Processeurs d'applications : Qualcomm incontournable

Le par  |  0 commentaire(s)
Strategy Analytics logo

Sur le premier semestre 2012, Qualcomm reste largement dominant sur le marché des processeurs d'applications pour smartphones même si la concurrence s'intensifie avec la montée de MediaTek.

Le marché des processeurs d'applications pour smartphones a continué de progreser solidement au premier semestre 2012, générant 5,5 milliards de dollars, en progression de 61% par rapport à l'an dernier et profitant de la demande soutenue pour ces appareils mobiles sur les marchés établis mais aussi de plus en plus sur les marchés émergents.

Selon le cabinet d'études Strategy Analytics, c'est toujours Qualcomm qui s'impose largement sur ce secteur en récupérant près de la moitié ( 48% ) de ces revenus grâce à ses plates-formes SnapDragon présentes sur tous les créneaux du marché.

Strategy Analytics logo Les analystes notent que la solution SnapDragon S4 MSM8960, en étant l'une des premières à assurer une compatibilité LTE, a permis à Qualcomm de garder l'avantage en étant présent sur ce créneau haut de gamme ( et donc générateur de revenus ) très tôt.

Mais dans le même temps, le fondeur américain n'oublie pas les espaces de croissance permis par les smartphones d'entrée de gamme. Lors de son événement IQ 2012 de Berlin en septembre, il n'a pas manqué d'en rappeler l'importance stratégique.


MediaTek, force montante sur l'entrée/milieu de gamme
C'est que sur ce créneau, un autre fondeur est en train de chercher à s'imposer. Le taiwanais MediaTek, spécialisé dans les plates-formes pour terminaux d'entrée de gamme, trouve dans les smartphones à bas coût un moteur de croissance très rapide, d'autant plus qu'il peut s'exprimer sur l'imposant marché mobile chinois.

Strategy Analytics note ainsi que MediaTek a connu une très forte croissance au premier semestre 2012 par rapport à l'an dernier, lui permettant de revendiquer la troisième place du marché en revenus, derrière Samsung, tandis que Broadcom ( qui profite de la demande en smartphones Android à bas coût ) et Texas Instruments ( OMAP ) ferment la marché du Top 5 mondial.

Les analystes notent que ST-Ericsson, bien que toujours en phase de réorganisation, s'en est plutôt bien sorti au deuxième trimestre 2012 grâce à une poussée des livraisons de sa plate-forme NovaThor. Quant à Intel, de nouveau présent sur le marché des processeurs mobiles avec Atom Medfield, sa présence au premier semestre 2012 n'a compté que pour 0,2% des livraisons.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]