X86 ? et autre x64 ?

Le
PP
Bonjour à tous,

Je m'interroge.

En effet, j'ai entendu que le jeu d'instruction X86 était libre ?!
Est-ce vrai ?

Par ailleurs, les jeux d'instruction utilisés aujourd'hui sont-ils
exclusivement d'Intel ?
Un fondeur est-il obligé d'acheter des licences des instructions de tous
les inventeurs de code instruction ?

Les processeurs x86 et x64 en théorie sont censés être compatible avec
les processeurs des générations précédentes, mais est-il finalement
envisageable d'avoir des processeurs type x86 mais ayant des jeux
d'instruction un peu différent ? Voire même une gestion interne
différente permettant de faire évoluer cette architecture sans avoir à
trainer les boulets de l'ancien temps ?

Merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Williamhoustra
Le #22609171
"PP" discussion : 4c9cc2b6$0$21934$
Bonjour à tous,

Je m'interroge.

En effet, j'ai entendu que le jeu d'instruction X86 était libre ?!
Est-ce vrai ?

Par ailleurs, les jeux d'instruction utilisés aujourd'hui sont-ils
exclusivement d'Intel ?
Un fondeur est-il obligé d'acheter des licences des instructions de tous
les inventeurs de code instruction ?

Les processeurs x86 et x64 en théorie sont censés être compatible avec les
processeurs des générations précédentes, mais est-il finalement
envisageable d'avoir des processeurs type x86 mais ayant des jeux
d'instruction un peu différent ? Voire même une gestion interne différente
permettant de faire évoluer cette architecture sans avoir à trainer les
boulets de l'ancien temps ?



C'est le x64 qui fait des efforts louables de compatibilité. Sur mon Win
7 et sur mon serveur 2008 R2 rares sont les programmes x86 qui refusent de
fonctionner. Lequel x86 va aller doucement faire valoir ses droits à la
retraite. Les compatibilités sont effectivement un frein à l'innovation.
Quand je pense que l'écartement des rails des chemins de fer furent calqués
sur celui des roues des charriots romains, donc notoirement trop étroits, ça
montre bien à quel point on est prisonnier de l'Histoire (et on ne cherchait
pourtant pas à faire rouler les charriots romains sur les rails). Mais je ne
vais pas vous réécrire une "seconde considération intempestive", Nietzsche
l'a déjà fait.
JKB
Le #22609281
Le Fri, 24 Sep 2010 20:11:38 +0200,
Williamhoustra


"PP" discussion : 4c9cc2b6$0$21934$
Bonjour à tous,

Je m'interroge.

En effet, j'ai entendu que le jeu d'instruction X86 était libre ?!
Est-ce vrai ?

Par ailleurs, les jeux d'instruction utilisés aujourd'hui sont-ils
exclusivement d'Intel ?
Un fondeur est-il obligé d'acheter des licences des instructions de tous
les inventeurs de code instruction ?

Les processeurs x86 et x64 en théorie sont censés être compatible avec les
processeurs des générations précédentes, mais est-il finalement
envisageable d'avoir des processeurs type x86 mais ayant des jeux
d'instruction un peu différent ? Voire même une gestion interne différente
permettant de faire évoluer cette architecture sans avoir à trainer les
boulets de l'ancien temps ?



C'est le x64 qui fait des efforts louables de compatibilité. Sur mon Win
7 et sur mon serveur 2008 R2 rares sont les programmes x86 qui refusent de
fonctionner. Lequel x86 va aller doucement faire valoir ses droits à la
retraite. Les compatibilités sont effectivement un frein à l'innovation.
Quand je pense que l'écartement des rails des chemins de fer furent calqués
sur celui des roues des charriots romains,



Légende urbaine. L'écartement a été fixé par je ne sais plus quel
outil utilisé dans les mines anglaises et qui n'avait aucun rapport
avec les chars romains. D'ailleurs, contrairement à la légende,
Jules n'a jamais laissé trace d'une quelconque normalisation de la
largeur des voies des chars romains.

donc notoirement trop étroits, ça
montre bien à quel point on est prisonnier de l'Histoire (et on ne cherchait
pourtant pas à faire rouler les charriots romains sur les rails). Mais je ne
vais pas vous réécrire une "seconde considération intempestive", Nietzsche
l'a déjà fait.



JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
PP
Le #22610071
Le 24/09/2010 20:44, JKB a écrit :
Le Fri, 24 Sep 2010 20:11:38 +0200,
Williamhoustra


"PP" discussion : 4c9cc2b6$0$21934$
Bonjour à tous,

Je m'interroge.

