Télétravail : bientôt dans le Code du travail

Le par  |  4 commentaire(s)
teletravail

Le télétravail fera bientôt son entrée dans le Code du travail en France.

teletravailCe n'était jusqu'à présent pas le cas mais cela devrait bientôt l'être. Selon une information de l'AFP, la commission des Lois de l'Assemblée nationale a voté un amendement dont l'objectif est d'inscrire le télétravail dans le Code du travail.

Cet amendement a été adopté dans le cadre d'une proposition de loi qui sera débattue à l'Assemblée à partir du 11 octobre prochain. Selon son auteur, le député UMP Philippe Gosselin : " tous les outils de travail à distance existent et sont entrés dans la pratique de nombreux actifs, entraînant un certain nombre de changements culturels ".

D'après le députés, 7 % des salariés télétravaillent et doivent bénéficier des " mêmes droits et garanties que les autres salariés de l'entreprise ". L'amendement précise par ailleurs les obligations de prise en charge des outils de travail pour les télétravailleurs.

Aux États-Unis, une étude commandée par CareerBuilder n'a pas été des plus tendres avec les télétravailleurs.

Complément d'information
  • Loi travail : le gouvernement ridiculisé sur Twitter
    Après son incursion sur Snapchat grotesque, le gouvernement cherche à nouveau à communiquer sur Internet autour d'un sujet d'importance, celui du projet de loi relatif au travail en France. Et cette vois c'est sur Twitter que ...
  • Au travail, les emails persos sont protégés par la loi
    Si on apprenait récemment que les employeurs pouvaient légalement surveiller les communications Internet de leurs salariés, un arrêt de la Cour de cassation de janvier rappelle la protection des emails personnels par le secret des ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #838891
"prise en charge des outils de travail"

Cela veut dire :
- fournir une ligne téléphonique chez le salarié ainsi qu'un téléphone mobile et non pas utiliser ceux des salariés.
- fournir un abonnement internet et non pas utiliser l'abonnement du salarié.
- fournir l'ordinateur, l'imprimante, les accessoires, le papier A4, les cartouches d'encre, etc.
- indemniser l'occupation d'espace chez le salarié, ceci étant économisé par l'employeur.
- indemniser la consommation électrique du matériel et une partie du chauffage que le salarié pourrait réduire en travaillant chez son employeur.

Je peut vous garantir que des employeurs ne jouent pas le jeu et économisent sur le dos des télétravailleurs en n'indemnisant rien ou une misère.
Le télétravail est rentable pour les entreprises car les salariés travaillent souvent plus de 35h (nous ne sommes pas aux USA) étant donné que l'on ne peut pas contrôler leur temps de travail effectif.
Il suffit de "charger la mule"


Le #838911
Ne fais pas de généralités, je connais également des contre exemples.
Le #839411
@phebus:

Sans même parler "temps de travail".

Généralement, en télétravail, c'est plus du travail à la tache qu'au temps / disponibilité, alors qu'il s'agit pourtant de salariat niveau rémunération.

Tous les inconvénients du salarié et de l'indépendant réunis, sans aucun des avantages (voir pire, comme beaucoup de chose sont à la charge du salariés, ca revient à etre payé en dessous du smic, sans avantages)




Le #839941
Chitzitoune : "Tous les inconvénients du salarié et de l'indépendant réunis, sans aucun des avantages"

->il ne faut pas mettre de coté les avantages : pas de déplacements à gérer, possibilité de garder ses enfants, adapter son temps de travail selon son agenda...

Personnellement les cas que j'ai rencontré étaient loin d’être malheureux : la moitié du loyer payé, la moitié de l’électricité et de l'eau, le téléphone, l'internet, j'ai même vu une boite qui fournissait le PQ
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]