Intel, Microsoft : les analystes s'attendent à des résultats mitigés

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Bloomberg
logo-intel

Avec des ventes d'ordinateurs qui progressent peu et un marché chinois qui connaît une phase de décélération, cela risque d'être la soupe à la grimace du côté des résultats financiers des grands noms de l'informatique (logiciel et matériel) cette semaine.

Plusieurs grands groupes informatiques internationaux vont présenter leur bilan financier pour le deuxième trimestre 2012 cette semaine mais les analystes s'attendent à des résultats affichant une faible croissance ( moins de 5% ) par rapport à l'an dernier.

Il faut dire que ces sociétés avaient affiché une remarquable robustesse en 2011, leur permettant même de battre des records. Mais avec les incertitudes économiques toujours pas résolues (voire qui auraient tendance à empirer), l'attrait toujours plus fort des tablettes tactiles ( domaine où Intel reste encore très peu présent ) et désormais l'effet du ralentissement de la croissance en Chine, les grandes sociétés ont du mal à maintenir leur élan.

Difficile pour les Intel et les Microsoft de tenir la cadence quand les ventes mondiales d'ordinateurs stagnent au deuxième trimestre ( -0,1% selon Gartner et IDC ) et que les moteurs de croissance s'affaiblissent.


Période de transitions
logo-intelLe marché asiatique, vu comme une bouée de secours face aux faiblesses persistantes de l'Europe et de l'Amérique du Nord, pourrait ne plus pouvoir compenser bien longtemps des ventes mondiales atones. Ensuite, tout reste à faire dans le domaine des tablettes tactiles où Microsoft et Intel doivent faire leurs preuves au second semestre 2012.

AMD a déjà fait état en fin de semaine dernière de résultats financiers mitigés ( avec en plus des pertes de parts de marché face à Intel et Nvidia ) et Intel pourrait suivre le même chemin sous peu en confirmant la faiblesse de la demande en Chine et en Europe.

Logo Microsoft Pro Le fondeur pourrait être forcé de revoir à la baisse sa prévision de livraisons de PC ( et donc de microprocesseurs ) pour cette année, qui est proche de 10%, et la ramener vers des valeurs de quelques points de croissance que pointent déjà les cabinets d'études.

Le démarrage mou des ultrabooks ( initiative qu'avait soutenue Intel ) et le succès des tablettes tactiles ( et surtout de l'iPad d'Apple ) constituent des difficultés à la fois pour Intel et pour Microsoft, sans compter l'effet d'attente vis à vis de Windows 8, disponible plus tard dans l'année.

Pour ce dernier, il reste à voir si les autres branches d'activité ( jeux / consoles, services... ) peuvent atténuer l'effet général du ralentissement des ventes d'ordinateurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]