oui je sais, ça ressemble à la théorie du complot n°5236, mais jetez un oeil sur
ces textes:

C'est une ordonnance, mais elle a été ratifiée:

En clair, qu'est-ce que ça veut dire? Ça veut dire qu'en toute légalité, et
cela depuis 2009, un employé quelconque de votre banque, sans aucun contrôle, a
accès à toutes vos opérations et a tout le temps de les examiner, sous prétexte
de lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment de l'argent.
Votre banque vous demande une pièce d'identité et un justificatif de domicile,
mais la plupart du temps ne vous dit pas pourquoi. Le tour de passe-passe de
l'ordonnance à permis d'éviter le débat public, elle a été ratifiée en bloc avec
des dizaines d'autres modifications plus douteuses les unes que les autres, si
bien que personne n'est au courant.

Pourquoi cette loi? Rappelez-vous, 2009, juste après la crise financière de
2008, l'Etat renfloue les banques avec des milliards payés par nos impôts, et en
contrepartie il leur demande de nous surveiller. Nous sommes donc deux fois
cocus. Ordonnance signée par Sarkozy, arrêté signé par Lagarde, les deux
premiers voyous de France, et c'est eux qui nous surveillent, nous sommes tous
des terroristes ou des dealers, de la racaille quoi.

Maintenant la vraie question de droit:
Si l'on ne veux pas exposer sa vie privée à une entreprise privée, si l'on ne
veux pas faire leur secrétariat et leur donner des documents contenant des
informations personnelles (y compris son domicile,) qu'est-ce qu'on peut faire?
Cette loi est-elle régulière? N'est-elle pas en contradiction avec l'article 8
de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, notamment à cause du manque
de débat public "dans une société démocratique" et de contrôle? Les papiers
demandés sont-ils vraiment "nécessaires"?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.





Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct
- la constitution a pour objet le contrôle par les citoyens de l'action
de ses élus : par voie de conséquence toute tentative par un élu de
modifier la constitution entraîne la déchéance immédiate de son mandat,
et son jugement pour fraude et/ou trahison
- le financement de l'état se fait normalement par la Banque de France ;
tout financement par quelque organisme privé que ce soit doit faire
systématiquement l'objet d'un référendum ; en cas de refus par le peuple
l'élu qui l'aura proposé pourra être jugé pour trahison
- toute adhésion à une organisation internationale, passée, présente ou
à venir, ne peut se faire qu'après consultation du peuple dûment informé.
deschamp Hors ligne
Le #26389532
Le vendredi 12 Février 2016 à 18:17 par Gloops :
Le 12/02/2016 11:58, Cl.Mass� a écrit :
Bonjour,

Oui je sais, ça ressemble à la théorie du complot
n°5236, mais jetez un oeil sur
ces textes:



C'est une ordonnance, mais elle a été ratifiée:


En clair, qu'est-ce que ça veut dire? Ça veut dire qu'en toute
légalité, et
cela depuis 2009, un employé quelconque de votre banque, sans aucun
contrôle, a
accès à toutes vos opérations et a tout le temps de les
examiner, sous prétexte
de lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment de l'argent.
Votre banque vous demande une pièce d'identité et un
justificatif de domicile,
mais la plupart du temps ne vous dit pas pourquoi. Le tour de passe-passe de
l'ordonnance à permis d'éviter le débat public, elle a
été ratifiée en bloc avec
des dizaines d'autres modifications plus douteuses les unes que les autres, si
bien que personne n'est au courant.

Pourquoi cette loi? Rappelez-vous, 2009, juste après la crise
financière de
2008, l'Etat renfloue les banques avec des milliards payés par nos
impôts, et en
contrepartie il leur demande de nous surveiller. Nous sommes donc deux fois
cocus. Ordonnance signée par Sarkozy, arrêté signé
par Lagarde, les deux
premiers voyous de France, et c'est eux qui nous surveillent, nous sommes tous
des terroristes ou des dealers, de la racaille quoi.

Maintenant la vraie question de droit:
Si l'on ne veux pas exposer sa vie privée à une entreprise
privée, si l'on ne
veux pas faire leur secrétariat et leur donner des documents contenant
des
informations personnelles (y compris son domicile,) qu'est-ce qu'on peut
faire?
Cette loi est-elle régulière? N'est-elle pas en contradiction
avec l'article 8
de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, notamment à
cause du manque
de débat public "dans une société
démocratique" et de contrôle? Les papiers
demandés sont-ils vraiment "nécessaires"?


