Semiconducteurs : confirmation de la fragilité de l'économie

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Wafer 300 mm gravé 45 nm

Le premier semestre a été placé sous le signe de la reprise économique mais le troisième trimestre sera plus difficile. Intel a donné le ton en rabaissant ses prévisions. Plusieurs fabricants de semiconducteurs s'attendent à des résultats mitigés.

Texas Instruments logoLa hausse des ventes d'ordinateurs et de téléphones portables, ainsi que les résultats trimestriels record de plusieurs grands groupes ont pu laisser croire que la reprise économique, après la crise de 2008-2009, était bien engagée.

Cependant, il apparaît de plus en plus vraisemblable que cette dynamique va être cassée, ou au moins ralentie à partir du troisième trimestre. Ce n'est pas vraiment un retour à la récession qui s'annonce mais les très bons résultats du premier semestre ne doivent pas cacher le fait que l'année 2009 a été mauvaise, faussant quelque peu les points de référence.

Déjà, Intel a annoncé qu'il arriverait au mieux à la fourchette basse de sa prévision de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre en raison d'une baisse sensible de la demande en ordinateurs tandis que les analystes prédisent un ralentissement du rythme des ventes.


Tassement des ventes de produits électroniques

Et c'est maintenant au tour des fabricants de semiconducteurs d'anticiper des résultats mitigés pour le troisième trimestre, là aussi sous l'effet d'une diminution de la demande en produits électroniques. Les sociétés National Semiconductor et Texas Instruments ont ainsi prévenu pour le premier une chute de ses ventes qui pourraient aller jusqu'à 5% par rapport au trimestre précédent et pour le second un chiffre d'affaires vers le milieu de sa prévision de résultat.

Les deux annonces n'ont pas spécialement rassuré les investisseurs qui voient les ventes d'ordinateurs, de produits de stockage mais aussi de téléviseurs se tasser. Le manque d'intérêt des consommateurs pour la 3D et le retour à la normale des ventes après le temps de la Coupe du Monde de football expliquent en partie ce recul annoncé.

Heureusement, les smartphones sont là pour permettre d'écouler les composants mobiles et le succès des smartphones Android de Motorola aident à vendre les processeurs d'applications OMAP de TI.

Malgré tout, la prudence est de mise, d'autant que personne ne se risque à proposer des estimations pour le dernier trimestre de l'année. A noter que les fabricants d'équipements pour l'industrie des semiconducteurs, dont les ventes fournissent un indicateur précoce des tendances du marché, avaient déjà alerté d'une baisse de leurs revenus du fait d'une moindre demande il y a quelques semaines.

Complément d'information
  • Gartner : les semiconducteurs sur la voie de la reprise
    L'horizon s'éclaircit légèrement pour les dépenses d'investissement chez les semiconducteurs. Et si la remontée sera très progressive jusqu'en 2010, le secteur vient de passer le pire moment de la crise, selon Gartner.
  • Semiconducteurs : premiers signes d'une reprise ?
    Les premiers signes d'une reprise de l'activité du marché des semiconducteurs seraient observés par le cabinet d'études iSuppli qui note un taux d'utilisation des sites de production en augmentation au deuxième trimestre.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]