Opérateur mobile :sécurité nationale en péril

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Helsingin Sanomat
TeliaSonera

Le ministère de l'intérieur finlandais accuse l'opérateur scandinave de télécommunications d'avoir mis en péril la sécurité nationale.

Le ministère de l'intérieur finlandais accuse l'opérateur scandinave de télécommunications d'avoir mis en péril la sécurité nationale.

Teliasonera
Au pays des dix mille lacs, le torchon brûle entre le ministère de l'intérieur et la société née de la fusion du suédois Telia et du finlandais Sonera.
Par communiqués de presse interposés, les deux intéressés règlent leurs comptes.

Objet de la discorde : le ministère reproche à TeliaSonera une négligence ayant entraîné la compromission de données confidentielles.


Le ministère de l'intérieur estime en effet que pas moins de 7 000 de ses employés ont été victimes d'une violation de leurs données privées.
Point commun de toutes ces personnes : elles disposent d'un abonnement de portable contracté auprès de TeliaSonera.

Ainsi, des numéros de portables et surtout d'autres informations de type non précisé, auraient été divulgués.
Un envoi de courriel non sécurisé mentionnant ces éléments serait en cause.

Si le ministère reste assez évasif quant à la nature exacte du problème, l'administration presse ses membres qui utilisent l'opérateur de téléphonie, à ne plus communiquer aucun renseignement jugé sensible lors de l'usage de leur portable.

De son côté, TeliaSonera dédramatise la situation et récuse l'accusation en assurant que son service est fiable et ne souffre d'aucun problème de sécurité.
Pour la société, tout est parti d'une mise en concurrence avec un autre opérateur, Elisa.
Le ministère a ainsi demandé à TeliaSonera d'envoyer une partie de ses données sur ses clients du ministère de l'intérieur à Elisa, ce qu'elle a fait par l'entremise d'un courriel.

Pour la secrétaire générale au ministère de l'intérieur, il y avait beaucoup trop d'informations sur beaucoup trop de monde qui ont été envoyées à beaucoup trop de personnes ( là ça fait beaucoup de beaucoup ) et ce sans aucune mesure de sécurité.

Une procédure de divorce entre le ministère et TeliaSonera semble s'être engagée, Elsa en tirera sans doute les bénéfices.

TeliaSonera n'est d'ailleurs vraiment plus en odeur de sainteté en Finlande. Un récent sondage fait ainsi état que près de 6 000 de ses employés finlandais lorgnent sur des offres d'emploi externes à la société.

Reste à espérer pour TeliaSonera que son investissement dans le domaine de l'inter-opérabilité des réseaux soit fructueux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]