-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.






Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de
la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection
présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au
suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple
exprimé au
suffrage universel direct
- la constitution a pour objet le contrôle par les citoyens de l'action
de ses élus : par voie de conséquence toute tentative par un
élu de
modifier la constitution entraîne la déchéance
immédiate de son mandat,
et son jugement pour fraude et/ou trahison
- le financement de l'état se fait normalement par la Banque de France ;
tout financement par quelque organisme privé que ce soit doit faire
systématiquement l'objet d'un référendum ; en cas de refus
par le peuple
l'élu qui l'aura proposé pourra être jugé pour
trahison
- toute adhésion à une organisation internationale,
passée, présente ou
à venir, ne peut se faire qu'après consultation du peuple
dûment informé.


Vous êtes dans un besoin urgent d'argent pour mettre en place de nouveau projet,payez des dettes de l'année précédente mais vous ne pouvez pas vous rendre dans les banques pour demander un prêt a cause de nombreux papiers a fournir. Si vous êtes une personne de bonne moralité et vraiment capable de remboursé l'argent que nous allons vous prêtez, nous somme disponible a vous faire des prêt d'argent avec des taux d’intérêts abordable pour vous,donc si vous avez besoin d'un prêt,veuillez me contacté en me disant la quantité d'argent dont vous avez besoin. Email:
jr
Le #26389558
Gloops

Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct



Wouh, pas de Constituante? Ça décoiffe.


- la constitution a pour objet le contrôle par les citoyens de l'action
de ses élus



Allons bon.


- le financement de l'état se fait normalement par la Banque de France ;



J'ai connu; avec les dévaluations tous les 18 mois, le samedi soir pour
être bien certain de raboter tous les comptes des particuliers.


--
https://vimeo.com/71196521
jr
Gloops
Le #26389561
Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
Gloops

Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct



Wouh, pas de Constituante? Ça décoiffe.




Ah bon ? Tu veux faire ça comment alors ?



- la constitution a pour objet le contrôle par les citoyens de l'action
de ses élus



Allons bon.


- le financement de l'état se fait normalement par la Banque de France ;



J'ai connu; avec les dévaluations tous les 18 mois, le samedi soir pour
être bien certain de raboter tous les comptes des particuliers.



A cette époque, les impôts servaient à payer la dépense publique.

Ce n'est d'ailleurs pas les banques qui retiennent de dévaluer, mais
plutôt l'Euro.
Cl.Massé
Le #26389566
"Gloops" a écrit dans le message de groupe de discussion :
n9s1i6$dhr$

Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
> J'ai connu; avec les dévaluations tous les 18 mois, le samedi soir pour être
> bien certain de raboter tous les comptes des particuliers.

A cette époque, les impôts servaient à payer la dépense publique.

Ce n'est d'ailleurs pas les banques qui retiennent de dévaluer, mais plutôt
l'Euro.



Les comptes des particuliers sont maintenant rabotés tous les 12 mois quand il
s'agit de payer l'intérêt de la dette, qui fait plus du tiers du budget de
l'Etat. Agitons des chiffons rouges, ça marche bien, comme en ce moment la loi
sur "la déchéance de la nationalité" qui est en fait une loi qui surtout retire
des pouvoirs au Conseil Constitutionnel. On va donc vers un état d'urgence
permanent, ça rappellera quelque chose à ceux qui connaissent un peu l'histoire.

Pour revenir au sujet, les comptes bancaires des particuliers sont surveillés
tous les jours, il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas et que personne
contrôle qui remarque votre chèque de 180 euro à l'ordre d'un magasin de
lingerie fine. Si vous avez un projet, entreprise, humanitaire ou autre, et que
vous récoltez de l'argent autour de vous, attention à ne pas le mettre à la
banque, vous verriez bientôt arriver chez vous des policiers qui vous feront
mettre les mains sur la tête et saccageront tout chez vous. Ouf! c'était pas
pour financer le terrorisme, mais on ne pouvait pas savoir, on ne voulait pas
prendre le risque...

