Guerre froide : un OS mobile développé par la Russie pour s'émanciper des États-Unis

Le par  |  16 commentaire(s) Source : LesEchos
Vladimir Poutine

La Russie ne veut plus dépendre des technologies d'origine occidentale ou risquer des surveillances telles que celles de la NSA. Le Kremlin annonce ainsi la création de son propre OS mobile.

Depuis quelques années, nous revoilà dans une sorte de guerre froide, avec d’un côté la Russie et de l’autre l’Europe et les États-Unis. Les tensions entre les deux blocs sont palpables. On peut citer les récentes démonstrations de force en Crimée, ou le défilé militaire digne de la période soviétique qui s’est déroulé début mai sur la place Rouge à Moscou. Mais on peut aussi parler de la course à l’armement technologique dans laquelle vient de se lancer le Kremlin.

Nikolai Nikiforov, le ministre russe de la Communication, a en effet annoncé que son pays planchait sur son propre système d’exploitation mobile de manière à évincer Google et son Android, mais aussi Apple et son iOS. Alors que les OS mobiles étrangers représentent 95 % du marché aujourd’hui, il table sur une proportion de 50 % d’ici 10 ans. L’objectif est donc de s’émanciper des entreprises occidentales, mais pas seulement.

Selon Nikolai Nikiforov, un OS russe permettrait d’éviter la surveillance de la NSA révélée par l’affaire Edward Snowden, afin de protéger les données personnelles de la population russe...

Vladimir Poutine 
Vladimir Poutine, à la tête de Russie

Pour concevoir son propre environnement mobile, la Russie se serait tournée vers la société finlandaise Jolla, créée par des anciens de Nokia et connue pour son système open source Sailfish OS. Le choix s’expliquerait par le fait que des investisseurs russes sont présents dans le capital de la firme.

Le gouvernement aimerait aussi collaborer avec des pays des BRICS ( Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud ) afin de profiter de la bonne forme de marchés comme la Chine ou l’Inde. La chose semble toutefois compromise pour le premier, sachant qu’il planche lui aussi sur son propre OS avec le projet China Operating System qui pourrait se concrétiser en 2015 ou 2016.

À quand l’OS made in France soutenu par notre gouvernement ? Lorsqu’il était ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg avait suggéré l’idée, qui semble depuis retombée dans l’oubli.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1842570
Un OS made in France ?
Le #1842571
dreamsogood a écrit :

Un OS made in France ?


C'est sûr que le public serait plus limité qu'en Chine...


Le #1842572
Un Windowski Phonof pour les nostalgiques du PC.
Le #1842575
La photo, vu sa tronche de constipé, on dirai plutôt Vladimir poutine sur le "trône" de Russie !!!
Le #1842583
Evincer Google et son Android, et Apple et son iOS, c'est une bonne chose car il s'agit bien évidemment des dictatures...

Je n'ai aucune affinité avec Poutine, mais là-dessus il a raison...


Le #1842590
Très bonne initiative, tout comme la carte de paiement made in russia pour se passer de visa / mastercard.
Le #1842592
il en manque un dans le lot: Microsoft.
Le #1842598
RexNebular a écrit :

Evincer Google et son Android, et Apple et son iOS, c'est une bonne chose car il s'agit bien évidemment des dictatures...

Je n'ai aucune affinité avec Poutine, mais là-dessus il a raison...


En quoi ce sont des dictatures ?
Ce n'est plus le cas maintenant, tu peux aujourd'hui par exemple changer d'entreprise si tu le veux
Le #1842604
Il a pas l'air content l'inventeur de la poutine...
Le #1842608
saepho a écrit :

RexNebular a écrit :

Evincer Google et son Android, et Apple et son iOS, c'est une bonne chose car il s'agit bien évidemment des dictatures...

Je n'ai aucune affinité avec Poutine, mais là-dessus il a raison...


En quoi ce sont des dictatures ?
Ce n'est plus le cas maintenant, tu peux aujourd'hui par exemple changer d'entreprise si tu le veux


Ce sont des dictatures socialistes qui mettent en place le remplacement de leur propre population.
Et sinon, l'interdiction de la livraison de 2 bateaux produits par une société privée (STX France), sur ordre de Normal Premier, lui-même obéissant sagement à l'oncle Obama, c'est bien un fonctionnement dictatorial et impérialiste.
C'est juste une dictature douce qui ne dit pas son nom : après tout, il y a bien des élections (mais c'est toujours l'UPMS qui gagne, et avec moins de la moitié des voix).

Espérons donc que leur OS mobile leur donnera des idées côté ReactOS...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]