Le FN fait sa campagne sur Second Life

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Ecrans.fr
monde virtuel (Small)

Si on devait présenter Second Life pour ceux qui ne connaissent pas cet univers catalyseur de fantasmes, nous pourrions dire qu’il s’agit d’un monde numérique plus ou moins vierge qui ne demande qu’à accueillir des pionniers en quête d’expériences qui correspondent parfois à leur biographie ou qui, le plus souvent, sont en décalage avec les existences bien réelles de ces hommes et femmes devenus du jour au lendemain explorateur ou conquistador.

Monde virtuel small
Si on devait présenter Second Life pour ceux qui ne connaissent pas cet univers catalyseur de fantasmes, nous pourrions dire qu’il s’agit d’un monde numérique plus ou moins vierge qui ne demande qu’à accueillir des pionniers en quête d’expériences qui correspondent parfois à leur biographie ou qui, le plus souvent, sont en décalage avec les existences bien réelles de ces hommes et femmes devenus du jour au lendemain explorateur ou conquistador. Ce jeu/logiciel est par ailleurs téléchargeable gratuitement.

Un Nouveau monde…
D’ailleurs, à ce jour, on peut dénombrer plus de 2 millions d’individus qui vivent une seconde existence (littéralement) sur ce continent qu’ils peuvent modeler à leur convenance. Cette Utopie lancée par le développeur californien Linden Lab en mars 2002 a depuis fait son petit bonhomme de chemin : la communauté de Second Life est à prendre au sens propre et plus de 7 millions de (vrais) dollars circulent chaque mois dans ce monde virtuel. Il ne manquait plus qu’aux opportunistes de s’en servir comme vitrine, miroir grossissant, voire tribune de propagande.

Second life small
Chose faite depuis un moment avec l’implantation successive des entreprises du monde réel (Adidas, Toyota, American Apparel, Starwood, IBM etc.), d’agences de presse (Reuters, Wired, Bild etc.) ou de politiques. En effet, dès le 31 août dernier, le représentant démocrate Mark Warner – enfin, son avatar du moins… - donnait une interview à l’influent reporter Hamlet Au. En ce faisant, le politique faisait stricto sensu « acte de naissance » dans Second Life : il lance une existence « physique » tout en « existant » dans la presse. Le minimum de ce que cherche tout politicien me direz-vous…


… pas si nouveau que ça
Car, pour information, le très célèbre Hamlet Au agit comme journaliste pour son blog New World Notes, une tribune dédiée à la vie sur Second Life. Plus récent, le 24 octobre, l’UKIP, le parti de l’indépendance du Royaume-Uni, notoirement europhobe et anti-immigration, affirmait qu’il allait installer un local sur ce continent. Le 3 novembre, 4 membres du parlement néerlandais – le conservateur Zsolt Szabó (VVD), la socialiste Arda Gerkens (SP), le démocrate-libéral Bert Bakker (D66) et le démocrate-chrétien Ad Koppejan (CDA) – ont continué leur campagne pour les législatives sur la place d’Amsterdam reconstituée ! Oui, rien que ça !


Front national second life small


Quid des Français, vous demandez-vous ' Eh bien, le rôle de pionnier en matière d’immigration vers le virtuel revient au… Front National. Le parti de Jean-Marie Le Pen se vante ainsi d’être « le premier parti politique français et européen à établir une présence officielle et permanente sur Second Life, et la seule organisation officielle française à y être présente. » Justement premier malgré la présence d’une caricature de Ségolène Royal en une espèce de Wonder Woman issue d’une bourgade du nom de Little Deauville (sic).


FN en campagne virtuelle
Ce bureau virtuel du FN a été lancé par le Front national de la jeunesse mosellan, une branche locale qui veut y « promouvoir la candidature de Jean-Marie Le Pen », « rassembler les adhérents et sympathisants FN de Second Life » et, accrochez-vous, « promouvoir la présence des organisations et entreprises françaises dans les mondes virtuels, jusqu’à présent monopolisés par les Anglo-saxons »… FN jusqu’au bout donc. Même (surtout…) dans la virtualité.

Petit tour du propriétaire : des slogans « frappeurs » (« Le Pen, politiquement non modifié »), des tracts, des photos diverses, un lien vers le discours de Valmy, un ordinateur qui permet de se connecter au site web du parti ou de prendre gratuitement sa carte virtuelle d’adhérent. Dans le voisinage immédiat, on tombe sur une boutique paramilitaire vend des uniformes rappelant ceux de la Wehrmacht, plus loin, un supermarché de fusils d’assaut…

Nos confrères du site Ecrans ont d’ailleurs tenté une immersion dans cet univers et sont allés directement interroger les militants frontistes dans leur local sur Second Life. Vous pouvez suivre leur déambulation et leur entretien avec les lepénistes sur cette page.


