Telecoms : la fusion O2 / E-Plus allemande pourrait déclencher celle d'Orange / Bouygues Telecom...avec Free

Le par  |  5 commentaire(s) Source : La Tribune
Bouygues-Telecom-logo

Le rapprochement entre Orange et Bouygues est conditionné à la décision que va prendre la Commission européenne par rapport à la fusion en Allemagne entre les opérateurs O2 et E-Plus. Mais il faudra compter dans tous les cas avec Free.

En annonçant la semaine dernière son plan de transformation, l'opérateur Bouygues Telecom se prépare à un avenir en solo sur un marché mobile français à quatre opérateurs. Cependant en coulisses, les discussions vont et viennent autour d'un rachat par Orange, et dans une moindre mesure par Free.

Même si chacun des acteurs affirme que les négociations n'ont pas abouti, cela ne signifie pas pour autant que la piste est oubliée. Et si Orange avance à pas de loup, c'est qu'il aimerait en savoir plus sur les conséquences d'une autre fusion programmée en Allemagne entre les opérateurs O2 (groupe Telefonica) et E-Plus (groupe KPN).

Bruxelles doit donner son feu vert pour une transaction de plus de 8 milliards d'euros mais pourrait imposer des conditions dont l'opérateur historique aimerait connaître la teneur avant de se lancer lui-même dans une phase de rapprochement avec Bouygues Telecom.

Bouygues-Telecom-logo Selon le journal La Tribune, Orange se serait donné jusqu'à la fin du mois de juillet pour évaluer la situation et la décision de la Commission européenne dans le cas allemand aura un certain poids dans l'engagement à venir de l'opérateur, notamment s'il s'agit de céder des capacités réseau et des fréquences à un autre acteur ou d'avantager les opérateurs mobiles virtuels.

D'une part, il paraît difficile de faire revenir le marché à quatre acteurs par une nouvelle licence une fois la fusion Orange / Bouygues Telecom enclenchée, d'autre part le marché français des MVNO est affaibli par la cession du plus gros d'entre eux, Virgin Mobile, à Numericable.


Free au centre du jeu
La piste d'un mariage Orange / Bouygues Telecom faisant intervenir Free Mobile à un certain niveau reste donc la plus probable, pour constituer un accord à trois : "à la différence de l'Irlande et de l'Allemagne, une telle opération ne fait pas disparaître le maverick du marché", note ainsi Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la Concurrence.

Le maverick, c'est celui qui anime le jeu de la concurrence et force les autres à bouger "en privilégiant le risque sur le confort". Céder des ressources de Bouygues Telecom à Free Mobile en faisant valoir que cela rendra plus fort pourrait donc être l'argument choc pour apaiser les régulateurs antitrust européens.

Dans le même temps, renforcer le maverick n'est pas sans conséquences et peut présenter un danger à plus long terme. Une nouvelle fois, Free joue un rôle pivôt dans le secteur et Xavier Niel peut espérer tirer avantage de la situation pour étoffer Free Mobile...quitte à jouer selon ses propres règles plus tard ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1770112
Vraiment mauvais pour les consommateurs
Anonyme
Le #1770162
bbnvs a écrit :

Vraiment mauvais pour les consommateurs


Si Free reste dans le mobile, aucune crainte à avoir.

Le #1770212
A force de fusion on aura remplacé un monopole public par une monopole privé. L'exemple des autoroutes n'a pas suffit.
Le #1770252
[quote] renforcer le maverick n'est pas sans conséquences et peut présenter un danger à plus long terme [/quote]

Je ne vois pas en quoi ? Le Parlement Européen a récemment voté un nouveau paquet télécom dans lequel il fait tout pour privilégier l'intérêt du consommateur tout en consolidant le marché des télécom européen pour être en mesure de résister aux opérateurs américains (et sûrement asiatiques, notamment chinois). C'est du point de vue des emplois dans le secteur que ça craint, mais pour tout le reste c'est dans l'intérêt des européens.


[quote] Vraiment mauvais pour les consommateurs [/quote]

Même remarque que ci-dessus.
Le #1832244
Nous sommes les moins chère d'Europe en matière de téléphonie mobile et je sais que cela fait longtemps que Bruxelles veux harmoniser cela , tôt ou tard a force de fusion je pense que les prix iront à la hausse free ou pas
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]