SFR et T-Diabète : la santé instrumentalisée '

Le par  |  1 commentaire(s)
Logo SFR

Mi-novembre, SFR présentait le bilan annoncé comme positif de son service expérimental T+diabète destiné à accompagner le patient dans le suivi de sa maladie en l'équipant d'un téléphone mobile 3G  (voir notre actualité).

Mi-novembre, SFR présentait le bilan annoncé comme positif de son service expérimental T+diabète destiné à accompagner le patient dans le suivi de sa maladie en l'équipant d'un téléphone mobile 3G  (voir notre actualité).

Néanmoins, aujourd'hui, son de cloche différent pour l'un des partenaires de poids de ce projet, l' AFD* qui se désolidarise de SFR et abandonne ainsi sa collaboration avec l'opérateur en dénonçant une tentative de commercialisation de la santé, domaine dans lequel l'éthique ne saurait être oubliée.


Des conclusions édictées par des règles commerciales '
L'ire de l' AFD a en fait été déclenchée par les conclusions jugées hâtives données à la presse par SFR lors d'une conférence organisée sans la consultation préalable des parties concernées et au cours de laquelle SFR a fait état de résultats positifs de l'étude.

Mais, pour l' AFD qui possède des structures de validation et un comité scientifique, ces résultats ne reposent sur aucune validation médicale et d'indiquer que le temps scientifique n'est pas le temps médiatique.

Une volte-face pour le moins inattendue qui n'empêchera pas cependant la poursuite de l'expérimentation à plus grande échelle engagée par SFR.


* l' AFD est une association de patients atteints du diabète, composée de 160 000 membres. Elle défend, informe et accompagne les 3 millions de diabétiques en France.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le - Editer #146162
L'afd denonce legitimement les manoeuvres de sfr.

Il est clair que la santé n'est pas le souci des pollueurs en ondes electromagnétique pour eux seul compte la propagande/

En effet 20 millions d'appareils electroniques a usage medical sont utilisé a domicile en France dont les lecteur de glycemie par les diabetiques.

Ces appareils sont prévus pour fonctionner avec un niveau de pollution du millieu de 3V/m maximum.

C'est la Compatibilité electromagnétiques.

Les pollueurs pretendent imposer a la population un niveau de pollution de 41 a 61V/m afin de proteger du soit disant seul risque existant.

Ceci est un mensonge et un délit : tromperie aggravé du code de la consommation par la dissimulation des effets et risques des ondes electromagnétiques en presence d'appareils electroniques.

Les risques liés a la compatibilité electromagnétique sont mentionnés depuis novembre 2006 par:

Le rapport 3431 des auditions du 5 juillet de l'Opecst sur la compatibilité electromagnétique a été publié il et disponible sur ce site : http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-off/i3431.asp

la fondation santé radiofréquence:http://www.sante-radiofrequences.org/index.php'id=128

Personne ne peut pretendre que le seul risque connu est le risque thermique et que les niveau de 41V/m a 61V/m protegent de quoi que ce soit, ces mensonges tombent sous le coup de la loi.

Quand sfr aura cessé de dissimuler des risques et de violer le code de la consommation elle pourra parler de santé.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]