Tesla Model 3 : Elon Musk fantasme sur les 180 000 réservations reçues en 24 heures

Le par  |  15 commentaire(s) Source : Electrek
Tesla Model 3 01

En présentant la Tesla Model 3, Elon Musk a réussi son premier pari de capter l'attention du public, déclenchant un grand nombre de réservations. De quoi faire déjà rêver sur les revenus à en tirer...

Le constructeur Tesla Motors s'est fait une spécialité des véhicules électriques mais jusqu'à présent ses modèles étaient réservés à une cible très aisée. Avec la Tesla Model 3, le groupe d'Elon Musk propose un séduisant véhicule tout électrique à partir de 35 000 dollars, hors incitations financières.

Ce nouveau véhicule doit aussi lui permettre d'augmenter sensiblement sa production de véhicules, de 50 000 unités en 2015 à plusieurs centaines de milliers annuellement d'ici quelques années. Et si la présentation du 31 mars a surtout consisté à dévoiler un prototype dont la version finale ne sera pas commercialisée avant fin 2017, les premiers acheteurs potentiels ont été nombreux à se manifester.

Tesla Model 3 02

En l'espace des 24 premières heures de lancement du système de réservation, plus de 180 000 précommandes ont ainsi été enregistrées, facilitées par le fait qu'il suffit de déposer un acompte de 1000 dollars pour faire partie de l'aventure.

De quoi faire déjà rêver Elon Musk qui fait déjà les comptes sur Twitter. Avec un prix de 35 000 dollars, et une moyenne de 7000 dollars d'options qui amènerait le prix final vers 42 000 dollars, c'est un total de 7,5 milliards de dollars de ventes qui se profile à l'horizon avec ces 180 000 commandes de la Tesla Model 3.

Même si tous les acheteurs potentiels n'iront pas forcément au bout du processus, l'effet d'émulation est déjà bien réel et Elon Musk notait dès le 1er avril que le total des commandes frôlait déjà les 200 000 réservations, et plus de 250 000 au matin du 2 avril, beaucoup des acheteurs espérant profiter des 7500 dollars d'incitation financière proposés par le gouvernement US pour l'achat d'un véhicule électrique.

Le dispositif n'étant appliqué que pour les 200 000 premiers véhicules électriques livrés par un constructeur, mieux vaut être dans les premiers à réserver son véhicule Tesla Model 3 pour espérer en profiter.

Il reste à voir également si Tesla Motors parviendra à livrer autant de véhicules électriques dans les temps, le groupe ayant souvent accumulé des retards dans ses lancements précédents. Une présentation plus complète de la Tesla Model 3 devrait intervenir dans un temps plus proche de sa commercialisation et livrer de nouveaux détails, notamment sur ses caractéristiques techniques qui ont été survolées durant ce premier événement.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1888266
Les pré-commandes dépassent maintenant les 300,000 unités, pour une valeur de plus de 13 milliards de dollars... si ces ventes se concrétisent.

Combien y en aura-t-il la veille du véritable lancement vers la fin de 2017 ?

Comment Tesla pourra satisfaire à la demande ?

Devrait-il emprunter quelques milliards sur les marchés afin d'accélérer la production, passer directement à la phase 4 de la Gigafactory (1,2 millions de mètres carrés), et penser construire une nouvelle usine en Europe et/ou en Chine ?

Un tas de problèmes en vu... mais une tonne de fric dans les poches d'Elon Musk.

Les autres constructeurs devraient réagir très rapidement, sinon un nouveau "Apple" risque de leur faire de l'ombre.
Le #1888267
C'est la fête aux métaux lourds !
Le #1888270
Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.
Le #1888272
cycnus a écrit :

Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.


Faut être bien con pour dire ça.
Le #1888275
cycnus a écrit :

Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.


Le +1 est pour l'arrêt des subventions. Le fabriquant public (qui revient au même en sans doute moins efficace), non merci...
Le #1888277
Qui brasse du vent, récolte la tempête

Entre aujourd'hui et demain, attention à la chute des chiffres ....
Le #1888279
Le prototype est bien sûr beaucoup plus sympa que la version finale probablement, mais s'il obtient beaucoup de pré-commandes, il obtiendra les fonds pour lancer la fabrication en grande série, et qui sait, ça peut faire mal ...
Le #1888283
bugmenot a écrit :

cycnus a écrit :

Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.


Le +1 est pour l'arrêt des subventions. Le fabriquant public (qui revient au même en sans doute moins efficace), non merci...


