PSP : Sony regrette le manque de soutien des éditeurs tiers

Le par  |  3 commentaire(s) Source : VG247
Shuhei Yoshida - PDG Sony Worldwide Studios

Malgré une situation qui se veut de moins en moins alarmante au fil du temps pour la console portable de Sony, elle n'en reste pas moins inconfortable pour ce qui est des éditeurs décidant de miser dessus. Ce qui ne manque pas de faire grincer des dents le patron de Sony Worldwide Studios.

Shuhei Yoshida   PDG Sony Worldwide StudiosLes concernés dans cette affaire, ce sont les éditeurs tiers. Relativement frileux à développer sur la PSP, d'après Shuhei Yoshida, ils n'aident en rien par cette attitude la portable à réaliser de meilleurs scores et ainsi de profiter d'une image bien plus appréciable.

"Oui, c'est vraiment très, très décevant et c'est une occasion perdue pour les éditeurs tiers."


Ce sont en effet ces éditeurs "third party" qui ont offert à la PSP les succès les plus grands, parmi lesquels on peut compter le Monster Hunter de Capcom.

"Ils devraient regarder ce que la PSP peut faire pour leurs titres et le potentiel qu'a leur propriété intellectuelle pour le business."


Montrer l'exemple
Telle est la vision du boss de Sony Worldwide Studios. Parvenir à faire en sorte que les éditeurs tiers réalisent qu'il est possible de connaître de fort belles réussites sur PSP, en reprenant l'exemple de Monster Hunter, dont l'énorme renommée dont le titre jouit au Japon ne peut qu'être alléchante.

Shuhei Yoshida pense aussi que que sa console portable est suffisamment bien installée pour qu'on daigne s'y intéresser plus sérieusement :

"Beaucoup de gens jouent à la PSP par groupe de quatre et quand vous allez au Japon it est difficile de ne pas trouver un bar ou un train où vous ne voyez pas des personnes jouer à la PSP. Alors d'autres éditeurs au Japon voient ces consommateurs, et se disent : 'Wow, nous pouvons faire des jeux pour ces consommateurs' ".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #317991
Je ne connais pas la PSP, mais bon, si la programmation sur celle console est aussi "facile" que sur PS3, je comprend que personne ne veulent investir a perte dedans!!
Le #318251
@ corbeau

Pas du tout la programmation est du niveau de la PS1 et légèrement PS2 pour les fonctions réseau. (je en suis pas expert en programmation)

Le soucis c'est le casual gaming défonce tout sur son passage comme a une certaine époque les jeux de baston, les STR ou les FPS. C'est une question d'epoque.

Si elle a été boudé au début ce qui peut etre logique, le parc était pas suffisament important pour faire quelques choses dans le monde. Et surtout elle coutait super chére face a la DS et le prix des jeux aussi, sachant que les 3/4 sont des portages.

Vus que presque 40% des jeux ne depassent pas le Japon et qu'elle a reussis a se redressé grace au hack et 2 jeux monster Hunter et FF7C.

Je pense aussi que c'est stupide de la part des editeur de la bouder.
Le #318371
Consoles vendues :
+ PSP : 35 929 100
+ DS : 72 212 700

(http://consolewars.free.fr/)

C'est donc très logique. Le but d'un éditeur est de gagner de l'argent, ce qui est plus facile à faire en sortant un jeux pour une console qui a un grand parc existant.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]