Prix des mémoires : Samsung plaide coupable

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Yahoo News

Samsung plaide finalement coupable dans une affaire d'entente entre fabricants de puces mémoire.

Samsung plaide finalement coupable dans une affaire d'entente entre fabricants de puces mémoire.

Le géant sud-coréen Samsung, premier fabricant mondial de puces mémoire, vient d'annoncer qu'il passait un accord avec la justice américaine dans le cadre de l'affaire d'entente illégale autour du prix des puces mémoire.

Il y a trois ans s'ouvrait une enquête sur la possible entente de plusieurs manufacturiers, disséminés à travers le monde, autour du prix des puces mémoire. Ces firmes seraient tombées d'accord sur un tarif plus élevé que celui que chacune d'entre elles aurait pu –et dû— afficher si les règles de la concurrence avaient été respectées. Ces agissements auraient duré trois ans, d'avril 1999 à juin 2002.

A l'époque, Michael Dell, fondateur et PDG de la firme du même nom, avait qualifié l'attitude des fondeurs incriminés de "digne d'un cartel (de la drogue)".

Au cours des derniers mois, et dans une indifférence quasi-générale, Hynix, une autre firme sud-coréenne, a également plaidé coupable des charges retenues contre elle, et s'est acquitté d'une amende de 185 millions de dollars; L'Allemand Infineon Technologies AG a choisi la même voie, et versé 160 millions de dollars. La société américaine Micron Technology, moins impliquée semble-t-il, ne devrait pas faire l'objet de poursuite, même si son nom était cité dans le dossier.

Samsung, quant à lui, devrait être taxé à hauteur de 300 millions de dollars en principal (des intérêts seront appliqués à cette somme, qui sera payée en plusieurs fois), suite à une entrevue que son responsable financier, Dahm Huh, a accordé aux autorité judiciaires américaines.

Sur le plan individuel, sept cadres de l'entreprise seront poursuivis sous divers chefs d'inculpation, et ne bénéficieront d'aucune protection, en dépit de leur collaboration avec la justice.

L'accord, en revanche, ne prévoit aucune compensation pour les fabricants de matériels informatiques lésés par cette entente illicite. Aux rangs de ceux-ci, on comptait notamment Apple Computer, Dell, Gateway, Hewlett-Packard/Compaq, ou IBM.



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #72666
heuu, sans vouloir jouer les rabas joie.... lorsqu'une société comme celle ci (ou d'operateur telephonique...) est condamnée a payer, où va cet argent '
aux consommateurs ''''' non '

ah bon.......
Le #72678
Peut etre que dans un monde parallele l'argent va aux contribuale mais dans notre monde à nous on en verra pas la couleur.
Par contre ce que je note c'est que comme par hasard l'entreprise americaine n'a strictement rien alors qu'elle est citée dans le dossier mais bon je suis sur que je suis de mauvaise foi,les USA ne serait pas capable de tels agissements aussi malhonnetes.
Le #72680
[quote]L'accord, en revanche, ne prévoit aucune compensation pour les fabricants de matériels informatiques lésés par cette entente illicite.[/quote]

Les plus laisé dans l'histoire c'est ceux qui montent les prix pour rembourser les mémoires ou le consommateurs qui paye la machine plus cher au final.
Dell on peut etre vendu 3 ou 4 machine de moin mais nous on a payé les machine 10 ou 20? trop cher.
Le #72684
euh vu les amendes ... il me semble que c'est plus que 10 ou 20 euros. Va encore y avoir des licenciements massifs ... enfin j'espère me tromper.
Le #72761
LOL

Le licenciement, c'est la saignée en plus moderne...
Une fois qu'on se seras rendu compte que ça sert à rien, y aura déjà eu plus de mal que de bien... Enfin ça dépend pour qui, comme toujours.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]