Un fabriquant public (géré comme le privé, pas de contrats de droit public !) a pour avantage de faire les économies d'échelle maximales donc de démocratiser un produit et uniquement si celui-ci va dans l'intérêt public (je doute que les voitures avec batterie soient une solution écologiquement viable). Il aurait les moyens de mettre en place l'ensemble de l'infastructure (les autos ne servent à rien sans pompes). Et surtout, il n'y aurait pas eu d'affaire de type Volkswagen avec une telle entreprise. Enfin, le plus important, une telle entreprise devrait exister dans tous les domaines, juste pour obliger le privé à ne pas exagérer sur les marges et sur la qualité. Ca éviterait par exemple, si l'Etat au lieu de donner des crédits d'impôts produisait des menuiseries, de payer des menuiseries 4 fois leur prix (1 mois de smic pour 1 baie alu, hors pose, alors que ce n'est que de l'alu et du verre avec un procédé de fabrication largement automatisé : comme un problème ou comment les marges délirantes sont payées par le crédit d'impôt). Les subventions à la voiture électrique, surtout quand c'est du haut de gamme, ça revient à faire payer aux plus aisés leur auto par les plus pauvres (comme d'ailleurs le crédit d'impôt menuiserie, le pauvre n'étant pas propriétaire il ne reçoit rien alors qu'il paye en % de son revenu plus d'impôts que les autres). Et en plus ça revoient à filer de l'argent aux Américains via les impôts. Super que ça ne choque personne.
Le #1888287
cycnus a écrit :

bugmenot a écrit :

cycnus a écrit :

Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.


Le +1 est pour l'arrêt des subventions. Le fabriquant public (qui revient au même en sans doute moins efficace), non merci...


Un fabriquant public (géré comme le privé, pas de contrats de droit public !) a pour avantage de faire les économies d'échelle maximales donc de démocratiser un produit et uniquement si celui-ci va dans l'intérêt public (je doute que les voitures avec batterie soient une solution écologiquement viable). Il aurait les moyens de mettre en place l'ensemble de l'infastructure (les autos ne servent à rien sans pompes). Et surtout, il n'y aurait pas eu d'affaire de type Volkswagen avec une telle entreprise. Enfin, le plus important, une telle entreprise devrait exister dans tous les domaines, juste pour obliger le privé à ne pas exagérer sur les marges et sur la qualité. Ca éviterait par exemple, si l'Etat au lieu de donner des crédits d'impôts produisait des menuiseries, de payer des menuiseries 4 fois leur prix (1 mois de smic pour 1 baie alu, hors pose, alors que ce n'est que de l'alu et du verre avec un procédé de fabrication largement automatisé : comme un problème ou comment les marges délirantes sont payées par le crédit d'impôt). Les subventions à la voiture électrique, surtout quand c'est du haut de gamme, ça revient à faire payer aux plus aisés leur auto par les plus pauvres (comme d'ailleurs le crédit d'impôt menuiserie, le pauvre n'étant pas propriétaire il ne reçoit rien alors qu'il paye en % de son revenu plus d'impôts que les autres). Et en plus ça revoient à filer de l'argent aux Américains via les impôts. Super que ça ne choque personne.


"Un fabriquant public (géré comme le privé, pas de contrats de droit public !) a pour avantage de faire les économies d'échelle maximales"
=>Sans aborder la question du est-ce qu'on veut vivre dans un pays complètement communiste où tout le monde est salarié de l'Etat-maxinounou, ça marcherait uniquement si l'Etat savait gérer une boîte et ne transformait pas en m**** tout ce qu'il touche. En pratique, l'Etat a un bilan remarquable: EDF en quasi faillite, la SNCF en quasi faillite, lui-même en quasi-faillite (presque 100% du PIB de dettes et un budget qui n'a pas fini d'être défiicitaire). Bref, pour paraphraser Coluche, si on lui confiait la gestion du Sahara 10 plus tard il importerait du sable...
Le #1888290
cycnus a écrit :

Pas de risque, le marché est un marché de niche (de riches ?). 180 000 précommandes c'est une goutte d'eau dans le marché automobile mondial. Faut être bien con pour acheter ce type d'auto. Et les Etats, surtout en Europe feraient bien d'arrêter de subventionner ces autos. L'argent serait bien mieux utilisé en recherche publique ou pour monter un fabriquant public.


En quoi il "faut être con" ? Ca m'intéresse parce que dans ce cas là je suis un con qui s'est même levé à 4h30 vendredi...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]