SpaceX : le possesseur du satellite détruit réclame 50 millions de dollars ou un lancement gratuit

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Reuters
SpaceX-explosion

La destruction du satellite AMOS-6 lors d'un test au sol du lanceur Falcon 9 de SpaceX conduit l'israélien Space Communication à réclamer une indemnité de 50 millions de dollars...ou un lancement gratuit.

SpaceX-Falcon-9L'explosion du lanceur Falcon 9 lors d'un test d'allumage au sol la semaine dernière a pulvérisé la charge utile qu'il devait mettre en orbite peu après, créant un premier gros revers pour SpaceX après une belle série de succès qui ont permis de valider une partie du concept de la fusée réutilisable en permettant de récupérer le premier étage du lanceur.

La charge utile, c'était le satellite AMOS-6 supervisé par la société isréalienne Space Communication et cette perte va avoir un impact significatif sur ses performances financières immédiates et alors qu'elle prépare un projet de fusion avec le chinois Xinwei Technology Group.

Si les assurances devraient normalement couvrir au moins une partie des pertes, Space Communication a indiqué qu'elle allait réclamer à SpaceX une compensation de 50 millions de dollars ou l'organisation d'un nouveau lancement mais cette fois gratuit pour compenser la perte de son satellite.

Elle pourrait également réclamer 205 millions de dollars au groupe Israel Aerospace Industries, qui a la charge du satellite durant les deux premiers mois.

Du côté de SpaceX, il va falloir faire avec un pas de tir inutilisable sans doute pour plusieurs mois, alors que le second pas de tir est toujours en construction et que le troisième est censé n'être utilisé que pour les lancements en orbite basse.

La firme d'Elon Musk va surtout devoir justifier le fait de mener des essais moteur de son lanceur avec la charge utile déjà installée à bord. Certes, les explosions de lanceur au sol sont rares mais en voulant réduire les coûts et gagner du temps, les conséquences risquent d'être lourdes et les critiques ne manqueront pas, au risque d'écorner la confiance en l'entreprise.

AMOS-6 devait notamment être utilisé par le réseau social Facebook pour apporter Internet en Afrique subsaharienne. La gestion des bandes de fréquences devait être gérée par le groupe français Eutelsat qui se retrouve désormais avec un trou de 5 millions d'euros dans ses comptes.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1920769
Et oui, à toujours tout tirer vers le bas, on en arrive un jour où l'autre à ce genre d'accident.... cela me rappelle la vache folle où on a baissé la température de chauffage des farines pour économie.... jusqu'au jour où le prion est passé au travers du processus !
Ici, on a fait les tests statiques avec le satellite à bord..... pour économiser quelques euros..... BOUM !
Le #1920770
Le low cost dans toute sa splendeur , mis en œuvre par des milliardaires désireux d'amasser toujours plus de dollars.
Facebook va bientôt réclamer son dû également , puisque ce satellite devait servir à connecter ceux qui n'ont rien à bouffer
Le #1920772
Magic2016 a écrit :

Et oui, à toujours tout tirer vers le bas, on en arrive un jour où l'autre à ce genre d'accident.... cela me rappelle la vache folle où on a baissé la température de chauffage des farines pour économie.... jusqu'au jour où le prion est passé au travers du processus !
Ici, on a fait les tests statiques avec le satellite à bord..... pour économiser quelques euros..... BOUM !


+1, ils voulaient du low-cost, ils ont eu du low-cost. Et maintenant ils veulent le cul de la crèmière aka des indemnités en plus de ce que leur verse leur assurance qui est censée déjà couvrir le risque....
Genre ils vont trouver le moyen de transformer la perte de leur satellite en une opération plus rentable que son exploitation Ya un moment faut arrêter de se foutre du monde quand même... Ils ont pris le risque de faire lancer leur satellite par un pétard volant en alpha plutôt que par Ariane ou équivalent, ils assument.
Le #1920776
Des ratés qui coutent cher ...
Et ça chiffre vite en millions
Le #1920777
Magic2016 a écrit :

Et oui, à toujours tout tirer vers le bas, on en arrive un jour où l'autre à ce genre d'accident.... cela me rappelle la vache folle où on a baissé la température de chauffage des farines pour économie.... jusqu'au jour où le prion est passé au travers du processus !
Ici, on a fait les tests statiques avec le satellite à bord..... pour économiser quelques euros..... BOUM !


