Russie : vers le bannissement de l'iPhone et iPad à cause d'iCloud ?

Le par  |  11 commentaire(s)
Internet Russie

La Russie renforce peu à peu son contrôle sur Internet et les nouvelles solutions publiques et professionnelles qui en découlent. Une nouvelle loi sur l'hébergement des données pourrait ainsi entrainer un embargo sur l'iPhone et l'iPad d'Apple.

D'ici quelques semaines, la Russie pourrait ainsi interdire la commercialisation des produits Apple sur son territoire, en jouant de l'application d'une nouvelle loi relative à l'hébergement des données informatiques.

iCloud La nouvelle loi qui devrait entrer en application au premier janvier 2015 prévoit ainsi que les sociétés de stockage souhaitant exercer en Russie doivent impérativement installer des serveurs dans le pays. Le but de la manoeuvre est d'éviter de voir des données stockées dans le Cloud être rendues accessibles aux unités de surveillance de la NSA ou toute autre agence gouvernementale étrangère.

En cas de refus des hébergeurs, leurs services seront purement et simplement placés sur liste noire, et rendus inaccessibles par le gouvernement, sous peine de poursuite. La mesure concerne les sociétés qui stockent des données, mais également celles qui pourraient avoir accès à des informations provenant de citoyens russes... ce qui englobe les réseaux sociaux, mais aussi les smartphones et applications mobiles.

Pour Apple, la situation pourrait être critique puisque son service iCloud se généralise, et entre dans le cadre de la loi. Des négociations entamées avec Moscou n'auraient pas abouti, et le fabricant s'expose donc à voir ses terminaux interdits à la vente, à moins de bloquer l'accès à iCloud pour les utilisateurs Russes, ou d'installer des serveurs de stockage en Russie.

Pour rappel, Apple avait déjà fait face à ce type de loi en Chine, la firme avait alors cédé et décidé d'installer des serveurs iCloud directement dans le pays pour gérer l'ensemble du parc d'utilisateurs locaux.

Suite aux différentes affaires d'espionnage révélées par Snowden, de plus en plus de grandes firmes spécialisées dans le traitement de données informatique et le stockage implantent des serveurs spécifiques dans plusieurs pays. L'argument du stockage à dimension locale et contrainte par la législation en vigueur du lieu de résidence de l'utilisateur ou de la société devient un véritable argument de vente.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1816482
C'est logique,
la Russie a raison de se préoccuper où les donnés sont physiquement stockées.

Anonyme
Le #1816484
Quand la France et l'Europe se décideront enfin à faire appliquer ces mêmes lois et restrictions ???
Le #1816485
A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....




Le #1816491
lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens
Le #1816493
A mon avis, la raison principale est que cette action fait partie des contre-mesures de V.V.Poutine, en réponse aux sanctions menées par l'occident. (Fermeture des Mc Do, arrêt des importations de produits de l'U.E...).

Le #1816497
Bouou36 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens


"vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens " ... Ok, la Russie est loin d'être un exemple dans pas mal de domaine mais la France n'a pas beaucoup de leçon à donner non plus, toute démocratie qu'elle se dit :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/si-vous-n-avez-rien-suivi-a-l-affaire-des-ecoutes-de-nicolas-sarkozy_4382637_4355770.html


Le #1816498
Ulysse2K a écrit :

Bouou36 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens


"vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens " ... Ok, la Russie est loin d'être un exemple dans pas mal de domaine mais la France n'a pas beaucoup de leçon à donner non plus, toute démocratie qu'elle se dit :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/si-vous-n-avez-rien-suivi-a-l-affaire-des-ecoutes-de-nicolas-sarkozy_4382637_4355770.html




Bien sur faudrait être un doux rêveur pour croître que nos RG tricotent des pulls en cachemire à notre président , ils ne font pas que ça ....
Le #1816506
Bouou36 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Bouou36 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens


"vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens " ... Ok, la Russie est loin d'être un exemple dans pas mal de domaine mais la France n'a pas beaucoup de leçon à donner non plus, toute démocratie qu'elle se dit :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/si-vous-n-avez-rien-suivi-a-l-affaire-des-ecoutes-de-nicolas-sarkozy_4382637_4355770.html




Bien sur faudrait être un doux rêveur pour croître que nos RG tricotent des pulls en cachemire à notre président , ils ne font pas que ça ....


Tu me rassures, vu la stagnation de notre économie, je me demandais justement si nos dirigeants tricotaient au lieu de bosser
Le #1816515
Ulysse2K a écrit :

Bouou36 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Bouou36 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens


"vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens " ... Ok, la Russie est loin d'être un exemple dans pas mal de domaine mais la France n'a pas beaucoup de leçon à donner non plus, toute démocratie qu'elle se dit :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/si-vous-n-avez-rien-suivi-a-l-affaire-des-ecoutes-de-nicolas-sarkozy_4382637_4355770.html




Bien sur faudrait être un doux rêveur pour croître que nos RG tricotent des pulls en cachemire à notre président , ils ne font pas que ça ....


Tu me rassures, vu la stagnation de notre économie, je me demandais justement si nos dirigeants tricotaient au lieu de bosser


Il ne tricote pas car c'est dure le tricot eux ils détricotent c'est plus facile.
Anonyme
Le #1816516
Ulysse2K a écrit :

Bouou36 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, le fait que les données soient stockées dans le pays-même n'empêchera pas le risque de divulgation... A partir du moment ou ces infos sont sur le réseau....


Oui bien sur mais sous cet argument ce cache aussi le fait de pouvoir couper plus facilement ce serveur , et d'avoir des services dans le pays qui vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens


"vont plus facilement pouvoir "écouter" ces propres concitoyens " ... Ok, la Russie est loin d'être un exemple dans pas mal de domaine mais la France n'a pas beaucoup de leçon à donner non plus, toute démocratie qu'elle se dit :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/si-vous-n-avez-rien-suivi-a-l-affaire-des-ecoutes-de-nicolas-sarkozy_4382637_4355770.html




On est tout de même très loin du sujet...

Je n'ai jamais vraiment apprécie Nicolas Sarkozy, mais là ça dépasse complètement tout ce que je croyais savoir lui : complicité avec des magistrats de la Cour de cassation avec des hauts responsables des forces de l'ordre, téléphone acheté sous un faux nom, etc, etc...

J'en reste sur le cul !!!

Donc, j'aurais tendance à dire que les écoutes étaient parfaitement justifiées d'autant qu'il y avait le contrôle des autorités judiciaire, alors qu'en ce qui concerne les affaires liées à la NSA, c'est complètement d'un autre ordre bien supérieur : "supposé" hors de contrôle du gouvernement et des parlementaires...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]