Comment c'est passé sans que personne le sache? Là c'était la technique de
l'aiguille dans une botte de foin, donc toujours regarder tous les articles qui
sont modifiés quand une loi ventouse passe, plus il y en a plus il faut les
vérifier tous. Plus bien sûr la complicité des banques, qui au moment même
touchaient des milliards, pas mal quand même comme rabotage, non?

Attention aux chiffons rouges, c'est le matador qu'il faut encorner.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Gloops
Le #26389570
Le 15/02/2016 11:32, Cl.Mass� a écrit :
"Gloops" a écrit dans le message de groupe de discussion :
n9s1i6$dhr$

Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
J'ai connu; avec les dévaluations tous les 18 mois, le samedi soir pour être
bien certain de raboter tous les comptes des particuliers.



A cette époque, les impôts servaient à payer la dépense publique.

Ce n'est d'ailleurs pas les banques qui retiennent de dévaluer, mais plutôt
l'Euro.



Les comptes des particuliers sont maintenant rabotés tous les 12 mois quand il
s'agit de payer l'intérêt de la dette, qui fait plus du tiers du budget de
l'Etat. Agitons des chiffons rouges, ça marche bien, comme en ce moment la loi
sur "la déchéance de la nationalité" qui est en fait une loi qui surtout retire
des pouvoirs au Conseil Constitutionnel. On va donc vers un état d'urgence
permanent, ça rappellera quelque chose à ceux qui connaissent un peu l'histoire.

Pour revenir au sujet, les comptes bancaires des particuliers sont surveillés
tous les jours, il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas et que personne
contrôle qui remarque votre chèque de 180 euro à l'ordre d'un magasin de
lingerie fine. Si vous avez un projet, entreprise, humanitaire ou autre, et que
vous récoltez de l'argent autour de vous, attention à ne pas le mettre à la
banque, vous verriez bientôt arriver chez vous des policiers qui vous feront
mettre les mains sur la tête et saccageront tout chez vous. Ouf! c'était pas
pour financer le terrorisme, mais on ne pouvait pas savoir, on ne voulait pas
prendre le risque...

Comment c'est passé sans que personne le sache? Là c'était la technique de
l'aiguille dans une botte de foin, donc toujours regarder tous les articles qui
sont modifiés quand une loi ventouse passe, plus il y en a plus il faut les
vérifier tous. Plus bien sûr la complicité des banques, qui au moment même
touchaient des milliards, pas mal quand même comme rabotage, non?

Attention aux chiffons rouges, c'est le matador qu'il faut encorner.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.






Tu proposes que chaque citoyen se paluche tout ce qui sort des
assemblées, tous les jours, pour y déceler quelque chose de louche ?

Au début on dit qu'on va faire ça, et puis un jour on croise un rayon de
soleil ...
Cl.Massé
Le #26389607
"Cl.Massé" a écrit dans le message de groupe de discussion :
56bdbb28$0$660$

Bonjour,

Oui je sais, ça ressemble à la théorie du complot n°5236, mais jetez un oeil
sur ces textes:


C'est une ordonnance, mais elle a été ratifiée:



Stratégie du fait accomplit : sans ce putain de papier, l'ordinateur de la
banque bloque toute conclusion d'une relation d'affaire.

Donc autre question de droit : si l'on se voit opposer un refus par la banque,
et qu'on estime que le justificatif de domicile n'est pas nécessaire et donc que
c'est une violation de la vie privée sur la base de l'article 8 de la CEDH, quel
est le tribunal compétant, s'il vous plait?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
jr
Le #26389705
Le 15/02/2016 09:17, Gloops a écrit :
Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
Gloops

Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct



Wouh, pas de Constituante? Ça décoiffe.




Ah bon ? Tu veux faire ça comment alors ?



Si les misères d'une époque avaient été résolus par une constitution, ça
se saurait. La GB n'en a pas.

Les choses soi-disant soumises "au suffrage universel direct" sont
rédigées par une poignée de gonzes qui ne sont élus par personne. Même
dans le cas d'une Constituante, il y a un Debré qui fait le boulot et un
Général qui contrôle. Et évidemment dans le cas des référendums.

- la constitution a pour objet le contrôle par les citoyens de l'action
de ses élus



Allons bon.


