UK : du terrorisme via Google Earth '

Le par  |  8 commentaire(s)
Google Earth - Logo

Le journal cite des sources non identifiées de la British Army qui auraient découvert des documents dans certaines résidences terroristes contenant des images issues de Google Earth imprimées sur papier.

Google earth logoLe journal cite des sources non identifiées de la British Army qui auraient découvert des documents dans certaines résidences terroristes contenant des images issues de Google Earth imprimées sur papier. Sur ces images apparaîtraient des inscriptions mentionnant la longitude et la latitude d'un camp militaire anglais.

Selon nos confrères de TechWeb rapportant l'article du Daily Telegraph, l'officier des forces armées britanniques à l'origine de cette fuite aurait déclaré : " Nous pensons qu'ils utilisent Google Earth pour identifier les zones les plus vulnérables tels que des tentes ", ajoutant qu'un soldat avait été tué et plusieurs autres blessés lors d'une attaque au mortier sur le camp concerné.

Google Earth aurait donc une certaine part de responsabilité mais il est à noter, à sa décharge, que le logiciel masque ou floute de nombreuses zones dites sensibles.

La porte-parole de la firme de Mountain View, Rachel Whetstone, n'a pas souhaité commenter cette information ni divulguer le fait qu'il y ait ou non concertation avec l'armée britannique pour trouver une solution au problème. Elle a cependant indiqué que Google était réceptif à ce genre de situations.

Reste que ce n'est pas la première fois que Google Earth est la cible de critiques quant à certains clichés étant parfois trop précis. En décembre 2005, la Russie, L'inde, la Corée du Sud et d'autres pays avaient exprimé leurs inquiétudes quant au fait que le logiciel puisse montrer trop d'informations sur l'emplacement de bases militaires.

Pour autant, les terroristes n'ont pas nécessairement besoin de Google Earth car celles-ci proviennent de la firme DigitalGlobe, ce qui signifie que n'importe qui pourrait accéder à ces images. D'ailleurs, Whetstone explique :

" Je pense qu'il est très facile à comprendre que vous pouvez obtenir les informations disponibles sur Google Earth à partir d'autres sources. (...) Toutes nos informations proviennent de tierces parties. L'imagerie de Google Earth est utilisée dans son intégralité avec pour objectifs ceux que nous avions définis au départ. Malheureusement, certaines choses dans la vie peuvent être utilisées à des fins pour lesquelles nous ne voudrions pas qu'elles le soient. "
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #151272
Coup de pub pub pour google, ou tout simplement tentative de nous faire rentrer dans le crane (chose faite depuis longtemps d'ailleurs) que pour la sacro-sainte "sécurité" la fin justifie les moyens '

De toute façon comme ils disent chez google, ces images on peut ls retrouver ailleurs, ce n'est pas parce qu'ils ont utilisé ce logiciel qu'il faut le jeter au bûcher.

Mais bon cela dit, chez google ils n'hesitent pas à censurer tout et n'importe quoi (Chine...).
Le #151280
Oui, oui, rengaine datant au moins de 50 ans : le terrorisme, les communistes, etc.
On l'a entendu au sujet du téléphone (cabines téléphoniques), du WiFi, du SIP et aujourd'hui c'est GE qui menace la stabilité mondiale.
Ben tiens, c'est tellement facile.

Les terroristes (les vrais pas ceux du dimanche) ont énormément de moyens (qui dépassent souvent ceux des états) et peuvent carrément faire décoler un drône (ça ne coute que qq milliers d'euros) qui survolera les zones et pourra même pointer au laser les cibles.
Alors, bien entendu, utiliser GE est plus commode, plus discret (pas besoin de contractualiser avec DigitalGlobe) et plus accessible (pas besoin de décodeur, de calculs savants).
Je pense plutôt que la démocratisation de l'information géographique en gêne plus d'un dans les milieux militaires qui, de tous temps, ont voulu conserver ces infos pour eux seuls.
A Cuba par exemple, elle est toujours précieusement conservée par les militaires et les qq pauvres cartes routières qui existent ne font figurer que les grands axes.
db
Le #151285
En tout cas le site du projet HAARP est toujours bien protégé sous GE (rectangle noir entre l'alaska et le canada)
Le #151307
Une multitude de carte mondiale détaillé se retrouvent ailleurs, seulement du côté des GPS vendu les logiciels associé sont très évolué et Google Earth ne leurs apportent rien de plus, surement l'analyse d'un éberlué qui pensait impressionner dans cet article. Pour le projet HAARP ce n'est vraiment pas rassurant pour l'avenir ce système démoniaque.
Le #151316
@Gourmet : "Les terroristes ont souvent des moyens supérieurs à ceux des états" : Bien venue dans le grand n'importe quoi...
Le #151330
@john777: "Bienvenue dans le grand n'importe quoi...": quand t'utilise l'ignorance de peuples entiers qui on été conditionné a une certaine façon de penser, que tu les mets a tes pieds, tes moyens dépasseront vite ceux de beaucoup d'états de la planète, que ce soit moyens financiers ou humains. bienvenue dans la réalité.
Le #151343
""Les terroristes ont souvent des moyens supérieurs à ceux des états" : Bien venue dans le grand n'importe quoi...": si, si, la principauté de Sealand par exemple...
Le #151455
Mais voyons, à l'époque où on veut interdire le P2P parce qu'il peut être utilisé pour télécharger des fichiers illégaux, il me semble naturel d'interdire Google Earth car les terroristes peuvent s'en servir, tout comme les pages blanches, ou encore les coffres de voiture qui peuvent contenir des armes, ou même les lunettes, qui parait il pourraient corriger la vue de certains terroristes.
Mon dieu, c'est affreux...


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]