Sécurité de Mac OS X surestimée '

Le par  |  15 commentaire(s) Source : Vulnerabilté
Apple

  De temps en temps, des études fleurissent sur la toile pour montrer la qualité de la sécurité des systèmes d' exploitation en vigueur sur nos machines.

 Apple

De temps en temps, des études fleurissent sur la toile pour montrer la qualité de la sécurité des systèmes d' exploitation en vigueur sur nos machines.

Le meilleur des mondes Windows/Unix le Mac, vient d' être lui aussi soumis au crible et une légende urbaine tombe avec lui.

Les croyances populaires accordent aux Macintosh une sécurité exemplaire et bien, il s' avèrerait qu' il ne soit pas totalement à l' abri de codes malveillants.

L' éditeur de solutions antivirale Symantec a rendu sa copie dans le cadre du rapport bisannuel sur la sécurité Internet.

Sur l' année 2004, Symantec a relevé 37 vulnérabilités et rappel que le programme malveillant Opener ciblait les possesseurs de Mac OS X.

Mac os x

La politique marketing d' Apple porte donc ses fruits dans l' augmentation de ses parts de marché, ce qui a comme conséquence d'attirer les créateurs de vermines qui observent ses vulnérabilités et les exploitent.

«Plus la popularité des plates-formes d'Apple sera forte, plus le nombre de failles et d'attaques sera élevé», indique le rapport.

D'après IDC, la société d' études, Apple accroît ses parts de marché qui de 1.32 % en 2003 passe à 1.79 % cette année 2004.

Nul n' est parfait en ce bas monde, mais 37 vulnérabilités sur Macintosh a de que envier le monde des PC sous Windows.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le - Editer #37727
Normal MacOS et Linux n'intéresse pas encore asser les pirates
Il n'y a pas de systèmes informatique sûr
Le #37728
non mais il y'en a de plus sûrs ...
Le #37733
N'importe quoi ! Cette étude est piloté par Symantec qui a tout intérêt, pour vendre ses produits, d'agiter le spectre des failles et des virus.
Etrange, ça ne m'a même pas étonné que ce soit Akerone qui signe cet article ! Disons quand même que Apple est d'ores et déjà plus sur que Windows en se basant sur une architecture Unix et en désactivant le compte Root. De plus, les personnes administratrics doivent avoir un mot de passe.
Après, Opener n'était pas un virus mais un simple programme demandant le mot de passe de l'utilisateur. Sous Windows, il y a bien longtemps que les virus s'installent tout seul sans intervention. Faut pas confondre et raconter n'importe quoi !
Le #37736
Je dois vendre des solutions dites de protections, j'ai d'un coté un adversaire de taille qui commence à réagir (M$), je scrute d'autres marchés, j'ai tout intéret à dégotter de tout et n'importe quoi et pondre un rapport qu'un neuneu lui-même peut comprendre .

Symantec sur un Mac et pourquoi pas Norton sur openbsd ou openvms .
Le #37737
Les antivirus pour GNU/Linux et BSD existent déjà

Tout bon serveur en est équipé. (précaution plus qu'autre chose, il est vrai)
Le #37752
cr@vax > OUI cela existe pour les PME.

Je n'applique pas d'antivirus sur un serveur (la news parle de MAc OS X version desktop mais passons), j'applique en amont une politique de sécurité (que l'on peut aussi appliquer sur windows par les stratégies sécurité et système qui isolent le ver, worm dans un coin).
Un serveur est fait pour distribuer, partager des ressources pas, pour qu'on lui applique/installe une suite dite de sécurité à laquelle on aura ouvert des ports pour que celle-ci puisse tenter de filtrer (dépendant du temps de la réaction des développeurs d'anti-virus) des vers, worm, scripts, raikswares, malwares, keyloggers, etc avec plus ou moins de succés.
La tendance actuelle est la centralisation des équipements de sécurité, administrable par interface web SSL ou les boitiers tout compris qui font office de filtres, IDS, routeurs, qui surveillent les mises à jour, détecte les stations vulnérables et applique les correctifs, tout ça sans nécessiter un reboot.
Les suites ne sont efficaces que si les droits d'accés desusers selon leur appartenance sont respectées et s'il y a remontées d'alertes auprès de l'administrateur chargé du serveur.
La tendance est aussi aux clients légers avec un serveur.
En ce qui concerne les Av sur BSd, faudrait les citer, car d emême qu'un Av pour lotus notes ou solaris, je vois pas l'interet si ce n'est grever un budget sécu qui pourrait aller au budget hardware (de la ram pour la jolie hotesse d'accueil pour que le client n'attende pas 15 mn que la liste des arrivées défile ).
Le #37755
Aucun OS ne peut dire "Viens me voir mon petit avec moi tu risques rien" le plus dangereu virus c'est l'utilisateur qui ne sait pas ce qu'il fait.....
Pour l'etude de symantec je serais curieu de savoir combien des failles ne portent que sur OS X et non sont pas celle de bsd
Le #37764
Je ne vois pas réellement où tu vois que cette news se réduit à la version poste de travail de Mac OS X.
Par ailleurs, un boitier personnel reste un antivirus. Lorsque je parle d'antivirus, je ne parle pas nécéssairement de suites de sécurité (dans lesquelles je ne croit pas du tout non plus)
Le #37777
Symantec relève les failles des OS, c'est très bien d'alerter et promouvoir ses produits, surtout quand les siens sont aussi touchés, ce qui est quand même plus pénalisant quand c'est en plus un produit censé protéger mais qui en fait sert de faille très critiques aux intrus, vu que les personnes comptent dessus .L'exemple le plus grave est sur la solution symantec gateway security non patché et qui permet le cache poisonning

un exemple :

http://www.k-otik.com/searchengine.php
Le #37779
ton lien est pas bon

D'façon, symantec, hein ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]