Terminaisons d'appel : les opérateurs font de la résistance

Le par  |  3 commentaire(s) Source : AFP
drapeau Europe UE

En réaction à la volonté de la Commission européenne de faire baisser le prix des terminaisons d'appel mobile, cinq opérateur européens ont produit une étude démontrant que cette initiative ne sera pas favorable aux consommateurs.

drapeau Europe UELa volonté ferme de Viviane Reding, commissaire européen aux télécommunications, de faire baisser le prix des terminaisons d'appel mobile ( coût du passage d'un appel du réseau d'un opérateur à celui d'un autre ) de 70% sur les trois prochaines années fait bondir les opérateurs mobiles.

Ceux-ci réfutent l'idée que cette action sera profitable aux consommateurs. L'opérateur Vodafone, l'un des plus importants au monde, a déjà produit une enquête soulignant qu'un prix de terminaison d'appel de 1 à 2 centimes d'euros par minute ( au lieu de 8 centimes en moyenne ) en contrepartie de la possibilité de facturer les appels entrants aux abonnés risquait de pénaliser jusqu'à 10% des utilisateurs européens, soit 40 millions de personnes.

Pour enfoncer le clou, cinq opérateurs mobiles ( Deutsche Telekom, Orange, Telecom Italia, Telefonica et Vodafone ) complètent cette vision par une étude qui aboutit à la conclusion que les baisses de tarifs envisagées " ne conduiraient pas nécessairement à des coûts généraux plus faibles pour la détention et l'utilisation d'un téléphone ".


Scénario catastrophiste contre volonté ferme
Les petits budgets seraient les premiers touchés, conduisant à un recul du taux de pénétration du mobile dans les zones qui appliqueraient un prix de 2 centimes d'euros. Or l' Arcep, le régulateur français, qui a lancé une consultation publique sur le sujet, semble être prête à suivre les propositions de Bruxelles pour la régulation des prix des terminaisons d'appel mobile de la période juillet 2009 - décembre 2010.

Pour justifier leur raisonnement, les opérateurs soulignent qu'aux Etats-Unis, où le prix des terminaisons d'appel est plus bas qu'en Europe, les abonnés mobiles paient en moyenne 11,73 € en plus chaque mois par rapport aux abonnés européens.

Viviane Reding, qui a fait preuve de fermeté à l'occasion de la mise en place de l'eurotarif pour les appels en itinérance, devra finaliser ses propositions d'ici la fin de l'année, malgré l'opposition affichée des opérateurs.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #317631
Looooool, j'imagine s'ils avaient été d'accord:

"En réaction à la volonté de la Commission européenne de faire baisser le prix des terminaisons d'appel mobile, cinq opérateur européens ont produit une étude démontrant que cette initiative serait clairement favorable aux consommateurs."

Pourquoi ça n'est jamais dans ce sens là avec eux ? Rha lala, eux alors ... Par contre, les ententes entre concurrents, alors ça ils ont pas besoin d'études pour savoir que c'est bon pour EUX !
Le #317661
Le prix des terminaisons d'appel c'est les opérateurs qui se paient entre eux.
Plus tu as d'abonnés, donc plus ils sont susceptibles de recevoir des appels plus l'opérateur va gagner de l'argent puisque les autres opérateurs vont lui donner de l'argent.

Ces sousous sont donc balancés entre les opérateurs (indirectement donc).

L'UE veut faire baisser ces prix mais veut bien introduire "facturation des appels entrant des abonnés". Ca veut dire que l'abonné va devoir payer si il veut être appelé. Comme avant avec les lettres où qd tu reçois une lettre, si tu veux la lettre il faut que tu paies au facteur. Là c'est pareil, avant de décrocher tu décides si tu veux payer ou pas.

Je peux donc comprendre que les opérateurs disent que ça va couter plus chers aux abonnés et surtout aux petits budgets (qui ont plus tendance à recevoir des appels qu'à en émettre).

Après faut voir une vrai étude, voir si les opérateurs ne vont pas inclure ça dans les abonnements (voir transformer ça et qu'au final se soit toujours "illimité" en réception).
Le #317871
Boah, si Free a un jour une licence 3G, ils vont bien nous proposer une solution illimitée pour tous les appels en Europe.

Quid des appels IP à partir des téléphones mobiles, en dehors des solutions "à la maison" ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]