Rachat de SFR : la question de l'emploi inquiète les syndicats

Le par  |  3 commentaire(s) Source : AFP
SFR-logo

Malgré les promesses sur la préservation de l'emploi lors du rachat de SFR, les syndicats expriment logiquement des réserves sur des projets qui vont de toute façon conduire à des recoupements d'activité.

Ils sont deux à convoiter l'opérateur SFR et prêts à faire une proposition d'environ 15 milliards d'euros en vue de créer une nouvelle puissance télécom. L'initiative de Numericable a l'avantage de maintenir le marché à quatre opérateurs (même si on peut penser que Bouygues serait alors amené à se rapprocher de Free) tandis que celle du groupe Bouygues le ramène directement à trois opérateurs mais crée une nouvelle puisssance dans le mobile.

SFR-logoLe choix de l'un ou l'autre candidat influera donc forcément sur le marché télécom mais pas de la même façon. Pour séduire, les deux prétendants ont promis qu'ils feraient des efforts sur la préservation de l'emploi.

Selon leurs déclarations, il n'y aurait pas de plans de licenciement directs de prévu, ce qui va dans le sens des attentes du gouvernement qui, sans prendre encore parti pour l'un ou l'autre, a déjà fait de cet élément un enjeu et un moyen de pression.

Cela n'empêche pas les syndicats de SFR de croire très moyennement en ces prédictions, du moins tant que rien n'est encore écrit. Du fait des recoupements d'activité, il sera impossible de maintenir les emplois et si les suppressions ne seront pas directes, les syndicats s'attendent à ce que des plans de départs volontaires et de non-remplacement soient mis en place. Reste à en connaître l'ampleur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1676802
lol s ils mettent un detecteur d inutiles a la porte du siege de SFR, pas grand monde va rentrer ...

remarque chez Bouygues, le chatelain ne rentrerait meme pas sur le parking...
Le #1676852
S'il y a regroupement c'est pour optimiser les frais. Donc la logique veut du licenciement, les syndicats l'ouvrent pour le principe mais n'y peuvent rien.Si dans la rue y'a une boutique bouygues, une orange, une NC et une sfr. Le racheteur va pas garder les 2 boutiques pour faire plaisir. Idem pour les équipes tech, va forcement y avoir des doublons.
Le #1676912
tiseult a écrit :

S'il y a regroupement c'est pour optimiser les frais. Donc la logique veut du licenciement, les syndicats l'ouvrent pour le principe mais n'y peuvent rien.Si dans la rue y'a une boutique bouygues, une orange, une NC et une sfr. Le racheteur va pas garder les 2 boutiques pour faire plaisir. Idem pour les équipes tech, va forcement y avoir des doublons.


ben surtout que ces boutiques ne servent pas a grand chose, a part vendre des abonnements... et rediriger vers le service technique en cas de pb...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]