BlackBerry 10 : même les analystes commencent à y croire un peu

Le par  |  1 commentaire(s) Source : All Things Digital
BlackBerry Mobile Fusion

Malgré l'optimisme forcené du CEO de RIM concenant les perspectives de BlackBerry 10, les analystes étaient plutôt sévères sur l'avenir de la plate-forme. Mais l'accueil positif des opérateurs commence à attirer l'attention.

Il y a quelques mois encore, seul Thorsten Heins, CEO de Research in Motion, semblait publiquement croire en l'avenir de sa plate-forme BlackBerry 10, bientôt lancée. Du côté des analystes, l'heure était au pessimisme après un premier report du lancement et certains se demandaient si elle verrait même le jour.

Entre-temps, plusieurs éléments ont joué en faveur du fabricant canadien. Ce dernier a annoncé avoir franchi la barre des 50 opérateurs intéressés par sa plate-forme et les premiers smartphones qui en seront équipés, lui assurant un bon début de soutien pour la distribution.

Le CEO de RIM a souligné à plusieurs reprises que BlackBerry 10 avait surpris favorablement les opérateurs et partenaires. Par ailleurs, en fixant la date de lancement au 30 janvier 2013 et en promettant la disponibilité des terminaux pas trop longtemps après, c'est un calendrier précis sur lequel s'engage le fabricant, ce qui écarte a priori le risque d'un nouveau report.

BlackBerry 10 Ces éléments positifs amènent certains analystes à revoir quelque peu leur position. Peter Misek, de Jefferies & Co, a revu à la hausse ses perspectives d'évolution du cours de RIM et s'est dit favorablement étonné du retour positif des opérateurs vis à vis de BlackBerry 10.

Il estime désormais les chances de succès de la plate-forme BlackBerry 10 sur les deux prochaines années à 20 à 30% et propose une explication pour les marques d'intérêt des opérateurs :

" nous avons été surpris des commentaires très positifs sur BlackBerry 10 par les opérateurs. Nous nous attendions à une absence de réaction, étant donné que BlackBerry 10 a deux ans de retard et que la part de marché de RIM est passée de 20% à 5%. Notre théorie est que les opérateurs considèrent BlackBerry 10 comme l'une de leurs dernières chances de ne pas se faire enfermer dans un duopole [ avec Android et iOS ] sur les OS pour smartphones sur le long terme "

Cette crainte s'est en effet exprimée à plusieurs reprises et le fait que Google se soit lancé dans la distribution directe de ses propres appareils Nexus en cassant les prix tandis qu'il pourrait tenter de prendre le contrôle d'un réseau mobile aux Etats-Unis n'augure rien de bon pour les opérateurs malgré tout ce que leur apporte actuellement Android avec ses plus de 70% de présence mondiale.

La route de BlackBerry 10 vers le succès et le retour en grâce de RIM sont encore semés d'embûches mais les points de vue pessimistes sur les perspectives du fabricants sont un peu moins tranchées, ce qui a fait légèrement progresser le cours en bourse de la société.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1092972
Tant mieux, il faut plus de monde que Apple vs Samsung dans la guerre des mobiles
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]