On a testé le mode Autopilot de Tesla

Le par  |  0 commentaire(s)

Le système Autopilot de Tesla repose sur une combinaison de capteurs et un système de traitement des informations. Les capteurs se composent d’une caméra à l’avant (logée au niveau du rétroviseur), d’un radar avant (installé au niveau du pare-chocs avant) et d’une douzaine de capteurs à ultrasons détectant les obstacles tout autour du véhicule. Les différentes informations captées notamment par la caméra sont traitées par le système EyeQ de la société MobilEye et permettent d’obtenir une cartographie de l’environnement proche à partir de laquelle le système de bord pourra réagir automatiquement en fonction de divers événements.

Couplées aux systèmes habituels d’assistance à la conduite comme le régulateur de vitesse, ces données ajoutent une couche d’information qui va donner la possibilité aux véhicules Tesla de se maintenir sur une file donnée sur des voies larges et bien balisées, de se maintenir à distance du véhicule de devant ou encore de changer de file à l’initiative du conducteur.

Tesla autopilote 02

Si le régulateur adaptatif et les capteurs sont présents en série sur les véhicules Tesla, l’Autopilot reste une option payante que le conducteur devra donc décider d’acquérir, non sans avoir pris (en principe) connaissance des recommandations liés à son utilisation.

Ces contraintes portent notamment sur l’obligation de garder les mains sur le volant en toutes cironstances et de rester attentif au trafic afin de pouvoir reprendre le contrôle à tout moment. Et si ces éléments de sécurité existent et sont rappelées au conducteur, c’est que l’Autopilot n’est pas (ou pas encore) un système autonome capable de décider seul.

Retour sur la polémique avec MobilEye
Ces derniers mois ont été marqués par plusieurs événements mettant le système Autopilot au coeur des polémiques. Plusieurs accidents, et notamment celui, mortel, intervenu en Floride au mois de mai, ont impliqué des véhicules pour lesquels le mode Autopilot était activé, déclenchant une enquête de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration).

Si l’investigation des cas a souvent relevé un comportement inadéquat des conducteurs, la mauvaise publicité associée à ces accidents a peut-être conduit Tesla à officialiser plus rapidement que prévu la fin de son contrat de fourniture avec MobilEye.

Tesla ModelX P90D 02

Officiellement, le constructeur a travaillé depuis plusieurs années à la conception de ses propres technologies de caméras intelligentes et de computer vision, qu’il compte désormais exploiter directement.

De son côté, MobilEye a évoqué des tiraillements entre ses avertissements de ne pas laisser le système piloter sans conserver les mains sur le volant, alors que Tesla aurait finalement laissé faire, avec seulement un ensemble d’avertissements non contraignants.

Avec le lancement de la v8.0 du logiciel de bord, le constructeur a notablement durci les restrictions, conduisant à une désactivation de l’Autopilot après deux messages d’alerte ignorés, obligeant le conducteur à s’arrêter s’il souhaite réactiver l’Autopilot.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]