Test 50 Cent Blood on the sand

Le par  |  1 commentaire(s)

La vie qu'aurait rêvé de vivre Curtis James Jackson. Voilà probablement l'idée de départ de ce scénario. Comment qualifier autrement le pitch de ce jeu. Fifty cent se trouve avec son groupe dans un pays du Moyen Orient pour un concert exceptionnel rémunéré 10 millions de dollars. Outre l'amour immodéré des Etats-Unis des pays moyen orientaux qui se considère au cas par cas, c'est surtout le fait que notre ami vende ses mot-calisations à un tel prix qui ressemble à un doux rêve plus qu'à une réalité. Enfin bon, vaudrait mieux sinon on va changer de métier pour tenter de pousser la chansonnette.

 

test 50 cent blood on the sand image (5)     test 50 cent blood on the sand image (6)

Toujours est-il que notre ami vient toucher son chèque de gagnant de loto après sa prestation dont on ne voit que la conclusion. Evidemment, le pauvre type qui l'a mandaté ne tient pas sa promesse vu qu'on lui a volé ses thunes, et ne lui propose qu'un crane blindé de diams en guise de paiement. Celui-ci a un prix inestimable (donc invendable mon pauvre Curtis, tu te fais rouler) mais monsieur 50 de QI le prend quand même. Et patatras, dans la série je n’ai pas de bol, il se fait dévaliser par des pickpockets locaux qui n'ont rien à envier à ceux du métro New yorkais.

 

test 50 cent blood on the sand image (7)     test 50 cent blood on the sand image (8)

Et si Fifty n’a pas de pot, au moins est-il toujours muni de quelques armes. Il se met donc tête de retrouver son bien, façon chasse au trésor. Un rancard avec un mec qui tourne court, une coopération avec des militaires véreux (un pléonasme pour Curtis apparemment) énervent sévèrement ce bon gros nounours de 50 qui se dit que coûte que coûte, il va démonter tout le monde et nettoyer ce bourbier plein de sales méchants pas beaux et qui ont en plus un pauvre accent. En somme, si le pitch est simpliste, il est bien plus complexe que le scénario qui est pratiquement rempli de vide. Toutefois, ce n'est pas non plus sur ce point que l'on attendait le plus ce jeu, et c'est plutôt un bien qu'on ne soit pas fait d'illusions.

 

test 50 cent blood on the sand image (9)     test 50 cent blood on the sand image (10)

 

Dans le même style
  • Test 50 Cent : Bulletproof G Unit Editon
    Après P.D.D et ses productions HIP HOP/RnB, après Usher et sa ligne de vêtements, voici 50 CENT et son jeu vidéo ! Des bastons de rues violentes et sanglantes, des décors urbains, des guerres de gangs et du HIP HOP plein les oreilles. ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #420721
en même temps, quand on fait de la musique de %@:/?=} faut pas s'attendre que ce que le jeu soit puissant...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]