Symantec poursuit Microsoft en justice

Le par  |  24 commentaire(s) Source : Reuters
Symantec logo

Les affaires judiciaires ayant trait à l'informatique et la propriété intellectuelle vont décidément bon train ces temps-ci.

Symantec logoLes affaires judiciaires ayant trait à l'informatique et la propriété intellectuelle vont décidément bon train ces temps-ci. Après Creative Technology qui s'attaque à Apple, c'est au tour de Symantec de s'en prendre à la firme de Redmond, preuve s'il en est que la sortie future de Windows Vista suscite bien des craintes.


Les velléités du spécialiste anti-virus
Symantec, éditeur de logiciels de sécurité informatique très connu pour pour sa suite logicielle Norton, vient de faire savoir qu'il a déposé, jeudi dernier, une plainte devant un tribunal de Seatlle à l'encontre du leader mondial du logiciel. Symantec accuse ainsi Microsoft d'avoir sciemment violé certains brevets et de ne pas avoir respecté des termes d'un contrat passé avec Veritas, une société qui a été rachetée par Symantec en décembre 2004 pour 10,2 milliards de dollars, ce qui jusqu'à présent ne lui a pas vraiment porté bonheur ( problèmes avec le fisc américain avec plus d'un milliard de dollars d'arriérés d'impôts ).

Plus précisément, le contentieux porte sur Volume Manager, une technologie développée par Veritas qui permet aux systèmes d'exploitation de stocker et manipuler de très importantes quantités de données. En 1996, Microsoft avec l'aval de Veritas, a commencé à intégrer cette technologie dans ses produits qui est ainsi devenue une composante de Windows XP et Windows Server 2003, notamment.

Symantec estime que Microsoft n'a pas respecté les termes de l'accord passé en 1996 avec une incorporation abusive et illégale de Volume Manager qui place désormais Microsoft en concurrence directe avec Symantec, sur les bases d'une technologie dont elle est devenue la propriétaire.

Et c'est bien là le coeur du problème car comme l'a récemment déclaré Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, Windows Vista sera invulnérable et de fait ne nécessitera pas le recours à des solutions de sécurité tierces comme celles proposées par Symantec qui jusqu'à lors était un partenaire privilégié du géant américain. Puisque Microsoft semble vouloir se priver de ses services, Symantec a visiblement décidé de passer à l'offensive en remettant sur le tapis cette histoire de rupture de contrat qui a en fait cours depuis 2004 et à laquelle Microsoft avait tenté d'apporter une solution à l'amiable pour éviter la cour de justice.

Outre des dommages et intérêts, Symantec réclame le retrait de la technologie incriminée des produits estampillés Microsoft, ce qui implique également l'interruption du développement de Windows Vista.


Microsoft met en avant sa bonne foi
De son côté, Microsoft affirme qu'il s'agit là d'un point de détail et d'une poursuite infondée tout en déclarant que les faits montreront que son action a été conforme au cadre fixé par l'accord de 1996 qui l'autorisait à acheter les droits sur les codes de Veritas et la propriété intellectuelle.

Une poursuite qui, si elle est suivie de faits, ne risque pas d'accélérer la sortie de Vista déjà reportée à maintes reprises. Quant à Symantec, la société a bien compris qu'elle était devenue persona non grata chez Microsoft et a jeté son dévolu sur le Mac Intel dont elle estime que la popularité grandissante va accroître le nombre de virus, sa spécialité.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #107882
Et c'est reparti...
Ils en veulent tous à Microsoft... Vista leur fait peur ou quoi '

1996... Ils réagissent 10 ans après...
Des vrais rapaces chez Symantec aussi, ils battent des record eux aussi
Le #107885
symantec ca pue
Le #107886
Nan, vista ne fait peur à personne, c'est seulement que risquer de paumer la protec' de windows (enfin, l'ersatz de protec, pour norton) et ses millions de $ (milliards '') qui commence à faire flipper symantec...

Surtout que pour conquerir Mac Intel...
Le #107894
on se que ca va mal chez symantec, on a besoin de $
Le #107901
c'est fou que lorsque l'on attaque microsoft la lecture devient selective

[Symantec a visiblement décidé de passer à l'offensive en remettant sur le tapis cette histoire de rupture de contrat qui a en fait cours depuis 2004 et à laquelle Microsoft avait tenté d'apporter une solution à l'amiable pour éviter la cour de justice.]

Voila le retour de baton pour la politique de Microsoft de lier tout le monde via contract a leurs produits......
Le #107907
Tout ce qui va conter ms va dans le bon sens, allez Symantec !
Le #107913
"Symantec demande entre autres choses, l'arrêt du développement de Vista."

Rien que ça !!
Le #107926
si ca traine depuis 1996 et que c'est que maintenant que Symantec se plaint, c'est que les rapports crosoft-symantec ont apparemment changé, se voyant devenu indesirables, ils de decident alors a porter plainte sur un point qui leur etait connu et qu'ils toleraient depuis longtemps, ceci dans le seul but de recup un max de fric.
Le #107927
Entre 2 antipathiques, je choisis le plus petit par principe ;-)
J'imagine la qualité de logiciel qu'on pourrait avoir si les boîtes d'informatiques ne dépensaient pas leur énergie et leur argent en procédures et avocats...
Le #107936
M$ est tout de même un peu lourd car attaqué en justice ( et condamné ) aux USA et par la CE (et ailleurs aussi) il continue à faire comme si de rien était en intégrant de plus en plus d'utilitaires dans leur OS
Si Windows en plus d'être un OS est une suite d'utilitaires cela tuera la concurrence et le prix de l'OS flambera
C'est nous les consommateurs qui sommes concernés en plus des entreprises
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]