En effet, j'ai entendu que le jeu d'instruction X86 était libre ?!
Est-ce vrai ?

Par ailleurs, les jeux d'instruction utilisés aujourd'hui sont-ils
exclusivement d'Intel ?
Un fondeur est-il obligé d'acheter des licences des instructions de tous
les inventeurs de code instruction ?

Les processeurs x86 et x64 en théorie sont censés être compatible avec les
processeurs des générations précédentes, mais est-il finalement
envisageable d'avoir des processeurs type x86 mais ayant des jeux
d'instruction un peu différent ? Voire même une gestion interne différente
permettant de faire évoluer cette architecture sans avoir à trainer les
boulets de l'ancien temps ?



C'est le x64 qui fait des efforts louables de compatibilité. Sur mon Win
7 et sur mon serveur 2008 R2 rares sont les programmes x86 qui refusent de
fonctionner. Lequel x86 va aller doucement faire valoir ses droits à la
retraite. Les compatibilités sont effectivement un frein à l'innovation.
Quand je pense que l'écartement des rails des chemins de fer furent calqués
sur celui des roues des charriots romains,



Légende urbaine. L'écartement a été fixé par je ne sais plus quel
outil utilisé dans les mines anglaises et qui n'avait aucun rapport
avec les chars romains. D'ailleurs, contrairement à la légende,
Jules n'a jamais laissé trace d'une quelconque normalisation de la
largeur des voies des chars romains.

donc notoirement trop étroits, ça
montre bien à quel point on est prisonnier de l'Histoire (et on ne cherchait
pourtant pas à faire rouler les charriots romains sur les rails). Mais je ne
vais pas vous réécrire une "seconde considération intempestive", Nietzsche
l'a déjà fait.





Dis moi JKB, les instructions x86 ou x64 sont-elles libres ou bien
faut-il payer une licence pour faire un processeur pouvant exécuter un
code x86 ou x64 ?
JKB
Le #22610161
Le Fri, 24 Sep 2010 22:36:23 +0200,
PP
Dis moi JKB, les instructions x86 ou x64 sont-elles libres ou bien
faut-il payer une licence pour faire un processeur pouvant exécuter un
code x86 ou x64 ?



Je n'en sais strictement rien et c'est le cadet de mes soucis. De
toute façon, lorsque tu parles de x86, tu dois penser 80386 qui est
sorti en 1985, soit il y a 25 ans. Il faudrait vérifier, mais il y a
de fortes chances que le brevet soit tombé.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Michel__D
Le #22612011
Bonjour,

PP a écrit :
Bonjour à tous,

Je m'interroge.

En effet, j'ai entendu que le jeu d'instruction X86 était libre ?!
Est-ce vrai ?



Aucune idée.

Par ailleurs, les jeux d'instruction utilisés aujourd'hui sont-ils
exclusivement d'Intel ?



Aucune idée, mais c'est sur que le jeux d'instruction x86 doit représenter
une part relativement importante.

Un fondeur est-il obligé d'acheter des licences des instructions de tous
les inventeurs de code instruction ?



Aucune idée.

Les processeurs x86 et x64 en théorie sont censés être compatible avec
les processeurs des générations précédentes, mais est-il finalement
envisageable d'avoir des processeurs type x86 mais ayant des jeux
d'instruction un peu différent ? Voire même une gestion interne
différente permettant de faire évoluer cette architecture sans avoir à
trainer les boulets de l'ancien temps ?

Merci



Dés l'instant que tu souhaite intégrer une rétro-compatibilité, tu te heurte
à toute sorte de problème quelque soit la manière de traiter cette contrainte.

PS: Il me semble que l'Itanium d'Intel n'assure pas cette rétro-compatibilité,
reste à savoir si Intel considére que l'Itanium a été un succés ou pas.
bsch
Le #22613101
JKB nous a raconté (news:) :


Bonjour / Bonsoir
(rayer la mention inutile)


Quand je pense que
l'écartement des rails des chemins de fer furent calqués sur
celui des roues des charriots romains,



Légende urbaine. L'écartement a été fixé par je ne sais
plus quel outil utilisé dans les mines anglaises et qui
n'avait aucun rapport avec les chars romains. D'ailleurs,
contrairement à la légende, Jules n'a jamais laissé trace
d'une quelconque normalisation de la largeur des voies des
chars romains.

donc notoirement trop étroits, ça
montre bien à quel point on est prisonnier de l'Histoire (et on
ne cherchait pourtant pas à faire rouler les charriots romains
sur les rails). Mais je ne vais pas vous réécrire une "seconde
considération intempestive", Nietzsche l'a déjà fait.






