SpaceX compte relancer des vols dès novembre mais n'explique toujours pas l'explosion de son lanceur

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
SpaceX-Falcon-9

Toujours à la recherche de la cause ayant provoqué l'explosion de son lanceur Falcon 9 lors d'un essai au sol, la société SpaceX n'envisage pas de reprendre ses vols avant le mois de novembre au mieux.

SpaceX-explosionLorsque le lanceur Falcon 9 a explosé lors d'un essai moteur au sol, ce n'est pas seulement sa charge utile, le satellite AMOS-6, qui a été perdu, contrariant les projets de Facebook de fournir un accès à Internet en Afrique.

La déflagration a également endommagé le pas de tir, empêchant toute nouvelle mission spatiale jusqu'à nouvel ordre. La société SpaceX ne dispose en effet pas d'autre site pour les missions en orbite haute. Son deuxième pas de tir est toujours en construction tandis qu'elle dispose d'un troisième site mais qui n'est pas adapté à des mises en orbite géostationnaires.

Alors que la cause de l'explosion du lanceur n'a toujours pas d'explication, la crainte d'un arrêt de l'activité des lancements spatiaux pendant au moins un an a créé une certaine tension, alors que le carnet de commandes de SpaceX est plein.

Toutefois, selon une investigation de l'US Air Force, le pas de tir n'aurait finalement subi que des dégâts modérés, ce qui a permis à la directrice générale de SpaceX, Gwynne Shotwell, d'indique que les lancements de Falcon 9 pourrait reprendre au plus tôt d'ici le mois de novembre 2016.

SpaceX-Falcon-9-trajectoiresL'entreprise utilisera sans doute pour cela un autre pas de tir à proximité, soit à Cape Canaveral soit à la Vandenberg Air Force Base, en attendant la remise en état complète du pas de tir 39B.

Novembre est aussi le mois durant lequel devrait être terminé le second pas de tir, 39A, initialement destiné au super lanceur Falcon Heavy mais qui pourra aussi traiter les missions spatiales de Falcon 9, non sans décaler les premiers essais du gros lanceur qui doit participer à l'envoi de capsules Red Dragon sur Mars dès 2018.

Les essais de Falcon Heavy, qui devaient être menés en fin d'année, sont ainsi repoussés à début 2017. L'explosion du lanceur au sol aura une autre conséquence : le report du premier lancement réutilisant le premier étage de Falcon 9 parmi ceux déjà récupérés lors de précédentes missions.

Initialement prévu vers septembre / octobre, ce vol important pour valider le dernier volet du concept des fusées réutilisables (après la récupération en douceur de l'étage du lanceur sur une barge en plein océan), ne devrait pas être tenté avant la fin de l'année au mieux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1922564
J'espère juste un autre gros boum pour la prochaine !
Le #1922571
L'indisponibilité d'un pas de tir, c'est une chose. Mais je ne vois pas comment un opérateur va autoriser qu'on lance son satellite alors qu'aucune explication de l'échec n'existe et donc avec l épée de Damoclès au-dessus de la tête... Et je ne parle pas des assureurs.

Le #1922581
2 mois d'immobilisation c'est toujours mieux que 11 mais bon, ça envoie pas le bon signal
Le #1922678
Il faudra surtout qu'ils fassent leurs tests sans la charge utile à l'intérieur !
Le #1922705
Trucmuch a écrit :

Il faudra surtout qu'ils fassent leurs tests sans la charge utile à l'intérieur !


Clair, je comprends juste pas pourquoi ce test a été fait avec le satellite de chargé...
Le #1922766
Trucmuch a écrit :

Il faudra surtout qu'ils fassent leurs tests sans la charge utile à l'intérieur !


Tests à vide, et foule d'observateurs tenue à quelques kilomètres de distance ....
Raison de sécurité oblige
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]