Critique sans censure
Vous vous en doutez, la présence du FN sur Second Life a vite ému certains. En effet, sur le blog Second Life Herald, consacré à l’actualité du monde virtuel, les e-citoyens se disent outrés de voir « l’intrusion » de l’extrême-droite dans Second Life. Heureusement, l’éditeur du Second Life Herald, Urizenus Sklar, alias Peter Ludlow, professeur de philosophie et de linguistique à l’université du Michigan n’est pas favorable à une censure.

Pen second life small
« Il serait probablement impossible de maintenir de telles organisations hors de Second Life. Je pense que c’est mieux que des groupes comme le FN s’exposent tel qu’ils sont réellement. C’est l’avantage d’un média social interactif comme Second Life par rapport à d’autres médias comme la télévision et la radio. Si j’écris une histoire sur le QG du FN, les gens vont réagir, fournir des liens sur toutes les phrases dérangeantes de Le Pen. Certains vont essayer de le défendre, mais si leur défense est erronée, ils s’exposent aux contre-feux. Quant aux créateurs de Second Life, leurs règles sont très générales. Pour que Linden Lab bannisse le FN, il faudrait qu’il se montre manifestement raciste », affirme-t-il avec une justesse critique  fort perspicace.

Or, les manifs, tags et chahuts anti-extrême droite ne sont point proscrits… De là à dire qu’on vous donne des idées…
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #146784
bah au moins, ils savent se servirent d'une machine !

et niveau communication, chapeau ... le FN se donne une stature internationale.
Le #146785
Mmm la majorité des utilisateurs de 2nd Life est from USA.
L'implantation d'un bureau FN est... pas très rentable.
Sauf si le but 1er est de faire parler d'eux et ça marche.
La preuve
Le #146786
@ Draky : mieux vaut parler du FN que de taire "médiatiquement" son existence... A en croire l'épisode de 2002, l'absence crée la demande...
Le #146797
@toviraaj : croire que leur résultat provient de l'absententionisme des autres est une grossière erreur.

Au second tours, malgrè une mobilisation assez importante, ils ont fait un score sensiblement identique à l'habitude.

C'est au contraire en croyant que c'est un partis sans électeurs qu'on en arrive à ce genre de surprises. Faut pas se voiler la face, y'a effectivement environ 15% de français qui y adhérent. Faut pas se voiler la face en croyant que c'est pas vrai, que c'est par chance qu'ils ont ce résultat régulièrement, ... car refuser d'admettre qu'ils peuvent avoir des votes en nombre c'est justement le meilleur moyen de leur laisser le chemin grand ouvert.
Le #146815
Chitzitoune : tu as tous dis je pense

il ne faut pas se voiler la façe
Le #146823
C'est vrai que la politique de l'autruche a peu de chance de faire barrage à l'extrémisme xénophobe, antisémite et nationaliste. Qui plus est ultra-libéral ...

Ce qui est non moins vrai est que l' UMP a appliqué 15 des 24 points du programme Justice et Sécurité du FN depuis 2002. Quand à l'économie selon Sarko et ses 7 lois sur l'immigration en 5 ans ...

Attention je ne dis pas UMP = FN, ce serait ridicule, j'essaie juste de pointer du doigt le fait que ces deux formation politique appartiennent à une frange que que l'on appelle la droite nationale. Ultralibéralisme économique que l'on fait avaler aux pauvres en excitant la peur de l'étranger et du jeune délinquant.
Le #146856
Je ne pense pas que ce soit le bon endroit pour exposer des théories politiques fumeuses....
Le #146861
C'est clair... déjà, dire que l'UMP est libérale alors qu'il n'y a rien de plus étatiste qu'un chiraquien (même pas un socialiste !), ça prête à sourire ; mais alors lire que le FN est ultra-libéral alors qu'il veut sortir de la zone euro et fermer les frontières en vue d'un protectionnisme exacerbé, c'est carrément ri-di-cu-le.

Effectivement alors, "fumeux" est l'adjectif le plus seyant aux propos de loloemr, sans vouloir le vexer.
Le #146887
loloemr
"j'essaie juste de pointer du doigt le fait que ces deux formation politique appartiennent à une frange que que l'on appelle la droite nationale."
L'UMP est la droite républicaine, le Front national c'est la droite nationale le FN n'est pas ultralibéral, il est autharcique sans parler de leur préférence nationale mdr.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]