Espionnage numérique : la Russie revient à la machine à écrire

Le par  |  5 commentaire(s)
machine-ecrire

Après les révélations de Edward Snowden, le Service fédéral de protection en Russie fait le choix de la machine à écrire pour ses documents secrets.

Les origines du FSO en Russie remontent au principal service de renseignement de l'Union soviétique, le célèbre KGB. Aujourd'hui, le Federal Protection Service de Russie est un service dont l'une des missions est d'assurer la protection de haut dignitaires de l'État et par exemple le président russe Vladimir Poutine.

Avec les révélations de Edward Snowden portant sur un vaste programme de surveillance électronique - voire d'espionnage - mené par les États-Unis et autres pays, le FSO a pris quelques mesures qui peuvent paraître surprenantes à notre époque marquée par le numérique.

machine-ecrirePour près de 11 500 euros, le FSO a passé commande d'une vingtaine de machines à écrire ainsi que 600 cartouches d'encre. Tout de même onéreux mais ces machines sont spécialement conçues pour la saisie de documents secrets avec par exemple une police unique qui peut être utilisée pour pister des documents fuités à la source.

Cette décision d'un retour à l'ancienne a notamment été motivée par une information de Edward Snowden selon laquelle les services secrets britanniques ont espionné les différentes délégations lors du sommet du G20 qui s'est tenu en 2009 à Londres.

La commande atypique de machines à écrire a été révélée par le journal russe Izvestiya et reprise par The Guardian. D'après une source, la pratique de la machine à écrire est toujours d'actualité dans plusieurs ministères sensibles et services de sécurité.

Selon un ancien responsable du FSO cité par Izvestiya, " toute forme de communication électronique est vulnérable. […] Pour garder des secrets, la méthode la plus primitive est préférée : la main humaine avec un stylo ou une machine à écrire. "

L'espionnage ne date toutefois pas de l'ère numérique et a démontré qu'un document papier peut tout aussi bien être vulnérable.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1403422
C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes
Le #1403702
.
Vive le boulier
.
Le #1403772
Hmmm....ils écrivent la lettre à la machine à écrire , la numérise et l'envoi par mail c'est ça ?

Sinon , les pays ont tant de chose à cacher que ça pour tous s'espionner comme de vulgaires bandits ?
Le #1403802
La guerre froide ne s'est jamais terminée et s'est étendue à la planète entière.
Le #1404092
Moi je pense que rien ne vaut un bon vieux parchemin ! arf !

Bah oui, c'est la vieille technique du palimpseste :tu écris ton message , tu grattes abondamment, tu ré-écris autre chose par dessus, et tu envoies le parchemin.

Le récepteur doit gratter pour effacer le deuxième message (délicatement, hein, ... il s'agit pas de détruire complètement le premier message !!! ), puis avec des outils sophistiqués va tenter de récupérer le 1er message !!!

3 mois pour relire le texte initial --- qui pourrait être crypté, hein ? ---- Pas beau, la technologie ?!?

Si d'autres services secrets sont intéressés, j'ai aussi le papyrus !!! .... mais attention, c'est très fragile !!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]