Zoophilie (active et passive)

Le
Sahand
J'ai lu sur le net que si la zoophilie active est interdite en France,
sans aucune ambiguïté, étant en effet un viol commis sur l'animal, la
zoophilie passive (l'humain se faisant léché ou pénétré par l'ani=
mal),
par contre, est autorisée.

Quels éléments du code pénal concerne cette question. Ces propos sont-
ils exacts ?

(Je suppose que les termes de zoophilie active et passive ne se
trouvent nulle part dans le code pénal.)

Je vous remercie de vos informations,
A plus tard.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anatole
Le #15718341
Votre chien ne se laisse pas faire ?:)

Blague à part, je pense qu'il faut voir au niveau maltraitance.

"Sahand"
J'ai lu sur le net que si la zoophilie active est interdite en France,
sans aucune ambiguïté, étant en effet un viol commis sur l'animal, la
zoophilie passive (l'humain se faisant léché ou pénétré par l'animal),
par contre, est autorisée.

Quels éléments du code pénal concerne cette question. Ces propos sont-
ils exacts ?

(Je suppose que les termes de zoophilie active et passive ne se
trouvent nulle part dans le code pénal.)

Je vous remercie de vos informations,
A plus tard.
Séb.
Le #15718311
Anatole a écrit :
Votre chien ne se laisse pas faire ?:)

Blague à part, je pense qu'il faut voir au niveau maltraitance.



ca dépend de madame, suivant les cas ca peut en effet être assimilé à de la
barbarie ou au contraire à une friandise



"Sahand"
J'ai lu sur le net que si la zoophilie active est interdite en France,
sans aucune ambiguïté, étant en effet un viol commis sur l'animal , la
zoophilie passive (l'humain se faisant léché ou pénétré par l 'animal),
par contre, est autorisée.

Quels éléments du code pénal concerne cette question. Ces propos sont-
ils exacts ?

(Je suppose que les termes de zoophilie active et passive ne se
trouvent nulle part dans le code pénal.)

Je vous remercie de vos informations,
A plus tard.




Jeffbie
Le #15718301
Sahand a pensé très fort :
J'ai lu sur le net que si la zoophilie active est interdite en France,
sans aucune ambiguïté, étant en effet un viol commis sur l'animal, la
zoophilie passive (l'humain se faisant léché ou pénétré par l'animal),
par contre, est autorisée.



Quoi ???????????
Je ne peux pas baiser ma chienne si je le veux ??? En plus, elle est
plutôt demandeuse, cette salope !

Dans ce cas, comment trouver le refuge SPA le plus proche d'ici ? Je ne
vais quand même pas l'abandonner dans les bois !

--
La France va mieux.
Pas mieux qu'hier, hein ?
Mieux que DEMAIN !
Laurent GARNIER
Le #15718281
Sahand wrote:
J'ai lu sur le net que si la zoophilie active est interdite en France,
sans aucune ambiguïté, étant en effet un viol commis sur l'animal,



Viol sur animal : j'adore ;-) Ca n'existe pas dans nos lois !

la
zoophilie passive (l'humain se faisant léché ou pénétré par l'animal),
par contre, est autorisée.


>
Quels éléments du code pénal concerne cette question. Ces propos sont-
ils exacts ?



Article 521-1 du code penal

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de
nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal
domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans
d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende.

[...]

Tout acte sexuel est interdit sur des animaux "domestique, ou
apprivoisé, ou tenu en captivité". Par contre, sur un ours sauvage, ca
doit pourvoir se faire :o)

(Je suppose que les termes de zoophilie active et passive ne se
trouvent nulle part dans le code pénal.)



Gagne ! ;-)

--
Laurent GARNIER
Patoultan
Le #15718101
"Laurent GARNIER"
Article 521-1 du code penal

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un
animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende.

