Scandale à l'embauche dans la Silicon Valley : le recours collectif est accordé

Le par  |  17 commentaire(s) Source : The Verge
scandale silicon valley

Des programmeurs et divers autres employés dont les salaires ont été volontairement maintenus à la baisse par des arrangements entre différents acteurs de la Silicon Valley viennent de remporter une première victoire en voyant leur demande de création d'une plainte collective autorisée par un juge de Californie.

La juge de Californie Lucy Koh a ainsi établi que les pratiques antitrust établies par Apple, Google, Adobe et Intel entre 2005 et 2009 permettaient de lancer une class action. Selon un avocat représentant les plaignants, ils seraient ainsi 64 000 employés à avoir travaillé pour les quatre sociétés et à être de potentiels participants à ce recours collectif.

Google-logo-1998 C'est moins que prévu puisque dans une affaire similaire, un accord a été trouvé entre différents plaignants des sociétés LucasFilm et Pixar il y a quelques mois. Un arrangement ayant entraîné le reversement de 19 millions de dollars aux victimes.

Dans l'affaire qui oppose aujourd'hui d'anciens ou actuels salariés de ces grandes sociétés, des accords établis entre les groupes pour tirer les salaires vers le bas et refuser tout débauchage entre elles. Les victimes basent leurs accusations sur des avis d'experts en économie, des analyses statistiques, mais également des documents à charge contre les marques incriminées.

Des documents démontrent clairement que dans 97 % des cas, les salaires des employés étaient scrupuleusement identiques avec une très faible variation, d'une société à l'autre alors qu'une concurrence aurait dû exister à ce niveau.

La Juge affirme disposer de preuves accablantes à l'encontre des sociétés, dont des documents officiels signés du vice-président de Google Alan Eustace, d'emails échangés entre Steve Jobs, Eric Schmidt de Google, Paul Otellini d'Intel ou entore Ed Colligan de Palm. Autant de documents allant dans un sens unique : empêcher les salariés de faire jouer la concurrence pour négocier leur salaire.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1547692
Ce sont toujours ceux qui ont les poches pleines qui veulent payer le moins possible....
Le #1547702
Et Google fait partie des meilleures sociétés du classement "Great Place to Work" aujourd'hui et on va nous faire croire qu'ils l'ont obtenu à la régulière ...
Le #1547732
Ben ils exploitent non seulement les Chinois, mais aussi les Américains?

Enfin c'est bien connu les esclaves n'ont pas de nationalité

Maintenant tout cela n'a rien de vraiment étonnant, malheureusement
Le #1547812
J'espère que l'amande sera salée, un maximum!!!
Le #1547892
Nerthazrim a écrit :

Et Google fait partie des meilleures sociétés du classement "Great Place to Work" aujourd'hui et on va nous faire croire qu'ils l'ont obtenu à la régulière ...


Quand un employé qui travaillait chez Google meurt, la société verse la moitié du salaire du défunt a sa veuve pendant 10ans, et donne 1000$ a ses enfants jusqu'a qu'ils aient 19ans.

Ensuite il faut savoir que le salaire d'un programmeur travaillant dans la Silicone Valley est en moyenne 20% supérieur a un programmeur travaillant dans le reste des USA et continue chaque année d'augmenter.

Je trouve aussi que ce n'est pas normal que ces boîtes aient effectuer des accords non loyaux mais les employés n'ont pas a se plaindre, d'après moi.
Le #1547922
jeanlucesi a écrit :

J'espère que l'amande sera salée, un maximum!!!


Amende avec un e

Moi j’opterai pour le pilori avec en plus 25 coups de Taser.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilori
Le #1547932
steve jobs, ça ne m"étonne pas, exploiteur de chinois (adultes, femmes et enfants) un type sans foi ni loi qui s'est acheté un foie avec le monceau de fric qu'il avait.
En plus ce type exploitait ses employé(e)s, le salaud intégral.

