Stockage holographique : comment ça marche'

Le par  |  7 commentaire(s) Source : VNUNet

La technologie du stockage holographique apparaît comme la solution la plus prometteuse.

La technologie du stockage holographique apparaît comme la solution la plus prometteuse. Soit, mais comment ça marche' Explications.

Comme nous vous l'avons déjà indiqué, la firme japonaise Maxell promet la commercialisation d'ici fin 2006 du premier support optique de stockage holographique. Ce disque, à peine plus large et plus épais, sous sa forme actuelle, qu'un DVD classique, pourra accueillir jusqu'à 300Go de données, soit en gros 60 fois plus que les DVD normaux.

Développé par InPhase Technologies, une société émanant de Lucent, ce nouveau mode de stockage de données, baptisé Tapestry (tapisserie), a été officiellement dévoilé à l'occasion de l'International Broadcast Equipment Exhibition de Tokyo, la semaine dernière. Sur une galette de 13 cm de diamètre, il permet d'enregistrer jusqu'à 26 heures de vidéo en qualité haute-définition, avec des taux de transfert de l'ordre de 160Mbps.

Sur un DVD, les données sont enregistrées sous forme de microscopiques indentations à la surface du support optique. Dans le cas des deux formats de DVD à haute capacité qui se livrent en ce moment un lutte sans merci, un rayon laser opérant sous des longueurs d'onde variables permet d'écrire et de lire des données sur des couches disposées plus ou moins profondément sur le support.

Le système Tapestry fonctionne différemment: il utilise un faisceau laser scindé en deux parties, l'une servant de signal d'origine, l'autre de signal de référence. L'hologramme de stockage se forme à l'intersection de ces deux faisceaux, en décrivant un volume dans l'espace.

Les données sont encodées grâce à un modulateur spatial de lumière, qui retranscrit les 0 et les 1 du système binaire informatique en une sorte d'échiquier en trois dimensions, où les cases blanches représentent les 1, et les cases noires les 0. Les données sont ainsi réparties sur des "pages" contenant environ un million de bits. Au point dans l'espace où les deux lasers se croisent, un hologramme en trois dimensions (pléonasme!) est donc enregistré sur un support photo-sensible, au moyen d'une réaction chimique.

En faisant varier l'angle et/ou la longueur d'onde des faisceaux, ou l'incidence du support lui-même, il est ainsi possible de stocker dans la même portion d'espace plusieurs hologrammes, d'où les capacités de stockage astronomiques que cette technologie nous promet pour la fin de l'année prochaine.

Il ne nous restera plus qu'à fabriquer des petits droïdes pour nous projeter le résultat.

D2R2' Touché!


Complément d'information
  • Nintendo se penche sur le stockage holographique
    Alors que les discussions vont bon train au sujet d'un disque dur pour la Wii, nous mettons la main sur un brevet déposé l'année dernière par Nintendo et la startup Inphase, concernant un support de stockage holographique.
  • Hitachi-Maxell : le stockage holographique cette année
    Comment nous vous l'annoncions il y a presque un an de cela, la groupe japonais Hitachi-Maxell, en partenariat avec la société InPhase Technologies qui a présenté un premier prototype début 2005, ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #71812
le nom c'est R2D2 et non D2R2.
Le #71816
Un petit schéma serait le bienvenu. Enfin, j'ai presque tout compris.

Prévu pour l'année prochaine : les graveurs ' Les lecteurs '

Si tôt' alors le blueray et le HD-DVD peuvent aller se brosser '
Le #71823
quel est le cout de fabrication de ces supports'
combien coutera le graveur de ces suports'

sils sont abordables alors oui le blueray et hd-dvd peuvent aller se brosser
Le #71842
Il va falloir attendre plusieur années pour que ce soit abordable... Et quelques années d'expérimentations, moi j'ai pas confiance, il y a trop de précision là dedans
Le #71851
Le_Doc, c'est seulment pour l'ancienne trilo qu'ils ont charcuté les noms (comme C-3PO qui est devenue Z-6PO juste pour coller au mouvement des levre).

c'est 100$ pour un disque et 40,000$ pour le graveur, cette technologie est reservé dans un premeir temps au entreprise pour BackUp qu'il faisait avant sur bande magnétique.
Le #71904
300 Go pour 100? c'est déjà abordable
Comparativement au DD 1Go 1?
Reste le lecteur
Le #71911
hadriena2>"Il va falloir attendre plusieur années pour que ce soit abordable... Et quelques années d'expérimentations"

Le premier article que j'aie lu parlant de stockage holographique et d'expérimentation en labo date d'une trentaine d'années.
Pour comparer, il s'est écoulé presque 20 ans entre les premières expérimentations chez Philips, Sony, Matsushita et quelques autres et la sortie du premier CD.

jimbiscuit>"c'est 100$ pour un disque et 40,000$ pour le graveur"

Rappel : les premiers graveurs de CD commercialisés coûtaient environ 30.000 FF, le premier que j'aie vu à la FNAC un an plus tard était encore à 15.000 FF.

Ici on parle de technologies sensiblement plus évoluées.

Et quand on compare le rapport perfs/coûts et la commodité d'usage d'un tel graveur aux dérouleurs à bandes ou cassettes des sauvegardes d'entreprises, y a pas de doute : vive les techniques holos !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]