Et pourtant, d'après les codes internationaux de l'aviation civile, le principe du "low cost" peut jouer sur tout, sauf sur les normes basiques de sécurité aérienne ....
Pour l'aérospatial en est-il de même ?
Les crashs d'avions ne sont pas plus nombreux sur les vols low cost que sur les vols des compagnies classiques !
Le #1920779
bugmenot a écrit :

Magic2016 a écrit :

Et oui, à toujours tout tirer vers le bas, on en arrive un jour où l'autre à ce genre d'accident.... cela me rappelle la vache folle où on a baissé la température de chauffage des farines pour économie.... jusqu'au jour où le prion est passé au travers du processus !
Ici, on a fait les tests statiques avec le satellite à bord..... pour économiser quelques euros..... BOUM !


+1, ils voulaient du low-cost, ils ont eu du low-cost. Et maintenant ils veulent le cul de la crèmière aka des indemnités en plus de ce que leur verse leur assurance qui est censée déjà couvrir le risque....
Genre ils vont trouver le moyen de transformer la perte de leur satellite en une opération plus rentable que son exploitation Ya un moment faut arrêter de se foutre du monde quand même... Ils ont pris le risque de faire lancer leur satellite par un pétard volant en alpha plutôt que par Ariane ou équivalent, ils assument.



Low Cost, c'est pas "mauvaise qualité", c'est "service nu" (le service minimum, mais parfaitement fonctionnel, il faut surtout pas partir dans une vision: c'est pas cher, c'est normal que ça marche pas: même pas cher, ça doit fonctionner. Après, c'est le niveau de service à coté qui est le minimum, c'est du service "de base", sans surplus)



Le #1920784
Bah, ils leur feront un beau lancement gratos le prochain coup... dès qu'ils auront un pas de tir fonctionnel...
Le #1920795
Misstigry a écrit :

Le low cost dans toute sa splendeur , mis en œuvre par des milliardaires désireux d'amasser toujours plus de dollars.
Facebook va bientôt réclamer son dû également , puisque ce satellite devait servir à connecter ceux qui n'ont rien à bouffer


tu veux dire, à les faire consommer encore plus via des jolies pubs ?
Le #1920797
DeepBlueOcean a écrit :

Magic2016 a écrit :

Et oui, à toujours tout tirer vers le bas, on en arrive un jour où l'autre à ce genre d'accident.... cela me rappelle la vache folle où on a baissé la température de chauffage des farines pour économie.... jusqu'au jour où le prion est passé au travers du processus !
Ici, on a fait les tests statiques avec le satellite à bord..... pour économiser quelques euros..... BOUM !


Et pourtant, d'après les codes internationaux de l'aviation civile, le principe du "low cost" peut jouer sur tout, sauf sur les normes basiques de sécurité aérienne ....
Pour l'aérospatial en est-il de même ?
Les crashs d'avions ne sont pas plus nombreux sur les vols low cost que sur les vols des compagnies classiques !


Les normes c'est bien joli, mais pour l'aérospatial il y a tellement de trucs qui peuvent aller de travers, et les lancements sont tellement uniques (genre quelques centaines de tirs par lanceur), que ça suffit pas... même les plus gros programmes ont leurs kabooms relativement fréquemment, particulièrement sur les premiers lancements.
Le #1920799
Arretez de pester sur le soi-disant Low Cost, lorsque c'est un lanceur Ariane, Soyouz ou une navette spatiale qui se crashe, ou même un avion de ligne, est-ce du Low Cost ?

Les accidents ou erreurs ça arrive, et en plus, y'a même pas mort d'homme ici.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]