Russie : Microsoft débouté dans une affaire de piratage

Le par  |  10 commentaire(s)
manoir Microsoft

Selon Associated Press, le tribunal de  Vereshchaginsky District dans la ville de Perm aurait jugé cette affaire " grotesque " et a débouté la requête de Microsoft contre Alexander Ponosov.

Manoir microsoftSelon Associated Press, le tribunal de  Vereshchaginsky District dans la ville de Perm aurait jugé cette affaire " grotesque " et a débouté la requête de Microsoft contre Alexander Ponosov. L'éditeur a désormais dix jours pour faire appel de cette décision.

" Nous pouvons boire du champagne désormais. (...) Bien sûr, c'était grotesque. " a indiqué Ponosov à nos confrères d'AP lors d'un entretien téléphonique. La firme de Redmond n'a pas encore réagi à cette annonce de même que le procureur Alexander Troyanov qui n'a pas souhaité s'exprimer sur cette affaire.

Cette affaire était plutôt considérée comme une tentative ratée de la part des autorités qui souhaitent endiguer le piratage sur le second marché mondial touché par ce phénomène. Le président Poutine a lui-même indiqué que cette affaire était " complètement absurde ", précisant que ce sont les constructeurs de produits contrefaits qui doivent être poursuivis et non les consommateurs.

Récemment, l'ancien leader soviétique Mikhail Gorbachev avait même appelé Microsoft, et en particulier Bill Gates, à une grande clémence envers Ponosov. Selon ce dernier, 12 nouveaux ordinateurs étaient arrivés dans son école avec des versions d'Office et de Windows piratées et installées sur ces machines. L'accusation soutenait le fait qu'il en avait fait la demande lui-même ou bien qu'il était au courant que lesdits logiciels piratés allaient être préinstallés.

Le procureur, qui a déclaré que l'achat de Ponosov avait engendré 10 000 dollars de dommages pour Microsoft, demandait une amende de 110 dollars en lieu et place d'une condamnation à de la prison qui aurait pu aller jusque cinq ans.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #157080
Franchement cool le dénouement, et c'est tant mieux. Mais les pays "moins riches" auraient plutôt intérêt à taper dans le "libre" et gratuit plutôt que dans les produits Microsoft, ca pourrait même faire pencher la balance entre Nunux et Windows, au final.

Enfin bref
Le #157082
depuis quand 12 licences de windows OEM et 12 licences d'Office OEM coutent 10.000 $
gd max ça ferait 5000 $
Le #157087
Tu oublie le "Pretium doloris"

Le trouble extrême qu'a éprouver l'éditeur en apprenant la nouvelle et les répercution sur son prestige et la valeur de ses actions !

C'est le code Napoléon qui l'a institué !

Faut-il condamner tous les Corses '

In y en a qui font de bons avocats !
Le #157088
lol le gars accusé ca ne serait pas le meme qui se vantait il y a peu des bien fait du piratage sur son pays '' (dixit une news d'ici qu je retrouve plus)
Le #157089
non, ça c'était le président roumain, et il disait ça à Billou himself
Le #157127
Au-delà de tout cela il y a tout de même du ridicule : demander 10000 USD de dommages et réparations à qqun qui est insolvable et donc l'envoyer en prison (où il ne rapportera plus rien et coûtera bien davantage que les 10000 USD à la collectivité russe) c'est d'un profond malheur pour l'humanité.
Et à côté de cela la fondation Gates s'engage (avec des retours attendus bien entendu) dans le soutien des pays en voie de développement.
Je pense que l'image en question a davantage à souffrir de ce genre de comportement.
db
Le #157131
Non, - sans vouloir les défendre - Microsoft ne demandait pas 10 000 dollars de dommages.

Le groupe a juste indiqué que les dommages s'élevaient à hauteur de 10 000 dollars ( une douzaine d'ordis avec 800 dollars de logiciels par ordi on va dire ) mais demandait 110 dollars " symboliques ". Du moins, c'est ce que j'ai compris en consultant les diverses news du Web.
Le #157145
J'aime bien le dialogue entre "Jambon-Fromage" et "Gourmet"

Ca va finir en site gastronomique !

Puisque personne n'aime les expressions latines
Le #157189
Imaginer la mauvaise pub pour Microsoft si le pauvre malheureux avait été envoyé en prison...

Si j'étais directeur d'école, pour éviter ce genre de problème, n'y une n'y deux seul les LL seraient autorisés
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]