Siemens rachète l'éditeur UGS pour 2,7 milliards d'€

Le par  |  1 commentaire(s)
siemens-logo.jpg

La firme Siemens a indiqué que le rachat de UGS apporterait de nouveaux logiciels industriels pour le calendrier, le design et la simulation au portefeuille de technologies d'automatisation de sa division spécialisée dans ce domaine.

Siemens logo jpgLa firme Siemens a indiqué que le rachat de UGS apporterait de nouveaux logiciels industriels pour le calendrier, le design et la simulation au portefeuille de technologies d'automatisation de sa division spécialisée dans ce domaine.

Comme l'indique Reuters, UGS est dirigé à égalité par trois groupes - Bain Capital, Silver Lake Partners et Warburg Pincus - qui ont racheté UGS en mars 2004 au fournisseur de services dans les technologies Electronic Data Systems. A l'époque, le trio avait du débourser 2,05 milliards de dollars, soit 1,58 milliards d'euros.


Siemens dans le monde du logiciel
Parmi les produits UGS, on trouve notamment des logiciels de design pour les produits complexes comme des avions, des automobiles et des systèmes militaires. UGS avait dégagé 886 millions d'euros de bénéfices en 2005, selon les chiffres délivrés par la compagnie.

Selon l'analyste du cabinet Needham & Co., Richard Davis, il se peut que Siemens ait vu en UGS une bonne opportunité car il vend des logiciels aux fabricants d'automobiles, tout comme le groupe allemand; ils ont donc une base de clients commune. " Siemens a toujours eu, du point de vue historique, un intérêt pour le monde du logiciel ", a t-il déclaré à Reuters.

En outre, Siemens aura réalisé par le rachat d'UGS une bonne affaire, car ce dernier est leader dans son domaine et rentable. Parmi les concurrents de l'éditeur de logiciels, on retrouvera notamment Parametric Technology et le français Dassault Systems.


Des parts de Siemens VDO bientôt en vente
Siemens a en outre dévoilé qu'il vendrait des parts de sa division VDO, spécialisée dans l'électronique et la mécatronique automobile. Selon Reuters, le groupe, une offre publique sera mise en place pour VDO, division qui a généré 10 milliards d'euros de revenus lors de la dernière année fiscale.
 
Siemens a déclaré qu'il conserverait néanmoins un statut majoritaire dans le capital de VDO, mais un porte-parole a décliné donner un chiffre précis sur sa participation. Le conglomérat d'outre-Rhin espère en effet que cette décision amène des ressources financières supplémentaires et de la flexibilité pour la croissance future.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #152800
Pour info Siemens vient de prendre la deuxième plus grosse amende de la Commission Européenne pour un montant de 418 millions d'euros. Pour entente illicite ... les autres aussi ramassent mais c'est Siemens qui gagne le cocotier ! Le montant globale des amendes s'élève à 750 Millions d'euros
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]