Sun va choisir la licence open-source GPL pour libérer Java

Le par  |  4 commentaire(s)
Machine Virtuelle Java (51x108)

Comment ouvrir Java : un choix de licence délicatComme nous vous l'annoncions récemment, Sun s'apprête à libérer Java sous l'une des 58 licences approuvées par l'OSI (Open Source Initiative).

Comment ouvrir Java : un choix de licence délicat
Comme nous vous l'annoncions récemment, Sun s'apprête à libérer Java sous l'une des 58 licences approuvées par l'OSI (Open Source Initiative). D'après nos confrères de CRN, le choix de cette licence est très délicat, car il s'avèrera décisif pour l'avenir du futur projet open-source. En effet, Sun doit considérer les différents acteurs afin d'avoir leur soutien et éviter tout fork (copie dans une nouvelle branche de développement) de sa plate-forme.
Machine virtuelle java 51x108
D'un coté, les utilisateurs sont favorables à une licence GPL (General Public License) qui impose aux projets qui l'utilisent de dévoiler également leur code source.

De l'autre coté, les entreprises préfèrent une licence moins restrictive, comme la licence Apache, qui permet de l'intégrer à des projets commerciaux sans nécessairement diffuser leur code propriétaire.

Enfin, Sun possède également sa propre licence open source, la CDDL (Sun's Common Development and Distribution). Toutefois, l'inconvénient de ces dernières est qu'elles ne sont pas compatibles avec la licence GPL, ce qui rend impossible leur intégration par défaut dans les distributions GNU Linux.


Sun opte pour la General Public License pour libérer le langage et la plate-forme Java.
Si Jonathan Schwartz, président de SUN Microsystems, avait annoncé en mai sur son blog [en] que l'utilisation de la licence GPL tenait une très bonne place, la décision n'était pas encore prise.

GnuC'est maintenant chose faite: il semblerait que SUN s'apprête à annoncer le choix de la licence GPL pour les versions mobile (ME) et standard (SE) de JAVA. La licence se propagera ensuite à la version entreprise (JEE) et à son implémentation de référence: GlassFish (actuellement sous licence CDDL).

L'utilisation de la licence fétiche de la communauté open-source devrait permettre à Sun de resserrer ses liens significativement avec celle-ci, tout en se protégeant d'un fork commercial de Java. Cela promet de bonnes perspectives d'avenir à la technologie de la tasse de café.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #140723
C'est quoi le rapport avec la "Garrett Public Library" '
Prendre la premiere image sous Google en tappant "Logo GPL", cay mal
Le #140727
très bonne nouvelle
Le #140728
LudVichzme: "Prendre la premiere image sous Google en tappant "Logo GPL", cay mal "

Pas dans Google, dans la banque d'images de GNT. Mais ça vaut pas mieux...

Toutes mes excuses!
Le #140749
si ça se revele vrai, cela serait une tres bonne nouvelle
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]