JO 2016 de Rio : sur le Washington Post, tous les contenus ne sont pas rédigés par des humains

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Re/code
RIO 2016

Les journalistes du Washington Post ne sont pas seuls à couvrir les Jeux Olympiques de Rio : un algorithme se charge de rédiger des contenus et titres sur les résultats et scores de façon automatique.

RIO 2016Les lecteurs du Washington Post voulant suivre les résultats des athlètes aux Jeux Olympiques de Rio ne liront pas forcément du contenu rédigé par des êtres humains. A côté des journalistes de la rédaction couvrant l'événement, un algorithme est chargé de générer automatiquement du contenu traitant des résultats.

Diffusés sur le site Web du Washington Post et sur ses canaux de diffusion comme les réseaux sociaux, ces éléments créés sans intervention humaine reprennent scores, résultats, décompte des médailles et autres données tournant autour de la compétition sportive mondiale.

L'intelligence artificielle Heliograf se charge ainsi de traiter une grande quantité d'informations qui demanderaient beaucoup de temps de collecte et de mise en forme pour des journalistes humains, mais elle n'en est pas encore à rédiger des sujets complexes ou des articles de fond.

Comme l'explique le directeur des projets numériques de la publication, il ne s'agit pas de remplacer les journalistes par des robots mais de soulager les humains d'une partie de l'information à traiter pour qu'ils puissent se concentrer sur le contenu à valeur ajoutée.

L'intelligence Heliograf fait l'objet des soins de trois ingénieurs à temps plein et de plusieurs salariés intervenant plus ponctuellement sur le projet. Les résultats sportifs se prêtent particulièrement bien à cet exercice analytique, mais d'autres domaines font également appel des robots pour rédiger du contenu, comme celui de la présentation de résultats financiers et d'évolutions de cours boursiers.

L'intelligence artificielle du Washington Post devrait évoluer pour mettre en lumière des schémas directeurs dans les flux de données qu'elle sera amenée à traiter, notamment dans le cadre de la campagne présidentielle américaine, afin d'identifier en amont des sujets porteurs sur lesquels des journalistes humains pourraient être positionnés, donnant un temps d'avance au journal.

Heliograf pourrait aussi compléter les articles des journalistes par son propre contenu, rédigé de façon à ce qu'il soit indissociable de celui de l'auteur humain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1915449
Et l'on espère que les humains vont continuer a s'abonner, ou payer a l'acte .... vivement que toute l'activité soit réalisé par des robots, il faudra simplement leur permettre de voter.
Le #1915457
Bah au final c'est juste de la mise en page automatique d'un contenu aggrégé en ligne, c'est pas très choquant.
Le #1915465
Je me demandais quand ça allait arriver... Ça ne me choque pas, mais il faut être averti.
Le #1916475
Les dès sont pipés aussi ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]