Surface Pro et iPad : bons derniers en terme de réparabilité

Le par  |  5 commentaire(s) Source : iFixIt
amazon kindle fire.

C'est malheureusement dans l'air du temps, de moins en moins d'appareils peuvent être réparés, un phénomène qui touche d'autant plus les dispositifs informatiques ou mobiles, mais tout le monde n'est pour autant pas logé à la même enseigne, et certains fabricants démontrent bien l'aspect " consommable " de leurs appareils.

Rien n'échappe aux spécialistes du démontage du site iFixit, et le site en a d'ailleurs fait sa réputation : à peine sur le marché, chaque dispositif est mis à nu, démonté, analysé, décortiqué pour en dévoiler le moindre composant.

comparatif tablettes Une opération qui permet souvent de tomber sur quelques surprises, mais qui est également un sérieux indicateur sur le niveau de réparabilité des appareils.

iFixit vient ainsi de proposer une liste des tablettes les plus à même d'être réparées en cas de panne, et dans le tableau, l'iPad d'Apple et la Surface Pro de Microsoft sont les mauvais élèves.

Ainsi, la Surface Pro, bien que présentée comme un véritable PC camouflé dans une tablette n'en partage pas sa faculté à remplacer facilement les composants défectueux. Un assemblage très complexe et des composants soudés à la carte mère pour une trop large partie en font une Slate virtuellement irréparable. Seul point positif noté par iFixit : la batterie n'est pas fixée et pourra être remplacée en cas de besoin.

Les iPad d'Apple ne sont pas mieux à ce niveau, qu'il s'agisse de l'iPad mini, de la quatrième, troisième ou seconde génération d'iPad, tous se voient attribuer la note de 2/10 en terme de réparabilité, contrairement à l'iPad de première génération qui lui affiche fièrement la note de 6/10.

La meilleure élève est ainsi la Dell XPS 10 : facile à ouvrir, avec une batterie amovible, et un dénomination affichée des différents câbles et de la visserie.

Le but du comparatif selon iFixit est de mettre en avant l'obsolescence programmée des produits des divers fabricants, et d'encourager les consommateurs à dénoncer le phénomène pour éventuellement faire changer les choses.

Malheureusement, la réparabilité des dispositifs high-tech n'est que trop rarement la source majeure qui guide le choix d'un utilisateur vers un produit plutôt qu'un autre, et dans ce sens, les fabricants n'ont pas intérêt à faire durer leurs appareils et multiplient facilement les cycles de renouvellement .

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1208462
Seule solution : la réglementation. L'Etat est fait pour ça. Batterie avec changement possible, ouverture facile, construction modulaire. Pièces disponibles x années et au prix proportionnel (+ port + manutention) à celui de l'appareil. Sinon interdit sur le marché.
Le #1208572
Merci pour l'information, je vais continuer à ne pas acheter de produits mobiles !
Le #1208652
Ce produits peuvent être réparés mais pas sans passer par le SAV et c'est évidemment un choix délibéré et assumé par les fabricants.

Le pus drôle c'est de voir la surface pro bon dernier quand on sait que ce n'est qu'un slate et que ces derniers sont normalement assez faciles à démonter pour l'upgrade par exemple.
Le #1208732
... l'obsolescence programmée... c'est vraiment décourageant...
Le #1209332
C'est vendu cher et malgré ça ce n'est même pas réparable. Je vais continuer à ne pas acheter d'appareils à la mode.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]