Loi anti-piratage : Kaspersky Lab quitte la BSA

Le par  |  3 commentaire(s)
Logo Internet Pro

L'éditeur russe de solutions de sécurité prend ses distances avec la Business Software Alliance en raison de son soutien au projet de loi américain SOPA ( Stop Online Piracy Act ).

Logo Internet ProÀ partir du 1er janvier 2012, Kaspersky Lab ne sera plus membre de la Business Software Alliance. Cette organisation regroupe des éditeurs de logiciels de par le monde et mène un intense lobbying afin de lutter contre le piratage logiciel.

Si Kaspersky Lab a décidé de se désolidariser de la BSA, c'est en raison du soutien affiché par cette dernière au projet de loi américain SOPA. Pour toute infraction aux droits de propriété intellectuelle US, Stop Online Piracy Act vise à permettre le blocage de noms de domaine et de sites Web étrangers.

Les mesures envisagées sollicitent les registrars, fournisseurs d'accès à Internet, ainsi que les moteurs de recherche pour un déréférencement. Elles prévoient également de faire appel aux réseaux publicitaires et services financiers en ligne pour couper les vivres aux sites visés par les ayants droit américains.

Des mesures sans ménagement avec tous les risques que cela engendre en matière de liberté d'expression et d'innovation pour des sociétés technologiques via une obligation de surveillance des sites Web.

Le projet de loi est très critiqué par des acteurs de l'Internet dont Google, Facebook, AOL, Yahoo!, eBay, Mozilla ou encore Wikimedia. Face à eux, Eugene Kaspersky met en opposition la BSA avec dans ses rangs Apple, Microsoft, SAP, Symantec et autres éditeurs mais désormais sans Kaspersky Lab. Selon la presse américaine, il semble toutefois que même Microsoft soit aussi critique envers le SOPA.

Le fondateur et PDG de Kaspersky Lab - qui continue de condamner le piratage - se dit particulièrement dérangé par " l'américanisation de cette loi Internet ". De manière plus globale, il considère que pour la distribution de contenu créatif, " les gouvernements devraient penser à stimuler et développer de nouveaux modèles économiques plutôt que de protéger de vieux modèles ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #870051
" les gouvernements devraient penser à stimuler et développer de nouveaux modèles économiques plutôt que de protéger de vieux modèles "

Si ça pouvait devenir la devise de tous les gouvernements modernes, ça changerait pas mal de choses dans notre vie quotidienne...
Le #870131
Hier dans Ce soir ou Jamais sur France 3, il y a avait un débat sur un début de loie sur la prostitution et j'ai retrouvé le même débat et arguments que dans Hadopi.

Des deputés confortablement payé qui se mettent a pondre des loies histoire de justifier leurs fiches de paies. De loies liberticide, infantilisante, inapplicable et surtout emmerde les plus pauvres.
Le #870291
#1 spamnco
| Contenu Abusif 07/12/2011 à 14h07

" les gouvernements devraient penser à stimuler et développer de nouveaux modèles économiques plutôt que de protéger de vieux modèles "

Si ça pouvait devenir la devise de tous les gouvernements modernes, ça changerait pas mal de choses dans notre vie quotidienne...


----------------------------------------

«Et la marmotte, elle met le chocolat dans .. »

-->l'Administration est devenue un ennemi de la société civile -->dans cette administration, il y a de vrais gens, et ces vrais gens s'en contre-tapent du bien faire et du bien être et du .. etc.

Vu qu'ils ont tous les pouvoirs, en toute impunité, ils vont au plus rapide, facile. Et ça donne -->Loppsi, Hadopi, Copie Privée, etc. Le règne des gloutons, qui augmentent leurs salaires et retraites .. en plein milieu d'une crise mondiale (ces gens sont corrompus et ne travaillent pas pour le pays mais pour des lobbys).

Alors pourquoi croire qu'il devrait en aller autrement, mon ami ?Prenez-vous des vessies pour des lanternes ? Méritent-ils qu'on leur redonne toujours une chance supplémentaire de prouver qu'on est débiles de leur donner cette chance ?

En toute logique, une occasion supplémentaire de se racheter leur est donnée et, en toute logique (historique), une occasion supplémentaire de nous fouler aux pieds est aussitôt avalisée.

Donc : les gouvernements ne penseront jamais à «stimuler de nouveaux modèles» .. dès lors que ces gouvernements sont constitués de gens qui sont incompétents à .. constituer de nouveaux modèles



Conclusion ? Changer les gens à l'intérieur du régime. Ou changer le régime politique (mais par pour une utopie à deux balles du type communisme ou apparenté, uniquement des trucs qui ont marché ) .
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]