- le financement de l'état se fait normalement par la Banque de France ;



J'ai connu; avec les dévaluations tous les 18 mois, le samedi soir pour
être bien certain de raboter tous les comptes des particuliers.



A cette époque, les impôts servaient à payer la dépense publique.



À cette époque, les épargnants payaient par l'inflation les traites de
ceux qui s'endettaient. Ça va cinq minutes. J'ai connu le franc à peu
près à parité avec le mark et le franc suisse. Aujourd'hui le RSA en
France est de moins de 500€, et ils votent en Suisse pour un équivalent
à 2500FS.

Ce n'est d'ailleurs pas les banques qui retiennent de dévaluer, mais
plutôt l'Euro.



C'est surtout qu'on ne fait plus marcher la planche à billets.


--
http://rouillard.org/bd.jpg
Gloops
Le #26389725
Le 16/02/2016 12:01, jr a écrit :
Le 15/02/2016 09:17, Gloops a écrit :
Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
Gloops

Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct



Wouh, pas de Constituante? Ça décoiffe.




Ah bon ? Tu veux faire ça comment alors ?



Si les misères d'une époque avaient été résolus par une constitution, ça
se saurait. La GB n'en a pas.




La constitution n'a pas vocation à résoudre des misères, juste éviter
des abus. Ce qui peut d'ailleurs éviter d'inventer des misères de toutes
pièces comme on voit depuis 30 ans.


Les choses soi-disant soumises "au suffrage universel direct" sont
rédigées par une poignée de gonzes qui ne sont élus par personne. Même
dans le cas d'une Constituante, il y a un Debré qui fait le boulot et un
Général qui contrôle. Et évidemment dans le cas des référendums.




Evidemment.
Et je ne vois pas bien comment la constitution peut se dire soumise au
suffrage universel sans l'être. ça n'aurait pas de sens.
Mais que la Constituante valide la constitution, ça serait une grande
première, qui serait très grave.


À cette époque, les épargnants payaient par l'inflation les traites de
ceux qui s'endettaient. Ça va cinq minutes. J'ai connu le franc à peu
près à parité avec le mark et le franc suisse. Aujourd'hui le RSA en
France est de moins de 500€, et ils votent en Suisse pour un équivalent
à 2500FS.




Ah, oui, c'est sûr.
Si on veut des hordes d'Africains à glander en bas de chez nous, ça se paie.



Ce n'est d'ailleurs pas les banques qui retiennent de dévaluer, mais
plutôt l'Euro.



C'est surtout qu'on ne fait plus marcher la planche à billets.



par voie de conséquence ...
jr
Le #26389792
Gloops
Le 16/02/2016 12:01, jr a écrit :
Le 15/02/2016 09:17, Gloops a écrit :
Le 15/02/2016 08:19, jr a écrit :
Gloops

Peut-on faire l'économie d'une remise complète en débat de la
constitution, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle ?

Avec effectivement des articles du style
- cette constitution est l'émanation du peuple exprimé au suffrage
universel direct, et ne peut être modifiée que par le peuple exprimé au
suffrage universel direct



Wouh, pas de Constituante? Ça décoiffe.




Ah bon ? Tu veux faire ça comment alors ?



Si les misères d'une époque avaient été résolus par une constitution, ça
se saurait. La GB n'en a pas.




La constitution n'a pas vocation à résoudre des misères, juste éviter
des abus.



Et vous croyez qu'il y a plus d'abus en GB?


Les choses soi-disant soumises "au suffrage universel direct" sont
rédigées par une poignée de gonzes qui ne sont élus par personne. Même
dans le cas d'une Constituante, il y a un Debré qui fait le boulot et un
Général qui contrôle. Et évidemment dans le cas des référendums.




Evidemment.
Et je ne vois pas bien comment la constitution peut se dire soumise au
suffrage universel sans l'être. ça n'aurait pas de sens.



Mais ça n'a pas de sens. C'est juste un bidouillage en stratifications de
notre système législatif, qui permet de donner du poids aux générations qui
sont mortes, via l'inertie institutionnelle (3/5 du congrès,...)


Mais que la Constituante valide la constitution, ça serait une grande
première, qui serait très grave.



Hu ?


--
https://vimeo.com/71196521
jr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme