SMS fantaisistes et publicité : le CSA tape sur la table

Le par  |  19 commentaire(s)
sms (Small)

« Pour savoir combien d’enfants tu auras, envoie ENFANT au XXXXX », « Qui seras-tu dans ta prochaine vie ' Envoie VIE au XXXXX » : nous avons tous un jour ou l’autre souri devant ce type de publicité.

Sms small
« Pour savoir combien d’enfants tu auras, envoie ENFANT au XXXXX », « Qui seras-tu dans ta prochaine vie ' Envoie VIE au XXXXX » : nous avons tous un jour ou l’autre souri devant ce type de publicité. Avec un amusement mêlé de circonspection certes…


De l’influence de l’écran…
Ce genre de publicité complètement fantaisiste est à assimiler à ces attrape-nigauds qui parsèment le web. Attrape-nigauds dans le sens où ces « services » sont bel et bien payants. Demandez donc aux parents d’ados qui règlent les factures téléphoniques de leurs chers petits.

C’est pourquoi le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) a décidé d’agir en rappelant à l’ordre, dès cet été, les éditeurs des services concernés. Ces derniers ont été interrogés par le Bureau de vérification de la publicité (BVP) et une table ronde a été installée avec des régies publicitaires et des fédérations d'annonceurs.

Le BVP, qui, pour rappel, n'est en aucun cas une autorité de contrôle (mais une association d'acteurs du secteur), comptait ainsi régler ce dossier « en famille », afin de réagir aux critiques du CSA. En juin dernier, le Conseil avait en effet demandé aux « services de télévision » de ne plus diffuser ce type de publicité, non pas du fait de leur nature mais à cause du public visé.


Adolescents small


… à l’exploitation de la crédulité
Car, rappelons-le, selon la loi, la publicité ne doit pas « inciter directement les mineurs à l'achat d'un produit ou d'un service en exploitant leur inexpérience ou leur crédulité ». Et encore moins un « service » requérant « un débours financier significatif », selon les propres mots du CSA - généralement 0,35 €, en plus du coût d'envoi du SMS. Le Conseil peut en interdire la diffusion, après avoir laissé le BVP faire son travail de modérateur.

A la suite de la réunion organisée par le BVP, les différents concernés ont établi une « fiche de doctrine » que les éditeurs de services SMS s’engagent à appliquer au plus tard le 1er février 2007. Les grandes lignes de cette fiche déontologique sont les suivantes :

  • les services ne doivent s'adresser qu'aux plus de 18 ans, pour être en accord avec la loi,
  • les publicités devront donc mettre en scène des adultes, et ne plus utiliser le tutoiement,
  • une diffusion limitée en dehors des tranches horaires « jeunesse ».


Arnaque small
Néanmoins, il faut avouer que ces services peuvent exploiter l’ingénuité de nombres d’adultes. Le BVP conteste cette réalité : « Ils [ndr ces services] sont tellement exagérés, que cela ne peut pas induire un adulte en erreur... », affirme Magali Jalade, juriste conseil au BVP.

Au pire, ultime précaution prise par le BVP : « La mention "Service ludique et non scientifique" devra apparaître lisiblement sur la publicité, juste à côté du coût du service », précise la juriste.

Reste à savoir si ces mesures dissuaderont efficacement Jean-Kevin ou Tati Roro de tapoter du portable. « Si tu veux connaître tes communication hors-forfait, envoie… »…
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #145367
Il était temps !

De mon côté je pense qu'il faut interdire complètement de telles pub à la con car ce n'est rien d'autre que de l'escroquerie.
Le #145370
+1
ça fait trop longtemps que ça dure ces conneries !
Le #145373
Salut à tous !

Effectivement, comme cela a été précisé plus haut, il était temps.
Cela fait des mois que je gueule devant ma télé en voyant de telles pratiques. Bon, c'est vrai, je gueule tout le temps.

Mais bon, soyons honnêtes, ces mesures ne
serviront à rien.

Sinon, si je tape "Sicyons" sur mon portable, ils peuvent vraiment me dire si cela va continuer à coller avec ma femme '

P.S : "Jean-Kevin", j'adore
Le #145374
Mais comment peut on etre assez naif

meme a 13-14 ans '
Le #145376
...exploitant leur inexpérience ou leur crédulité"
et "les services ne doivent s'adresser qu'aux plus de 18 ans, pour être en accord avec la loi,"
Problème : l'inexpérience et la crédulité n'ont pas d'âge
Le #145377
Les enfants ils ont des portables à partir de 10 ans maintenant...
Qui n'a jamais vu des filles jouer à déterminer le pourcentage d'attirance ou jsé pas quoi en faisant des calculs à partir des prénoms '
Tout au long du collège ça perdure ce genre de trucs.

Bref, pour moi c'est de l'arnaque présenté comme ça l'est actuellement.
Ça devrai être supprimé de la TV.
Profiter de la crédulité voir même du chagrin d'ados... (quelle est la chance pour que ton ex soit tjs amoureux de toi ' envois EX au ....)
Le #145381
Moi je le dis très sérieusement : faut interdire les portables.
Je voulais tuer tous les cons sur terre à la place, mais on m'a dit qu'après je serais comme hitler ou staline, et qu'en plus je devrai me tuer...

Plus sérieusement, c'est pas mal que quelqu'un se penche enfin sur ces pubs a la mord moi le ...
Le #145383
« Ils [ndr ces services] sont tellement exagérés, que cela ne peut pas induire un adulte en erreur... »

Bah tiens.
Je compte pas le nombre d'adultes complétement fou des trucs style % d'amour entre 2 noms, ou encore de "voyance" en fonction de leur nom,....

Va t'en leur faire comprendre que c'est un vulguaire modulo entre des nombres associés aux lettres....

La crédulité des gens n'a pas d'age bien au contraire.
Le #145390
Si ça ne tenait qu'à moi tout ça serait purement et simplement interdit puisque sans fondement scientifique comme précisé dans l'article.
Le #145396
+1000 à petitlutinmalin !!!

juridiquement parlant je ne comprends pas comment que cela peut etre autorisé.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]