2006 : éclosion de l' alimentaire en ligne '

Le par  |  3 commentaire(s) Source : 01net
telemarket-logo.png

Le PDG de Télémarket, " le premier supermarché online ", a accordé un entretien à nos confrères de 01net.

Le PDG de Télémarket, " le premier supermarché online ", a accordé un entretien à nos confrères de 01net. Il prédit une année 2006 qui verra l'essor de l'alimentaire en ligne.

Telemarket logo pngSelon Roland Coutas, les principales raisons qui font que l' alimentaire en ligne stagne depuis quelques années sont l'habitude, le bas débit et une certaine frilosité par rapport à ce secteur.

Il faut dire aussi que les prix pratiqués sont souvent identiques voire supérieurs à ceux pratiqués dans les temples de la consommation que sont nos grandes surfaces. Ceci est dû au coût de la livraison qui s'avère souvent rédhibitoire. A ce sujet, le PDG de Télémarket précise :

" Grosso modo,  on retrouve en ligne les prix pratiqués par les enseignes physiques de la grande distribution. Même la livraison est transparente : au dessus de 165 euros, qui est le panier moyen chez Telemarket, la livraison est gratuite. "

De bonne augure pour ceux qui seraient tentés de franchir le pas.

Autres manières de consommer, autres manières de penser. Ainsi, là où la traçabilité des produits en grande surface est souvent discutée et discutable, " Internet, c'est la traçabilité absolue " pour le produit mais aussi pour le consommateur. Il faut dire qu'en cas de problèmes sanitaires avec un produit, les clients seront plus facilement joignables. De ce point de vue, acheter en ligne représente assurément un avantage.

La fidélisation des clients passe par un changement de mentalités :

" Les consommateurs se rendent dans la même grande surface depuis 30 ans. Il faut changer leur façon de faire les courses. Un client doit passer chez nous trois à quatre commandes pour être fidélisé, sans quoi il retourne dans son magasin habituel. "

A l'heure où acheter un produit culturel en ligne est devenu monnaie courante et où ce secteur commence à atteindre un certaine maturité, 2006 pourrait bien être l'année de l'alimentaire en ligne. En tous cas, Télémarket souhaite continuer sur sa lancée :

" Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros sur l'année 2005, en croissance de 35-40 % sur les six derniers mois. Nous voulons tenir ce rythme de croissance sur l'année. "

Comme le dit le célèbre adage anglais, wait and see...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #87158
Si j'habitais pas dans un trou paumé je ferais mes courses online depuis longtemps lol.

Auchan fait le même service...
Le #87163
Je sais pas si vous avez déjà fait vos courses chez Monoprix mais c'est pas les mêmes tarifs que Carrefour.
Alors c'est vrai que Telemarket affiche les mêmes prix que Monoprix (et Inno) mais comme ils sont chers à la base ...
De plus, 165 ?, ça fait un bon panier, non '

Les gens qui sont intéressés à faire leurs courses sur le net sont les gens qui n'ont pas de voiture, et dans la plupart des cas les célibataires (en gros, les jeunes parisiens qui vivent au centre de Paris et utilisent le métro). Et comme la plupart vivent dans de petits appartements, avec de petits frigos, difficile de faire de grosses courses pour rentabiliser la livraison.

Quant aux personnes agées qui seraient intéressées par ce service, faut-il qu'elles utilisent un PC ...

Et pour répondre à hadriena2, les supermarchés en ligne ne livrent pas dans les "trous paumés"
Le #87217
ce n'est pas le seul à faire des promesses et de ne pas les tenir. Méfiant je suis... pour avoir été échaudé par un de ses confrères
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]