Voudriez-vous d'un sapin bioluminescent pour Noël ?

Le par  |  9 commentaire(s) Source : TreeHugger
sapin

Si les LED ont largement remplacé les ampoules à incandescence dans les guirlandes des sapins de Noël depuis quelques années, elles n'en restent pas moins énergivores.Les scientifiques de l'Université d’Hertfordshire pourraient néanmoins proposer une solution lumineuse sans aucun branchement.

Chaque année, certains d'entre nous se lancent dans une véritable compétition pour établir qui aura le plus bel éclairage de Noël, avec pour point d'orgue l'annonce de la facture d'électricité du mois de décembre atteignant des records.

Pourtant, il se pourrait que l'on n'ait bientôt plus à brancher aucune guirlande pour éclairer son sapin puisque des scientifiques annoncent être capables de produire des sapins naturellement lumineux.

Les chercheurs ont étudié pendant des années différents procédés permettant d'isoler les facultés lumineuses de méduses et de lucioles pour les injecter dans le code génétique du Douglas, l'arbre de Noël le plus vendu.

En modifiant génétiquement l'essence de l'arbre, les chercheurs ont réussi à lui ajouter des facultés bioluminescentes, permettant ainsi au sapin de briller de lui-même proposant une lueur visible de jour comme de nuit.

Difficile pour autant d'envisager voir arriver ces arbres avant Noël, ni même avant plusieurs années, leur cout de production estimé étant chiffré aux alentours de 250€ l'unité.

Néanmoins, si la lumière émise se révèle suffisante, peut-être pourrions-nous envisager de planter quelques-uns de ces arbres le long des routes afin de remplacer l'éclairage public ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1117202
"Néanmoins, si la lumière émise se révèle suffisante, peut-être pourrions-nous envisager de planter quelques-uns de ces arbres le long des routes afin de remplacer l'éclairage public ?"

Ou d'en injecter à certaines personnes , parce qu'elles ne sont franchement pas des lumières.....
Le #1117272
250? l'unité et ils hésitent à le produire ? Un sapin-luciole dans mon jardin la classe

Surtout que pour qu'il reste "actif" je suppose qu'il ne faut pas le couper ou alors un sapin phosphorescent.
Le #1117302
Ouais... bonjour la pollution lumineuse! Et aussi un bon moyen de nous faire accepter les OGM...
Conspirationniste, moi? OUI!
Le #1117432
Disons que les OGMs concerneraient, pour ma part, plutôt ce que j'ai dans mon assiette.

Mais je suis d'accord, la prolifération des OGMs 'hors nutrition' fait accepter l'idée d'un monde avec OGMs omniprésent, et donc, a court terme, sans doute aussi dans mon assiette !
Le #1117652
Pourquoi pas pour faire baisser la facture électrique au moment des fêtes de fin d'année.
Le #1117662
J'en veux un !
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1118262
micropastis a écrit :

Pourquoi pas pour faire baisser la facture électrique au moment des fêtes de fin d'année.


Genre l'argument de la consommation. Je sais pas combien consomment les guirlandes LED, mais vu que à 1W tu trouves des "ampoules" LED franchement éblouissantes, j'imagine qu'une guirlande doit pas consommer bien plus si elle veut être regardable. Donc en prenant large, 1W x 24h (pour le gros pollueur qui éteint pas son sapin quand il est pas là ) x 15j = 360Wh (soit en arrondissant au centime supérieur 4 centimes d'électricité ). Ils en ont encore beaucoup des idées à la con comme ça les pseudo-écolos bobo qui, à côté de ça, prennent l'avion?
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1118272
wayan a écrit :

Ouais... bonjour la pollution lumineuse! Et aussi un bon moyen de nous faire accepter les OGM...
Conspirationniste, moi? OUI!


Rien que pour la pollution lumineuse c'est pénible... Bientôt un monde où il ne fera jamais nuit? Ca doit être vachement bon pour la santé ça...
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1118282
graveen a écrit :

Disons que les OGMs concerneraient, pour ma part, plutôt ce que j'ai dans mon assiette.

Mais je suis d'accord, la prolifération des OGMs 'hors nutrition' fait accepter l'idée d'un monde avec OGMs omniprésent, et donc, a court terme, sans doute aussi dans mon assiette !


Les OGMs dans l'assiette, c'est pas un problème. Enfin, disons que ça dépend ce que font les gènes qu'on a ajouté (genre synthétiser une molécule toxique pour les insectes, c'est peut-être pas si génial s'il se trouve qu'elle n'est pas complètement anodine pour l'homme non plus...), mais jusqu'ici ils ont été raisonables de ce côté là. Le problème c'est surtout que les gènes en question finissent par se retrouver dans la nature (si un gène de résistance aux herbicides se retrouve dans les mauvaises herbes, on imagine bien l'escalade des doses qui suivra), et que les plantes en questions n'appartiennent plus à l'humanité mais à une saleté de multinationale qui se permet de breveter le vivant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]