Le seul truc de positif c'est qu'il rôtit en enfer
Le #1547992
MysteriousLloyd a écrit :

Nerthazrim a écrit :

Et Google fait partie des meilleures sociétés du classement "Great Place to Work" aujourd'hui et on va nous faire croire qu'ils l'ont obtenu à la régulière ...


Quand un employé qui travaillait chez Google meurt, la société verse la moitié du salaire du défunt a sa veuve pendant 10ans, et donne 1000$ a ses enfants jusqu'a qu'ils aient 19ans.

Ensuite il faut savoir que le salaire d'un programmeur travaillant dans la Silicone Valley est en moyenne 20% supérieur a un programmeur travaillant dans le reste des USA et continue chaque année d'augmenter.

Je trouve aussi que ce n'est pas normal que ces boîtes aient effectuer des accords non loyaux mais les employés n'ont pas a se plaindre, d'après moi.


Oooooouuuuuuh ça c'est le genre de commentaire que je me fais un malin plaisir de démonter point par point :

Le coup du défunt, "complete bullshit", comme diraient les employés outre-Atlantique. Demande un contrat de travail à un employé Google (j'en ai personnellement eu un d'un cadre, un d'un techos/dev et un stagiaire que j'ai lu personnellement), il n'est fait mention _nulle part_ de cette clause. Autrement dit : ils n'ont aucune obligation de le faire. Ensuite, les rares fois ou cela devait se produire, Google a presque toujours trouvé un moyen de contourner cet "engagement" avec des arguments d'avocats à la con, sans oublier le fait que cette "assurance" profite, en fin de compte, à Google puisqu'ils peuvent inscrire leurs employés à une assurance à vie sans demander leur avis autrement que par le contrat de travail.
Source, entre autres : http://www.theatlantic.com/technology/archive/2012/08/google-keeps-paying-deceased-employees-families-for-a-decade/260897/

Ensuite, le gap salarial dont tu parles existe tout à fait, effectivement. Néanmoins, en France, Est-ce quelqu'un vivant sur Paris a le même salaire, en moyenne, que quelqu'un vivant en province ? Non, absolument pas et c'est dans les 20% de différence aussi.
Pourquoi ? Parce que la vie est plus chère aussi sur Paris, comme à la Silicon Valley. En général pour louer un appart ? $3000, les couts de la vie en moyenne ? $5000. Si tu as des enfants, renseigne-toi sur le prix des écoles dans le coin ...
Preuve : http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/autres/221142388/comment-survivre-silicon-valley

Pour ton dernier paragraphe, là je te suis : c'est anormal. De plus, la majorité d'entre eux n'est effectivement pas à plaindre mais si (je dis bien SI, conditionnel), ce que tu entends par là est qu'ils ont la vie facile et qu'ils ne risquent rien, c'est faux.

C'est facile de lancer des arguments comme ça qu'on a lu à droite à gauche, sans leur contexte et j'espère que tu n'es pas personnellement vexé par ma réponse un peu désagréable (ce n'est pas mon but), je me permets d'adopter ce ton parce que cela fait parties des hoax/mauvaises infos qu'on peut lire à répétition à tel point que ça en devient gavant et qu'il est très important de sourcer ses infos et surtout de les vérifier, en prenant en compte le contexte et ce qui va autour (autant que possible)
Le #1548002
aaah le capitalisme tant vanté ! la loi de l'offre et de la demande la grande main invisible qui régule automatiquement! l'économie libérale tant vantée par les grandes multinationales

"ahh non?
ca marche pas?
c'est pas si avantageux quand on est en position de demande ?
mince alors" ...


voila comment elles démontrent elle même que le libéralisme ne peut pas être toujours bénéfique

"bon en fait faudrait légiférer qu'a notre avantage! "
"bon on va dire qu'on représente des emplois!"

"du loobying et ca devrait passer"


Bienvenue au parlement européen!


Le #1548022
Ben alors ils sont ou les fanboys là ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]