Biométrie : Fingerprint Cards dément avoir été racheté par Samsung, suite à un faux communiqué

Le par  |  2 commentaire(s)
Fingerprints Cards logo

Un communiqué diffusé par Cision affirme que Samsung a racheté le spécialiste suédois des solutions biométriques Fingerprint Cards. Ce dernier dément pourtant toute négociation avec le groupe coréen...

Un communiqué de presse diffusé par les canaux habituels de circulation des communications officielles des entreprises affirmait ce matin que le spécialiste suédois des solutions et capteurs biométriques Fingerprint Cards AB était racheté par Samsung pour 650 millions de dollars.

La société était censée devenir une filiale Samsung Fingerprint Cards dirigée par l'actuel CEO de Fingerprint, Johan Carlström. Dans le contexte de mise en relief du lecteur biométrique Touch ID de l'iPhone 5S d'Apple et dans l'attente d'une riposte de Samsung, l'information, qui avait l'apparence d'un communiqué légitime (bien que ne faisant figurer que Fingerprint Cards dans les auteurs du communiqué), semblait bien correspondre à une initiative stratégique du groupe coréen pour s'assurer de technologies biométriques de qualité.

Fingerprints Cards logo Cependant, il est apparu que le communiqué...est un faux ! Fingerprint Cards n'a pas été racheté par Samsung et son CEO a confirmé à Reuters qu'aucune négociation en ce sens n'avait été menée. Le cours de Fingerprint Cards AB, qui a fait un bond à la diffusion de 50% à la diffusion du faux communiqué, a aussitôt été suspendu et une plainte va être déposée auprès de la police, ainsi qu'une requête auprès du gendarme boursier suédois.

Samsung a également confirmé qu'il n'y avait pas d'acquisition en vue et que le groupe ne savait pas d'où provenait le communiqué, pas plus que la plate-forme Cision qui l'a diffusé. Canular qui profite de l'attente d'un mouvement de Samsung dans cette direction ou tentative de faire un joli coup sur le cours de la société, le mystère demeure.

Samsung ne semble pour le moment pas excessivement pressé de proposer des lecteurs biométriques dans ses appareils, préférant se concentrer sur sa solution logicielle Samsung Knox créant un environnement cloisonné au sein d'Android et cherchant à rassurer les entreprises sur le critère de sécurisation de la plate-forme. Le groupe proposera sans doute des lecteurs biométriques sur ses appareils mais plus tard.

HTC, avec son futur smartphone HTC One Max attendu la semaine prochaine, pourrait être l'un des premiers à profiter de la visibilité accrue sur cette fonctionnalité.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1523782
Dans l'histoire, Samsung n'est pas le mauvais garçon !
Le #1533472
Je n'ai jamais eu l'occasion de regarder Samsung Knox de près, mais si ça fait bien ce qui est vendu, alors Samsung à bien raison de se concentrer là-dessus, ça s'est vraiment intéressant d'un point de vue sécurité, rien à voir avec le buzz du TouchID!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]