Sony: licenciements prévus sur le site de développement mobile de Lund

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Sony_logo-GNT

En quête d'un second souffle, Sony pourrait licencier une partie du personnel du site suédois de développement mobile de Lund et rapatrier certains emplois au Japon.

Depuis le début de l'année 2012, le fabricant Sony Ericsson est passé sous l'entier contrôle de Sony et fusionné dans une branche Sony Mobile Communications, avec l'idée de constituer un grand pôle apportant de l'innovation et des fonctions communicantes à l'ensemble de ses produits high-tech, en plus de poursuivre son rôle de fabricant de smartphones Android.

Dans le même temps, le groupe japonais doit faire face à un contexte difficile, aggravé par les incertitudes économiques dans certaines zones géographiques et les fluctuations des cours monétaires. Cet ensemble d'éléments pourrait conduire son CEO Kazuo Hirai à revoir l'organisation du site de production de Lund, en Suède, lieu emblématique qui fut le siège social de Sony Ericsson.

Reuters rapporte d'après des journaux suédois qu'une coupe de 1000 emplois sur les 3000 du site serait au programme, avec pour projet de ne conserver sur ce site que l'activité de développement logiciel, les fonctions de conception hardware étant rapatriées au Japon. Une annonce devrait intervenir ce jeudi et faire suite aux 149 licenciements déjà annoncés en avril.


Le plus urgent : réduire les coûts
Sony_logo-GNT Plus globalement, c'est l'avenir même du site de Lund qui est remis en question depuis l'intégration de Sony Ericsson au sein de Sony Mobile Communications, alors que les grandes ambitions du fabricant ( devenir le leader des ventes de smartphones Android ) ne se sont pas concrétisées et que le groupe entier est en phase de restructuration et cherche à réduire ses coûts.

La mobilité reste pourtant l'un des moteurs de croissance voulus par Kazuo Hirai pour redynamiser le groupe face à la pression des concurrents du monde high-tech. Outre les smartphones, dont elle a repris le contrôle pendant qu'Ericsson préfère se focaliser sur les infrastructures réseau, la société tente de se faire une place dans le domaine des tablettes tactiles avec une gamme sous Android.

Les fonctions communicantes doivent également avoir des répercussions sur ses autres produits comme l'électronique de salon et assurer des interactions ( diffusion de contenus, contrôle à distance d'appareils... ) tout en explorant de nouveaux modes d'échange comme la technologie NFC ( Near Field Communications ).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]