En tout cas la légende est très répandue ... Y compris dans des milieux
sérieux, en histoire antique et archéologie par exemple.

Et la largeur 'normalisée' de la voie des chars romains tiendrait aux
nécessités de largeur unique des voies romaines dans tout l'empire
(fallait faciliter les transports et les conquêtes, bien entendu). Il y
a eu des décrets impériaux, faudrait que je fouille bien loin dans mes
(antiques) docs pour les retrouver.

On peut d'ailleurs constater que sur les quelques bouts de voie
subsistants, la marque des roues est étroite. Preuve donc que les chars
avaient une voie à peu près standard (ce qui devait les guider comme
des rails). Au hasard la largeur des culs de 2 chevaux de trait attelés
de front, soit +/- 1,50 m hors tout. Tiens, comme les voies ferrées
d'ailleurs (1,435 m + deux demi-largeurs de rail, sauf exceptions
russes ou espagnoles ...)

Et si on admet que les voies ferrées respectent l'écartement cité ci-
dessus, on va encore beaucoup plus loin. Les boosters des fusées US
Saturn 5 sont transportés par voie ferrée de leur point de fabrication
au site de montage (j'ai entendu parler de tunnel à voie unique, sans
garantie). A l'origine leur diamètre devait être plus important. Mais
la largeur du tunnel ne permettait pas le transport ...

Et que donc, un élément non négligeable de la conquête spatiale serait
liée à la largeur du cul d'un cheval ...

/HS

--
Amicalement

Bernard
JKB
Le #22613741
Le 25 Sep 2010 14:40:19 GMT,
bsch
JKB nous a raconté (news:) :


Bonjour / Bonsoir
(rayer la mention inutile)


Quand je pense que
l'écartement des rails des chemins de fer furent calqués sur
celui des roues des charriots romains,



Légende urbaine. L'écartement a été fixé par je ne sais
plus quel outil utilisé dans les mines anglaises et qui
n'avait aucun rapport avec les chars romains. D'ailleurs,
contrairement à la légende, Jules n'a jamais laissé trace
d'une quelconque normalisation de la largeur des voies des
chars romains.

donc notoirement trop étroits, ça
montre bien à quel point on est prisonnier de l'Histoire (et on
ne cherchait pourtant pas à faire rouler les charriots romains
sur les rails). Mais je ne vais pas vous réécrire une "seconde
considération intempestive", Nietzsche l'a déjà fait.






En tout cas la légende est très répandue ... Y compris dans des milieux
sérieux, en histoire antique et archéologie par exemple.

Et la largeur 'normalisée' de la voie des chars romains tiendrait aux
nécessités de largeur unique des voies romaines dans tout l'empire
(fallait faciliter les transports et les conquêtes, bien entendu). Il y
a eu des décrets impériaux, faudrait que je fouille bien loin dans mes
(antiques) docs pour les retrouver.



La légende de la largeur des voies de chemin de fer provient d'un
fort romain sur le mur d'Adrien. L'empire romain n'a jamais rien
normalisé sur la largeur des voies des chars.

On peut d'ailleurs constater que sur les quelques bouts de voie
subsistants, la marque des roues est étroite. Preuve donc que les chars
avaient une voie à peu près standard (ce qui devait les guider comme
des rails). Au hasard la largeur des culs de 2 chevaux de trait attelés
de front, soit +/- 1,50 m hors tout. Tiens, comme les voies ferrées
d'ailleurs (1,435 m + deux demi-largeurs de rail, sauf exceptions
russes ou espagnoles ...)

Et si on admet que les voies ferrées respectent l'écartement cité ci-
dessus, on va encore beaucoup plus loin. Les boosters des fusées US
Saturn 5 sont transportés par voie ferrée de leur point de fabrication
au site de montage (j'ai entendu parler de tunnel à voie unique, sans
garantie). A l'origine leur diamètre devait être plus important. Mais
la largeur du tunnel ne permettait pas le transport ...

Et que donc, un élément non négligeable de la conquête spatiale serait
liée à la largeur du cul d'un cheval ...



Légende urbaine aussi, mais là, on serait carrément hors charte.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme