GT Advanced Tech : le CEO a vendu des actions juste avant l'annonce des iPhone 6

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
GT Advanced Technologies logo

Les conditions de la mise en faillite du fournisseur de saphir synthétique d'Apple et ses implications pour le groupe de Cupertino restent obscures mais il apparaît que son dirigeant a bien profité du cours de l'entreprise jusqu'à la veille des premières annonces qui l'ont fait chuter.

Cela fait plusieurs trimestres que le nom du producteur de saphir synthétique GT Advanced Technologies est étroitement associé à celui d'Apple. C'est en effet lui qui devait fournir les dalles en saphir censées protéger les écrans des iPhone 6 et le groupe de Cupertino a investi de fortes sommes pour lui permettre d'acheter des fours spéciaux et accroître significativement la production.

Sauf que finalement, lors de la présentation des iPhone 6 le 9 septembre dernier, il n'y a eu aucune trace du saphir attendu, ni dans l'iPhone 6 ni dans le modèle iPhone 6 Plus, en dehors des petites inclusions pour protéger la lentille de l'appareil photo et le module Touch ID.

GT Advanced Technologies logo Des bruits de couloir ont pourtant suggéré que la présence de saphir sur les modèles était prévue mais qu'elle avait été abandonnée au dernier moment. Moins d'un mois après la présentation des iPhone 6, la société GT Advanced Technologies vient de se placer sous le régime des faillites du Chapter 11 aux Etats-Unis.

Cette procédure n'interrompt pas ses activités mais elle lui permet de se mettre à l'abri de ses créanciers immédiats durant quelques mois, le temps que l'entreprise puisse se réorganiser. Les circonstances et les conséquences de cette mise en faillite pour Apple  et son investissement restent à déterminer.

Le Wall Street Journal fait cependant observer que le CEO de GT Advanced a vendu pour 9000 actions la veille de l'annonce d'Apple, ce qui lui a rapporté 160 000 dollars, au cours de 17,38 dollars. L'eût-il fait un jour plus tard, le prix aurait été bien inférieur, le cours de la société ayant reculé de 13%, à 14,94 dollars, après la constatation de l'absence de saphir dans les iPhone 6.

Avec une valeur qui a chuté de 93% et pèse désormais moins d'un dollar après la mise en faillite, les actions du fournisseur prometteur ne valent plus grand-chose, alors que leur prix avait doublé en l'espace d'un an.

Une chance que le CEO ait pu écouler 700 000 actions depuis le mois de février, ce qui a pu lui rapporter plus de 10 millions de dollars, note le Wall Street Journal. Car s'il était prévu que le CEO se sépare d'un certain nombre d'actions, le journal observe que les cessions n'ont pas suivi de schéma logique, avec des ventes régulières de mai à juillet puis plus rien jusqu'au 8 septembre, veille d'une annonce dont il savait forcément qu'elle allait sévèrement faire plonger le cours du fournisseur.

Et on notera que les rumeurs suggèrent que la décision de ne pas proposer finalement de saphir sur les iPhone 6 pour des questions de rendement s'est précisée au mois d'août et s'est jouée à quelques semaines seulement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1812076
C'est beau le néolibéralisme, ça permet à quelques personnes de se faire des millions même quand leur boite coule $$ $$

Le #1812102
PauletteParis>C'est comme ça que la JPMorgan a créée la crise des subprime. C'est un peu comme assurer un mauvais conducteur en espérant qu'il se fracasse vite pour toucher la prime.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]