Tout acte sexuel est interdit sur des animaux "domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité". Par contre, sur un ours sauvage,
ca doit pourvoir se faire :o)



Non, mauvaise interprétation du texte de loi, à mon avis.

Ce sont seulement les *sévices* [sexuels ou non] et les
actes de *cruauté* qui sont punissables - et encore, il y a
des exceptions.

Il serait curieux qu'un acte sexuel en tant que tel puisse
être considéré comme un sévice ou de la cruauté !

Ce serait le cas s'il entraînait des dommages pour l'animal,
mais sinon, et sous réserve qu'il n'existe pas de jurisprudence
à ce sujet - on sait jamais -, il me semble difficile de condamner
quelqu'un pour ça.
Laurent GARNIER
Le #15717941
Patoultan wrote:

Non, mauvaise interprétation du texte de loi, à mon avis.

Ce sont seulement les *sévices* [sexuels ou non] et les
actes de *cruauté* qui sont punissables - et encore, il y a
des exceptions.

Il serait curieux qu'un acte sexuel en tant que tel puisse
être considéré comme un sévice ou de la cruauté !



Ce n'est pas l'avis de la cour de cassation (06-82785) :

[...]
Qu'en effet, des actes de pénétration sexuelle commis par une personne
sur un animal constituent des sévices de nature sexuelle au sens dudit
texte ;
[...]

Je l'avoue : c'est une decision toute recente (4 septembre 2007). Je
n'en ai pas trouve plus lointaine.

N'empeche, ils doivent bien se marrer certain jours les juges :o)

--
Laurent GARNIER
Laurent GARNIER
Le #15717921
Patoultan wrote:

Non, mauvaise interprétation du texte de loi, à mon avis.

Ce sont seulement les *sévices* [sexuels ou non] et les
actes de *cruauté* qui sont punissables - et encore, il y a
des exceptions.

Il serait curieux qu'un acte sexuel en tant que tel puisse
être considéré comme un sévice ou de la cruauté !



Ce n'est pas l'avis de la cour de cassation (06-82785) :

[...]
Attendu qu'en déclarant, par les motifs reproduits au moyen, Gérard X...
coupable de sévices de nature sexuelle envers un animal, délit prévu par
l'article 521-1 du code pénal, dans sa rédaction issue de la loi du 9
mars 2004, la cour d'appel a justifié sa décision ;

Qu'en effet, des actes de pénétration sexuelle commis par une personne
sur un animal constituent des sévices de nature sexuelle au sens dudit
texte ;
[...]

Je l'avoue : c'est une decision toute recente (4 septembre 2007). Je
n'en ai pas trouve plus lointaine.

N'empeche, ils doivent bien se marrer certain jours les juges :o)

--
Laurent GARNIER
Christophe, tout simplement
Le #15717881
"Laurent GARNIER" le message de news: fgn6o5$lgp$
Patoultan wrote:




[...]
Attendu qu'en déclarant, par les motifs reproduits au moyen, Gérard X...
coupable de sévices de nature sexuelle envers un animal, délit prévu par
l'article 521-1 du code pénal, dans sa rédaction issue de la loi du 9 mars
2004, la cour d'appel a justifié sa décision ;



Gérard X...

Avec un nom comme ça, je ne suis pas étonné!

Christophe Troquon.
Laurent GARNIER
Le #15717871
Christophe, tout simplement wrote:

Gérard X...

Avec un nom comme ça, je ne suis pas étonné!



Roooooooohhhhhhhh :-)

--
Laurent GARNIER
Harpo
Le #15717501
in Jeffbie wrote :

Je ne peux pas baiser ma chienne si je le veux ??? En plus, elle est
plutôt demandeuse, cette salope !



Le problème est celui du consentement, il est difficile a établir
lorsqu'il s'agit d'un animal.

Dans ce cas, comment trouver le refuge SPA le plus proche d'ici ? Je
ne vais quand même pas l'abandonner dans les bois !



Surtout si tu l'a mise enceinte, hein mon toutou ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme