SLS : le nouveau lanceur spatial de la NASA entre en développement

Le par  |  5 commentaire(s) Source : ExtremeTech
SLS

La NASA vient de franchir une nouvelle étape dans le développement de son SLS ( Space Launch System), le module qui succèdera à la navette spatiale ayant permis aux USA d'occuper l'espace ces dernières années avant une retraite forcée.

Le module SLS sera le vaisseau qui permettra à la NASA d'explorer à nouveau l'espace sans avoir recours à un module externe, qu'il s'agisse d'une fusée Soyouz ou d'un lanceur d'une quelconque société spatiale privée.

capsule orion Le projet entre désormais dans sa phase concrète de développement, le SLS devant devenir la fusée la plus puissante jamais créée et permettre à la NASA d'aller poser des hommes sur Mars et d'autres planètes ou lunes du système solaire. La première mission du SLS devrait intervenir en 2018 et permettre d'envoyer une capsule Orion autour de la Lune. Les missions impliquant la capture d'un astéroïde et un voyage vers Mars devraient suivre les années suivantes.

Le projet SLS a débuté en 2011, l'idée de départ était de réutiliser l'ensemble des travaux réalisés sur le projet Space Shuttle pour limiter les couts et les temps de développement pour obtenir un module réutilisable permettant d'accéder à l'espace.

On ne sait actuellement pas encore à quoi ressemblera le module, si ce n'est qu'il sera composé de plusieurs blocs. Le " Block I" est le plus simple à envisager, il s'agira d'un propulseur sur lequel sera arrimé le vaisseau principal ( ou plus simplement une capsule ), il servira à faire décoller l'ensemble et à propulser la charge utile jusqu'en orbite en lui donnant suffisamment de vitesse tout en positionnant le vaisseau sur sa trajectoire prédéfinie. Le Block I sera équipé de deux boosters SSRBs , d'un premier étage composé d'un ancien réservoir de carburant externe de la Space Shuttle, et d'un second étage cryogénique modifié issu d'une fusée Delta IV.

Le Block IB sera une version modifiée qui troquera l'étage de fusée Delta pour un nouvel étage baptisé " Exploration Upper Stage", qui offrira davantage de carburant et des propulseurs de type RL10, le tout pour permettre de dépasser la mise en orbite et d'envisager des missions plus lointaines en dehors de l'influence terrestre.

Ce n'est qu'en 2030 que le Block II devrait être présenté, il proposera des propulseurs de nouvelle génération pour remplacer les SSRBs.

D'ici à 2018, la NASA devrait disposer du lanceur spatial le plus puissant au monde.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1807725
Une fusée du feu de Dieu, qui doit propulser des hommes sur Mars .... voir d'autres planètes
ça y est, l'espace est à nous !!! enfin, on a encore du boulot en vu !
Le #1807736
Tout ce fric dépensé et pour quels résultats?
Le #1807743
jeanlucesi a écrit :

Tout ce fric dépensé et pour quels résultats?


Mieux vaut parler en terme de destinée. Notre espèce n'est peut-être pas la première, dans ce vaste univers, à tenter de s'affranchir de son berceau, mais elle le fait. Tout ne peut pas que rapporter tout de suite. Tout ne peut pas rapporter du tout.
Le #1807765
jeanlucesi a écrit :

Tout ce fric dépensé et pour quels résultats?


On a plus le choix, et si la planète Terre est condamnée, alors ce fric servira a sauver l'humanité
Le #1807766
Ca me fait penser à Pentagon wars...

J'espère que la NASA ne fonctionne pas comme l'armée !!!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]