Famille Santangelo : nouveau round contre la RIAA

Le par  |  16 commentaire(s)
patricia-santangelo-riaa.png

Pour rappel, la famille Santangelo et la RIAA se connaissent désormais depuis plusieurs mois puisque les faits incriminés se sont déroulés lorsque Robert avait 11 ans, soit en 2001, mais la plainte n'a vraiment été déposée qu'en 2005.

Pour rappel, la famille Santangelo et la RIAA se connaissent désormais depuis plusieurs mois puisque les faits incriminés se sont déroulés lorsque Robert avait 11 ans, soit en 2001, mais la plainte n'a vraiment été déposée qu'en 2005.

En effet, en attendant, la RIAA avait demandé de régler cette affaire à l'amiable avec la mère de Robert, Patricia. Or, cette femme s'est élevé contre l'industrie du disque et a donc refusé de payer les 3 500 dollars demandés. Elle aurait également pu payer 7 500 dollars pour rester anonyme.

Seulement, Patricia Santangelo ( voir photo ci-contre ), n'est pas du genre à se laisser faire, aussi puissante que soit l'industrie du disque. Elle se bat donc depuis plusieurs mois ( voir notre actualité ) pour défendre ses enfants et notamment Robert qui a toujours nié avoir distribué de la musique et qui estime qu'il est impossible de prouver qu'il l'ait fait.

L'industrie du disque a finalement abandonné toute poursuite contre la mère en décembre dernier. En revanche, elle poursuit aujourd'hui deux de ses cinq enfants, Robert et sa soeur Michelle, âgée de 20 ans, dans un tribunal fédéral. La jeune femme a été condamnée à payer 30 750 dollars d'amende lors d'un verdict auquel elle n'a pas souhaité participer.


Le combat de Robert Santangelo
Du côté de Robert Santangelo et de son avocat Jordan Glass, on combat de pied ferme l'industrie du disque; ils ont en effet déposé une plainte contre les cinq maisons de disque les accusant de nuire à sa réputation à l'école, de l'empêcher de se concentrer sur ses études et demandant le remboursement des honoraires pour se défendre.

Parmi l'argumentaire de la défense, Robert a toujours maintenu ne pas avoir envoyé de fichiers musicaux protégés à d'autres personnes, que les majors ont d'abord fait la promotion du partage de fichiers avant de se retourner contre lui, que la majorité des gens n'avait jamais été alertée que c'était illégal, et que toute la musique soi-disant téléchargée présente sur l'ordinateur était de toute façon possédée à l'époque par sa soeur sur des CD originaux.

Le jeune homme va plus loin et clame que les compagnies, avec 18 000 affaires de piratage au compteur, " se sont engagées dans une large conspiration pour soudoyer les tribunaux des Etats-Unis ". Il ajoute même que les majors, qui sont des " concurrentes dans l'industrie du disque, sont en fait un cartel agissant de manière complice en violation des lois antitrust et du droit public " notamment en s'alliant dans les affaires de piratage et en utilisant la même agence - la RIAA - " pour réaliser des menaces d'extorsion de fonds...avec pour objectifs que les prévenus paient ".

La Recording Industry Association of America a publié un communiqué relayé par Associated Press pour répondre au jeune homme  : " L'industrie du disque a énormément souffert du piratage. Ceci inclut des milliers de licenciements. Nous devons protéger nos droits. Rien dans une affaire pleine d'accusations déjà rabâchées, et qui n'ira nulle part, ne changera cet état de fait. "
Complément d'information
  • Piratage - RIAA : 16 campus US sous la pression des majors
    La RIAA ( Recording Industry Association of America ) vient d'envoyer plusieurs courriers à 16 campus des Etats-Unis, les prévenant de l'utilisation de leurs réseaux informatiques pour télécharger illégalement leurs oeuvres sur ...
  • RIAA - Piratage : Jammie Thomas règlera son amende
    Jammie Thomas, première internaute états-unienne à avoir été jusqu'à un procès contre la RIAA ( Recording Industry Association of America ), a annoncé qu'elle paierait bel et bien son amende.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #154174
C'est quand même marant...

Ok ça doit pas être si drôle quand c'est à nous que ça arrive, mais la vu de loin..

"il possede les originaux" < on en doute pas.
"il n'a pas distribué de musique" < principe de kazaa'...
"il n'est pas au courant que c'est illégal" ' < et la marmotte '
Le #154181
Bah on va dire qu'à l'époque il n'y avait pas de lois sur l'échange par Internet.
Et on n'est pas censé connaître le fonctionnement d'un logiciel.
Le #154193
David contre Goliath...

Vas-y mon petit Robert... fonce ! En espèrant, s'il gagne, que cela fera jurisprudence...
Le #154194
oué bon. Disons que de coeur je suis avec celui qui est emmerdé par la RIAA.

De cerveau, je suis estomaqué par tant de connerie de sa part.
Le #154199
nul n'est sensé igniorer la loi, alors l'argument qu'il ne savait pas devant un tribunal...
Le #154200
L'argumentaire du ptit Robert n'est pas valable, on sanctionne bien aux examens ET celui qui copie, ET celui qui laisse copier... Mettre en ligne des fichiers protégés (même si tu as les originaux chez toi) est illégal. C'est comme diffuser des documents confidentiels, c'est mââââle.
Le #154216
si il a les originaux il a le benefice du doute quil croyait qu'il peut faire ce quil veut avec son achat nan'

il aurait pu tres bien se dire que sil achete une voiture il peux la preter à un ami ou meme lui donner ca ne regarde que lui puisque l'objet lui appartient.
les fabriquants de voitures vont porter plainte contre lui à cause du manque à gagner quil a créer en donnant sa caisse'
(en supposant le prix de la voiture valant à peu pres la somme des fichiers quil a mis en ligne)

jsuis avec toi mon gars!! attaaaaaaaaaaaaaaaaque !!!!!!!!!
Le #154220
Erreur. Il a les cd mais il ne dispose d'aucun droit sur les oeuvres qu'ils contiennent. C'est comme la carte SNCF 12-25 : la carte appartient à la SNCF, tu en disposes mais tu n'as pas le droit de la céder par exemple. Et c'est pas parce qu'on est ignorant des lois qu'on peut y échapper (ce serait trop facile sinon).

Prends-toi ça dans la face Robert ! (pourvu que ça tombe pas sur moi, pourvu que ça tombe pas sur moi, pourvu que...)
Le #154225
liooooonel : je sais je devais pas lire tes posts vu que t'as de la merde dans la tête, mais j'ai vu le nom après.

Donc ton exemple ne va pas avec l'affaire. "Il a les cd mais il ne dispose d'aucun droit sur les oeuvres qu'ils contiennent." c'est vrai. Mais la carte appartient a celui qui l'a payé pas a la SNCF, elle est nominative, et donc incessible.
Le #154229
C'est bon Pangloss, je sais que tu me lis tout le temps et t'aimes ça avoue-le.

[Mais la carte appartient a celui qui l'a payé pas a la SNCF]

J'suis pas sûr. Par-contre j'suis certain que les cartes bleues appartiennent à la banque (qui peut te la reprendre à tout moment). Et elles sont bien nominatives...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]